BFMTV
Dossier

Benoît Hamon

Chef de file de l'aile gauche du PS, Benoît Hamon a lancé sa campagne en août 2016 pour la primaire organisée par le PS. Deux ans auparavant, fin août 2014, il avait quitté le gouvernement de Manuel Valls après une série de critiques acide à l'encontre de l'exécutif. Il y avait d'abord exercé en tant que secrétaire d'Etat à la consommation, puis en tant que ministre de l'Education. Après son départ du gouvernement, il redevient député des Yvelines: il s'oppose à la loi Macron ainsi qu'à l'inscription dans la Constitution de la déchéance de nationalité pour les Français bi-nationaux condamnés pour terrorisme. En parallèle, il s'attache à faire reconnaître le burnout comme maladie professionnelle. Benoît Hamon se décrit comme un anti-Manuel Valls. Il promet l'abrogation de la loi El Khomri, et souhaite instaurer un revenu universel. Il veut également introduire une dose de proportionnelle aux législatives, et mettre en place un "plan massif" pour la formation des professeurs. A l'issue de la primaire de la Belle alliance populaire, Benoît Hamon a été désigné comme le candidat de la gauche à la présidentielle, en s'imposant largement face à Manuel Valls.

Emmanuel Macron a dominé l'actualité de ce jeudi en diffusant sa photo officielle. Mais dans la soirée, un autre cliché lui a volé la vedette sur Twitter. La photo d'un kebab au menu du dîner de Benoît Hamon a en effet accumulé davantage de retweets que l'image présidentielle.

Benoît Hamon: "J'appelle à battre l'extrême droite en votant pour Emmanuel Macron"

Benoît Hamon: "J'appelle à battre l'extrême droite en votant pour Emmanuel Macron"

Emmanuel Macron et Marine Le Pen se sont qualifiés pour le second tour de l'élection présidentielle, ce dimanche selon une estimation Elabe pour BFMTV à 20h. Benoît Hamon, le candidat socialiste, n'arrive qu'à la cinquième place avec environ 6,5% des voix. Le vainqueur de la primaire à gauche a appelé à voter pour le candidat En Marche!, le 7 mai prochain: "J'en appelle donc à battre le plus fortement possible le Front national en votant pour Emmanuel Macron. Même si celui-ci n'appartient pas à la gauche, je fais une distinction claire et totale entre un adversaire politique et une ennemie de la République".

Hamon : "J’ai échoué à déjouer le désastre qui s’annonçait depuis plusieurs mois"

Hamon : "J’ai échoué à déjouer le désastre qui s’annonçait depuis plusieurs mois"

Benoît Hamon est arrivé 5e au premier tour de la présidentielle, selon les premières estimations de résultats ce dimanche soir. "J’ai échoué à déjouer le désastre qui s’annonçait depuis plusieurs mois", a déclaré le candidat du PS. Le socialiste a évoqué une "défaite morale" et a appelé à voter Emmanuel Macron pour battre par tous les moyens Marine Le Pen qui s’est elle qualifiée au second tour.

Hamon: "Des Français disent 'On n'est pas chez nous', d'autres disent 'On ne sera jamais chez nous'"

Hamon: "Des Français disent 'On n'est pas chez nous', d'autres disent 'On ne sera jamais chez nous'"

Benoît Hamon était l'invité de Jean-Jacques Bourdin, ce vendredi sur BFMTV et RMC. Le candidat socialiste a réagi à l'attaque qui a fait un mort, un policier, et blessé deux autres jeudi soir sur les Champs-Élysées à Paris. Il a notamment évoqué une possible récupération politique à deux jours du premier tour de la présidentielle: "Notre société française, on le sait, est assez malade. Il y a des Français qui disent 'On n'est plus chez nous'. Il y a des Français qui disent 'On ne sera jamais chez nous'".

Benoît Hamon sur la Russie: "Moi, je n'appartiens pas à l'amicale du Kremlin"

Benoît Hamon sur la Russie: "Moi, je n'appartiens pas à l'amicale du Kremlin"

Invité de Jean-Jacques Bourdin ce vendredi sur BFMTV et RMC, Benoît Hamon a évoqué les relations supposées entre la Russie et certains candidats à l'élection présidentielle: "François Fillon est quand même bien lié à Poutine". Et de pointer "ceux qui se revendiquent démocrates mais qui sont fascinés par des régimes de plus en plus autoritaires (…) Moi, je n'appartiens pas à l'amicale du Kremlin et je ne jouerai pas l'Europe à la roulette russe".

Hamon: "Des petits bonhommes, il y en a un paquet au PS"

Hamon: "Des petits bonhommes, il y en a un paquet au PS"

Benoît Hamon a passé son "entretien d'embauche" ce vendredi face à Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC, à deux jours du premier tour de la présidentielle. Interrogé sur ces surnoms au sein de sa famille politique, le candidat socialiste a confirmé qu'on pouvait l'appeler "petit Ben". "Je ne suis pas très grand mais je ne nourris pas spécialement de complexes par rapport à ça (…) Des petits bonhommes, il y en a un gros paquet au parti socialiste", a-t-il ironisé.

Immigration: ce que souhaitent les candidats à l'élection présidentielle

Immigration: ce que souhaitent les candidats à l'élection présidentielle

La France accueille chaque année environ 220.000 étrangers légaux. Si Benoît Hamon ou Emmanuel Macron sont élus le 7 mai prochain, cela ne devrait pas changer puisque les deux candidats souhaitent un statu quo de la politique migratoire. Nicolas Dupont-Aignan et François Fillon veulent réduire le nombre de titres de séjour. Quant à Marine Le Pen, elle souhaite stopper toute immigration. À l'inverse, Jean-Luc Mélenchon, Philippe Poutou et Nathalie Arthaud s'engagent à régulariser les étrangers sans-papiers actuellement en France.

Présidentielle: "Benoît Hamon incarne cet esprit de résistance et cette volonté d'unité", Alexis Bachelay

Présidentielle: "Benoît Hamon incarne cet esprit de résistance et cette volonté d'unité", Alexis Bachelay

Alexis Bachelay, soutien de Benoît Hamon, est intervenu sur notre antenne. Il est revenu sur le grand meeting que le candidat socialiste à la présidentielle tient ce mercredi à partir de 17 heures. Alors qu'un projet d'attentat imminent a été déjoué mardi, les mesures de sécurité ont été drastiquement renforcées autour de l'événement. Prévu depuis plusieurs jours, ce rassemblement a été maintenu malgré la menace terroriste. "Il était hors de question pour nous de ne pas être ici place de la République", qui est à la fois "un symbole de résistance et d'unité nationale", des valeurs qu'incarne Benoît Hamon, a affirmé Alexis Bachelay. - BFM Story, du mercredi 19 avril 2017, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

Benoît Hamon place de la République: ce rassemblement a lieu à Paris "pour dire qu'il y a un demain désirable", Yannick Jadot

Benoît Hamon place de la République: ce rassemblement a lieu à Paris "pour dire qu'il y a un demain désirable", Yannick Jadot

Yannick Jadot, eurodéputé EELV, soutien de Benoît Hamon, a répondu aux questions de Ruth Elkrief, avant le grand meeting de Benoît Hamon place de la République. Le candidat socialiste à la présidentielle a appelé à un grand rassemblement ce mercredi à partir de 17 heures, à quatre jours du premier tour. Alors qu'un projet d'attentat imminent a été déjoué mardi, les mesures de sécurité ont été drastiquement renforcées autour de l'événement. Pour Yannick Jadot, cette démonstration de force a lieu à Paris "pour dire qu'il y a un demain désirable". - BFM Story, du mercredi 19 avril 2017, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

Benoît Hamon place de la République: "Aucun des autres candidats ne propose cette volonté de démocratisation de l'Europe", Thomas Piketty

Benoît Hamon place de la République: "Aucun des autres candidats ne propose cette volonté de démocratisation de l'Europe", Thomas Piketty

Thomas Piketty, économiste et soutien de Benoît Hamon, a répondu aux questions de Ruth Elkrief, en marge du grand meeting de Benoît Hamon ce mercredi en fin de journée place de la République. Le candidat socialiste à la présidentielle a appelé à un grand rassemblement à partir de 17 heures, à quatre jours du premier tour. Thomas Piketty a expliqué qu'il s'est engagé aux côtés de Benoît Hamon en raison de son "programme pour l'Europe". D'après lui, il est "le seul candidat à proposer une transformation positive de l'Europe". "Aucun des autres candidats ne propose cette volonté de démocratisation de l'Europe", a-t-il insisté. - BFM Story, du mercredi 19 avril 2017, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

Présidentielle: ultime meeting de Benoît Hamon à Paris

Présidentielle: ultime meeting de Benoît Hamon à Paris

A quatre jours du premier tour, les candidats à la présidentielle effectuent leur dernière démonstration de force. Benoît Hamon a donné rendez-vous à ses partisans place de la République à Paris, pour un grand rassemblement avant le scrutin. Alors que les sondages le placent toujours en cinquième position, le candidat socialiste espère encore déjouer les pronostics. - On en parle avec: Virginie Le Guay, chef adjoint du service politique de Paris Match. Et Hervé Gattegno, éditorialiste politique de BFMTV. - BFM Story, du mercredi 19 avril 2017, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

Benoît Hamon place de la République: ce rassemblement a lieu à Paris "pour dire qu'il y a un demain désirable", Yannick Jadot

Benoît Hamon place de la République: ce rassemblement a lieu à Paris "pour dire qu'il y a un demain désirable", Yannick Jadot

Yannick Jadot, eurodéputé EELV, soutien de Benoît Hamon, a répondu aux questions de Ruth Elkrief, avant le grand meeting de Benoît Hamon place de la République. Le candidat socialiste à la présidentielle a appelé à un grand rassemblement ce mercredi à partir de 17 heures, à quatre jours du premier tour. Alors qu'un projet d'attentat imminent a été déjoué mardi, les mesures de sécurité ont été drastiquement renforcées autour de l'événement. Pour Yannick Jadot, cette démonstration de force a lieu à Paris "pour dire qu'il y a un demain désirable". - BFM Story, du mercredi 19 avril 2017, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

Hamon, le parcours du combattant

Hamon, le parcours du combattant

C'était jeudi, sur BFMTV et sur RMC. Du bout des lèvres, le ministre des Finances Michel Sapin a annoncé son soutien à Benoît Hamon. Dans la foulée, le Parti socialiste, par la voix de son patron Jean-Christophe Cambadélis, a demandé aux socialistes de soutenir le candidat au gouvernement. Ils sont donc cinq à le soutenir. Un nombre insuffisant pour convaincre. Dans les sondages, Benoît Hamon continue également de perdre du terrain, au profit de Jean-Luc Mélenchon. - 7 jours BFM, du samedi 8 avril 2017, sur BFMTV.