BFMTV
Dossier

Election présidentielle 2017

L'élection présidentielle 2017 s'est déroulée les 23 avril et 7 mai 2017. Elle a permis aux Français de choisir un successeur à François Hollande, pour les cinq années suivantes. A l'issue du second tour, Emmanuel Macron a été élu président de la République avec 66,10% des voix, face à Marine Le Pen. Le premier tour de l'élection a opposé 11 candidats, qui ont pu confronter leurs idées et leurs programmes lors de deux débats télévisés. Les résultats du premier tour ont été très serrés, les quatre premiers candidats dépassant les 7 millions de voix (avec un taux de participation de 77,8%). En suffrages exprimés, Emmanuel Macron a recueilli 24%, Marine Le Pen 21,3%, François Fillon 20%, Jean-Luc Mélenchon 19,6%, Benoît Hamon 6,4%, Nicolas Dupont-Aignan 4,7%, Jean Lassalle 1,2% et Philippe Poutou 1,1%. Cette élection a été marquée par de multiples surprises, d'abord lors des primaires ouvertes des deux partis historiques : François Fillon a été désigné candidat pour Les Républicains, face au favori des sondages Alain Juppé, et Benoît Hamon a été désigné candidat du Parti socialiste, déjouant tous les pronostics qui donnaient Manuel Valls ou Arnaud Montebourg gagnants. Ensuite, le coup de tonnerre des affaires Fillon et la perte de vitesse de Hamon, laissant un boulevard au centre à l'ancien ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, à l'origine de son propre mouvement et soutenu par les défecteurs des deux partis, par François Bayrou (MoDem) et par de nombreux acteurs économiques. Enfin, le débat historique entre deux candidats auto-proclamés "anti-système" et la deuxième fois que l'extrême-droite était qualifiée pour le second tour, quinze après l'arrivée au second tour de Jean-Marie Le Pen, père de Marine Le Pen et fondateur du Front national (devenu Rassemblement national). Cinq ans plus tard, les premiers sondages prédisent un scénario similaire pour l'élection présidentielle de 2022, mais les données sont encore incomplètes et la situation de crise inédite.

Le 26 avril 2017, trois jours après le premier tour de la présidentielle, le parking de l'usine Whirlpool était devenu un lieu symbolique de l'entre-deux tours de la campagne présidentielle, la visite surprise de Marine Le Pen poussant Emmanuel Macron à se rendre sur place. Cinq ans plus tard, trois anciens salariés présents aux côtés des candidats ce jour-là racontent cette folle journée à BFMTV.com.

Autres dossiers

Manuel Valls photographié à Paris le 3 mai 2021

Manuel Valls

Manuel Valls, souvent classé à l'aile droite du Parti socialiste, a quitté ce dernier pour rejoindre La République En Marche suite à la victoire d'Emmanuel Macron en 2017. Longtemps maire d'Evry, entre 2001 et 2012, il incarne une ligne ferme sur les questions de sécurité et libérale d'un point de vue économique. Ministre de l'intérieur entre 2012 et 2014 puis Premier Ministre entre 2014 et 2016, il se présente à la primaire citoyenne de 2017, qu'il perd au second tour face à Benoit Hamon. Il se met en retrait de la vie politique française après s'être déclaré candidat aux élections municipales à Barcelone en 2019. Sa liste arrive en 4ème position et il est élu conseiller municipal.

La Cour de cassation a rejeté le recours de Nicolas Sarkozy qui accusait Mediapart de "faux".

Nicolas Sarkozy

Avocat de profession, Nicolas Sarkozy rejoint la vie politique à 28 ans, en tant que maire de Neuilly-sur-Seine. Dix ans plus tard, il devient ministre du Budget du gouvernement Balladur, et porte-parole du gouvernement. Après avoir soutenu Balladur contre Chirac, pendant la campagne pour la présidentielle de 1995, remportée par ce dernier, Sarkozy est contraint à une traversée du désert. En 2002, il soutient cette fois-ci la candidature de Jacques Chirac et est nommé ministre de l'Intérieur après sa victoire, puis ministre de l'Economie, puis à nouveau minisre de l'Intérieur. Candidat de l'UMP, qu'il préside, il est élu président de la République française en 2007. En 2012, il échoue à se maintenir à l'Elysée face à François Hollande.

François Hollande, l'éternel retour

François Hollande, l'éternel retour

Il regrette de ne pas s’être présenté à la présidentielle de 2017. Voilà ce qu’a déclaré François Hollande ce mercredi 22 mai 2019, dans la matinée, au micro de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC. L’ancien chef de l’État estime que cette décision a eu de lourdes conséquences pour le Parti socialiste. Une façon aussi de rappeler à un PS qui est très mal en point et qui n’a pas renoncé à exister en politique. - Un document "Grand Angle BFMTV" du mercredi 22 mai 2019. Grand rendez-vous de décryptage et de reportages, "GRAND ANGLE" propose aux téléspectateurs de prendre le temps de revenir sur les grands événements de la journée. À la présentation de ce format unique, en prenant le temps nécessaire à la télévision, Bruce Toussaint reçoit, à l’issue de la diffusion de deux longs reportages, des invités en lien avec les thèmes abordés pour commenter, s’interroger, débattre, expliquer et apporter des clés de compréhension de l’actualité. Bruno Jeudy décrypte lui les coulisses de la politique avec son regard. BFMTV, 1ère chaîne d’information en continu de France, vous propose toute l’info en temps réel avec 18h d’antenne live par jour et plus de 1000 duplex par mois. Retrouvez BFMTV sur le canal 15 de la TNT et sur BFMTV.com.

Jean Lassalle version électro

Jean Lassalle version électro

La campagne présidentielle de 2017 de Jean Lassalle a inspiré un jeune DJ lyonnais de 23 ans. Ce dernier a compilé les meilleures répliques du politicien sur un son électro. Heureux de cette publicité Jean Lassalle, lui-même, a relayé la chanson sur son compte Facebook. Et depuis, la vidéo a été vue plus de 100 000 fois. - La Pépite, du mardi 13 novembre 2018, présenté par Julien Mielcarek, sur BFMTV. Chaque matin, de 6h à 8h30, Adeline François et Christophe Delay sont aux commandes de la première matinale de France sur les moins de cinquante ans. Ils décryptent l'actualité du jour avec leurs éditiorialistes et chroniqueurs : Christophe Barbier pour la politique, Nicolas Doze pour l'économie, Christophe Person pour la météo, Julien Mielcarek pour l'histoire du jour et Ashley Chevalier sur le terrain partout en France. Dès 4h30, ce sont Céline Moncel et Dominique Mari qui accompagnent les Français qui se lèvent tôt en présentant les informations qui feront l’actualité de la journée. BFMTV, 1ère chaîne d’information en continu de France, vous propose toute l’info en temps réel avec 18h d’antenne live par jour et plus de 1000 duplex par mois. Retrouvez BFMTV sur le canal 15 de la TNT et sur BFMTV.com.

Jean-Luc Mélenchon rejoue la présidentielle

Jean-Luc Mélenchon rejoue la présidentielle

Jean-Luc Mélenchon ne digère pas sa défaite à la présidentielle. Dans une interview accordée au quotidien La Provence, le leader de la France insoumise refait le match de l'élection et attribue directement son échec au maintien de Benoît Hamon lors du premier tour. "Benoît Hamon n'a pas été capable de prendre la décision qu'il fallait prendre. S'il avait retiré sa candidature, il serait aujourd'hui Premier ministre et moi président de la République", a-t-il estimé. - On en parle avec: François Kalfon, conseiller régional d'Île-de-France et membre de la direction collégiale du PS. Eric Coquerel, député FI de Seine-Saint-Denis. Marc Endeweld, grand reporter à Marianne, auteur de "L'ambigu Monsieur Macron" (Éd. Flammarion, 2015). Et Bruno Jeudy, éditorialiste politique de BFMTV. - News et Compagnie, du jeudi 14 septembre 2017, présenté par Nathalie Levy, sur BFMTV.

L'incroyable élection

L'incroyable élection

Nous vous proposons ce soir un document exceptionnel sur BFMTV. L'élection présidentielle racontés par ceux qui l'ont vécu de l'intérieur: les reporters et les éditorialistes de BFMTV. Ils reviennent sur 9 mois de campagne électorale et 2 tours de scrutin. Un grand reportage de 40 minutes qui lève le voile sur les coulisses des multiples rebondissements menant à l'élection d'Emmanuel Macron, le plus jeune président de l'Histoire de la République. - Un document "BFMTV" du mercredi 24 mai 2017.

Présidentielle 2017: "Emmanuel Macron est un président mal élu", Sébastien Chenu

Présidentielle 2017: "Emmanuel Macron est un président mal élu", Sébastien Chenu

Les résultats du second tour de la présidentielle sont tombés. Emmanuel Macron remporte la course à l'Elysée avec 65,9% des suffrages exprimés. Marine Le Pen, quant à elle, est classée en deuxième place avec 34,1% des suffrages. Retour sur les différentes réactions à l'issue de ce second tour de scrutin. - Avec: Anna Cabana, éditorialiste de BFMTV. François de Rugy, député écologiste de Loire-Atlantique, soutien d'Emmanuel Macron. Nicolas Bay, secrétaire général du FN. Thierry Arnaud, chef du service politique de BFMTV. Julien Dray, membre du bureau politique du PS. Olivier Faure, président du groupe PS à l'Assemblée Nationale. Sébastien Chenu, délégué national du Rassemblement Bleu Marine. Et Raquel Garrido, porte-parole de la France Insoumise. - Edition spéciale Présidentielle 2017, du lundi 8 mai 2017, présentée par Jean-Baptiste Boursier, sur BFMTV.