BFMTV
Dossier

Manuel Valls

Manuel Valls est souvent classé à l'aile droite du Parti socialiste. Longtemps maire d'Evry, entre 2001 et 2012, il incarne une ligne ferme sur les questions de sécurité et réformiste d'un point de vue économique. Ministre de l'intérieur entre 2012 et 2014 puis Premier Ministre entre 2014 et 2016, il se présente à la primaire citoyenne de 2017, qu'il perd au second tour face à Benoit Hamon. Il se met en retrait de la vie politique française après s'être déclaré candidat aux élections municipales à Barcelone en 2019. Sa liste arrive en 4ème position et il est élu conseiller municipal.

Bernard Cazeneuve, en s'affichant aux côtés de Manuel Valls à Evry, semble apporter son soutien à l'ancien Premier ministre. Cependant, il ne le reconnaît pas officiellement.

Primaire de la gauche: Manuel Valls enfariné par un anti 49.3 à Strasbourg

Primaire de la gauche: Manuel Valls enfariné par un anti 49.3 à Strasbourg

A un mois du premier tour de la primaire de la gauche, Manuel Valls a fait un début de campagne en demi-teinte. En déplacement au marché de Noël de Strasbourg ce jeudi, l'ancien Premier ministre s'est fait enfariner par un anti 49.3. L'auteur a vite été interpellé par les services de sécurité. Au moment de son geste, l'homme d'une trentaine d'années, qui est arrivé en courant, a crié: "49.3, on n'oublie pas. On ne pardonne pas". - La réaction de: Philippe Doucet, député PS du Val d'Oise, porte-parole de Manuel Valls. - 19h Ruth Elkrief, du jeudi 22 décembre 2016, présenté par Thomas Misrachi, sur BFMTV.

L’édito de Christophe Barbier: La campagne de Manuel Valls ce week-end s'annonce difficile

L’édito de Christophe Barbier: La campagne de Manuel Valls ce week-end s'annonce difficile

La campagne présidentielle de Manuel Valls commence mal : l'opposition est divisée. Sûr que cette division puisse le mener en tête au premier tour, le candidat de la primaire ne pourra aller plus loin, à moins de s'allier à d'autres candidats. Parallèlement, Emmanuel Macron, qui est un obstacle majeur pour Valls, va tester son premier meeting avec 12 000 participants ce week-end. Le challenge promet d'être ardu. - L’édito de Christophe Barbier, du vendredi 9 décembre 2016, sur BFMTV.