BFMTV
Dossier

Manuel Valls

Manuel Valls est souvent classé à l'aile droite du Parti socialiste. Longtemps maire d'Evry, entre 2001 et 2012, il incarne une ligne ferme sur les questions de sécurité et réformiste d'un point de vue économique. Ministre de l'intérieur entre 2012 et 2014 puis Premier Ministre entre 2014 et 2016, il se présente à la primaire citoyenne de 2017, qu'il perd au second tour face à Benoit Hamon. Il se met en retrait de la vie politique française après s'être déclaré candidat aux élections municipales à Barcelone en 2019. Sa liste arrive en 4ème position et il est élu conseiller municipal.

Manuel Valls défendra-t-il les couleurs de "la République en Marche" aux législative? L'acte de candidature spontané de l'ex-Premier ministre a peut-être surpris son ancien ministre et prochain président de la République tant il ne l'avait pas ménagé depuis un an.

Benjamin Griveaux, le porte-parole d'En Marche!, le 8 mai 2017.

Législatives: le vent d'En Marche à Manuel Valls

Quelques minutes après l'annonce de Manuel Valls, qui se dit candidat de la majorité présidentielle aux législatives, le porte-parole d'En Marche! a précisé qu'il n'était pas encore investi officiellement. Jean-Paul Delevoye a aussi indiqué à BFMTV que le choix d'une candidate avait déjà été arrêté pour la circonscription de Manuel Valls. Dans tous les cas, ancien Premier ministre ou pas, il devra passer par la procédure prévue pour tous les candidats.

Manuel Valls: "Je serais exclu du PS par ceux qui n'ont respecté aucune règle pendant cinq ans?"

Manuel Valls: "Je serais exclu du PS par ceux qui n'ont respecté aucune règle pendant cinq ans?"

Manuel Valls, invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC, a déclaré que "la responsabilité des réformistes est d'aider, de participer à une majorité cohérente". Interrogé sur un possible renvoi du Parti socialiste, l'ancien Premier ministre s'est demandé pourquoi il serait exclu "par ceux qui n'ont respecté aucune règle pendant cinq ans". "Le PS ne sera plus comme il a été jusqu'à maintenant après cette élection", a estimé Manuel Valls, qui a assuré qu'il "faudra une clarification et un dépassement".

L’édito de Christophe Barbier: Le fossé se creuse entre Valls et Hamon

L’édito de Christophe Barbier: Le fossé se creuse entre Valls et Hamon

Dans Paris Match, Manuel Valls se confie sur l'élection présidentielle. "Je ne peux pas apporter mon parrainage à Benoît Hamon" a déclaré l'ancien Premier ministre. D'une autre part, Benoît Hamon a affirmé sur TF1 hier soir que les électeurs de la primaire se sentaient trahis à l'encontre de Manuel Valls. Ce qui donne le sentiment que le torchon brûle. Alors, qu'est-ce qui entraîne ce fossé entre les deux hommes ? - L’édito de Christophe Barbier, du mercredi 15 mars 2017, sur BFMTV.