BFMTV
Dossier

Nathalie Arthaud

Porte-parole de Lutte Ouvrière, Nathalie Arthaud mène en 2017 sa seconde campagne présidentielle. En 2012, elle avait succédé à Arlette Laguiller pour représenter son mouvement. Elle rassemble alors 0,56 % des voix, soit 202 548 voix suffrage au premier tour. Elle ne donne pas de consigne de vote pour le second tour, considérant François Hollande comme un "faux ami". Nommée candidate de son mouvement en mars 2016, elle attaque frontalement le Parti socialiste et François Hollande. " Nous n'avons jamais fait partie de la gauche gouvernementale, d'un gouvernement qui se prétend de gauche et qui usurpe même l'étiquette socialiste. Nous n'avons rien à voir avec cette politique-là", assure-telle. Conseillère municipale de Vaulx-en-Velin jusqu'en 2014, la candidate est également professeur d'économie et de gestion dans un lycée à Aubervilliers.

Nathalie Arthaud, porte-parole de Lutte Ouvrière était au micro de BFMTV. Revenant sur la réforme des retraites, elle déclare:  "Tout dans ce projet est à jeter, il n'y a rien à garder"

Nathalie Arthaud: "Quand on est mal payé, en franc ou en euro, on reste mal payé"

Nathalie Arthaud: "Quand on est mal payé, en franc ou en euro, on reste mal payé"

Lors du grand débat présidentiel sur BFMTV et RMC ce mardi, Nathalie Arthaud, candidate Lutte ouvrière, a plaidé pour une hausse des salaires: "Quand on est mal payé, en franc ou en euro, on est mal payé (…) Il faut des augmentations de salaire, il faut une augmentation des pensions de retraite. Les salaires ont pris beaucoup de retard. Aujourd'hui, on ne vit pas avec le Smic (…) Le véritable pouvoir, il est auprès du grand patronat. Je dis aux travailleurs qu'il va falloir qu'on se batte pour aller arracher ces augmentations de salaire".

Nathalie Arthaud: "Au second tour, il n'y a plus que des ennemis de la condition ouvrière"

Nathalie Arthaud: "Au second tour, il n'y a plus que des ennemis de la condition ouvrière"

Nathalie Arthaud, candidate Lutte ouvrière à l'élection présidentielle, était reçue jeudi soir BFMTV dans News et Compagnie. Bruno Jeudy, éditorialiste BFMTV, lui a demandé si elle appellerait à voter contre Marine Le Pen si elle n'était pas au second tour. "Il faut prendre conscience qu'on n'est pas seul à être en colère et à être révolté contre le sort qui est fait aux travailleurs. Cela se fait seulement au premier tour", a-t-elle lancé. "Au second tour, il ne se passe plus rien pour les travailleurs, il n'y a plus que des ennemis de la condition ouvrière", a-t-elle ajouté.

Loi Travail: "Le gouvernement n'en a pas fini avec la contestation", Nathalie Arthaud

Loi Travail: "Le gouvernement n'en a pas fini avec la contestation", Nathalie Arthaud

Après le recours à l'article 49-3 de la Constitution pour faire adopter la loi Travail, les syndicats prévoient deux nouvelles journées de grève et de manifestations mardi et jeudi. Dès ce soir, ce sont les routiers qui ouvrent le bal. Ils seront rejoints dans la journée par les dockers, les facteurs et les contrôleurs aériens. "Cette tentative de passage en force va donner une raison supplémentaire à d'autres salariés de se mobiliser nombreux cette semaine", a déclaré Nathalie Arthaud, porte-parole de Lutte ouvrière sur notre antenne. "Tant que la mobilisation dure, on peut faire pression sur ce gouvernement", a-t-elle assuré. - Grand Angle, du lundi 16 mai 2016, présenté par Jean-Baptiste Boursier, sur BFMTV.

Air France: "Les salariés sont en droit d'interpeller le gouvernement", Nathalie Arthaud

Air France: "Les salariés sont en droit d'interpeller le gouvernement", Nathalie Arthaud

La journée du mardi a été particulièrement tendue pour François Hollande et Emmanuel Macron. En pleine crise à Air France, le président était en déplacement à Saint-Nazaire. Il a rencontré, Sébastien Benoît, le délégué CGT des chantiers navals STX. Ce dernier a refusé de lui serrer la main. Il a reproché au chef de l'État de ne pas dénoncer la "violence patronale" dans le dossier Air France. Tandis qu'à Lyon, une femme a violemment pris à partie le ministre de l'Économie en lui criant: "Tu assassines des chômeurs". Avec: Nathalie Arthaud, porte-parole de Lutte ouvrière. Et Philippe Doucet, député PS du Val-d'Oise. - Grand Angle, du mardi 13 octobre 2015, présenté par Jean-Baptiste Boursier, sur BFMTV