BFMTV

Manuel Valls: "Je veux proposer un contrat de renaissance de la démocratie"

A la Rochelle, Manuel Valls a réaffirmé sa volonté de supprimer le 49.3, sauf pour voter les textes budgétaires.

Manuel Valls, en déplacement à la Rochelle ce jeudi après-midi, a réaffirmé sa volonté de supprimer le 49.3 s'il était élu président de la République, vendant "un contrat de renaissance de la démocratie".

"J'ai tout simplement repris une proposition que j'avais défendu il y a quelques années. L'engagement de responsabilité, le 49.3 est vécu comme quelque chose de dur, je l'ai expérimenté, je l'ai utilisé deux fois (précisément à six reprises sur deux textes, Ndlr). J'ai bien ressenti ce que peut provoquer comme dureté ce type de procédure", a déclaré Manuel Valls.

Le candidat à la primaire à gauche propose alors "qu'on puisse l'utiliser que pour les textes budgétaires et qu'on le supprime tel qu'il existe aujourd'hui".

Pourtant, Manuel Valls a fait usage à six reprises de l'engagement de responsabilité, lorsqu'il occupait Matignon. Il considère d'ailleurs que cette expérience légitimise aujourd'hui sa volonté de suppression du 49.3.

"Je tire les leçons, je ne suis plus Premier ministre, et je fais cette proposition, mais dans un projet plus général, celui de la renaissance de notre démocratie", a-t-il assuré.

Moins de parlementaires, plus de citoyens

Selon l'ancien Premier ministre, "les Français en ont assez qu'on leur impose les mêmes questions, ils ont le sentiment de ne pas être écoutés". C'est pourquoi il entend leur donner plus d'importance en renforçant leur participation, "grâce aux plateformes numériques et aux réseaux sociaux".

A côté, Manuel Valls a affirmé qu'il veut réduire le nombre de parlementaires. "Je veux un parlement avec plus de responsabilités et moins de parlementaires, de députés, de sénateurs", a-t-il lancé. Il en a profité pour rappeller "l'application dans quelques mois du non-cumul des mandats", qu'il a porté lorsqu'il était Premier ministre.

"Le président de la République, que je veux incarner, porte les principes, les valeurs, la vision et incarne cette République ferme et généreuse, fraternelle, que je veux défendre", a-t-il conclu.

dossier :

Manuel Valls

Florian Huvier