BFMTV

Manuel Valls: "Je ne veux pas que nous revivions 2002"

Lors d'un meeting ce dimanche à Liévin, dans le Pas-de-Calais, Manuel Valls a refusé "une histoire écrite à l'avance" pour la prochaine présidentielle.

Manuel Valls y croit. Le candidat à la primaire de la gauche refuse d'imaginer l'élimination de la gauche, dès le premier tour de l'élection présidentielle en avril prochain.

"Je ne veux pas que la France revive, que nous revivions 2002", a-t-il martelé lors d'un meeting à Liévin, dans le Pas-de-Calais.

L'ancien Premier ministre fait alors référence à la désillusion du 21 avril 2002, où Lionel Jospin n'est arrivé que troisième lors du premier tour, derrière Jacques Chirac et Jean-Marie Le Pen.

Pour 2017, Manuel Valls ne veut pas d'un duel entre "une droite dure" et "l'extrême droite qui ruinerait le pays". "La gauche doit gagner, car la France a besoin de la gauche", a-t-il estimé.

dossier :

Manuel Valls

P. P.