BFM Business

Fin du diesel, code au lycée, ... le programme auto de Benoît Hamon

Une caravane du #HamonTour 2017

Une caravane du #HamonTour 2017 - Twitter @benoithamon

Le candidat du Parti socialiste aborde l'automobile dans son programme à travers la politique environnementale ou des transports, avec en priorité la fin du diesel et le développement des véhicules électriques.

> Toute la semaine, BFMTV.com vous présente les programmes auto des candidats à l'élection présidentielle. Après François Fillon, Benoît Hamon est le deuxième chapitre de la série. 

Avec son Opel Corsa de 2006, Benoît Hamon n'a pas encore fait sa transition énergétique au volant. Le seul véhicule mentionné dans sa déclaration de patrimoine n'est pas des plus récents et roule, on l'espère, à l'essence, vu la volonté du candidat de sortir du diesel. C'est d'ailleurs un des rares points évoquant directement l'automobile dans le programme du candidat vainqueur de la "primaire citoyenne de la Belle Alliance populaire".

L'équipe de campagne de Benoît Hamon n'ayant pas eu le temps de répondre à nos questions, les réponses sont extraites de son programme et de la synthèse réalisée par le CNPA, l'organe représentatif des professionnels de l'automobile en France.

Le programme au banc d’essai

Diesel: quel avenir et quelle fiscalité pour ce carburant?

Benoît Hamon veut "sortir la France du diesel à l'horizon 2025" afin de lutter contre la pollution de l'air, responsable de la mort de 49.000 Français chaque année. Pour cela, il compte supprimer l'avantage fiscal accordé au diesel, sans davantage de précisions sur un calendrier et des incitations à changer de véhicule si ce n'est la poursuite d'un système bonus/malus et d'aides à l'acquisition de véhicules propres.

A noter que le candidat a durci le ton depuis le ralliement des Verts. A l'origine, le candidat à la primaire ne mentionnait que la suppression de l'avantage fiscal au diesel mais sans aller jusqu'à la fin des ventes de véhicules neufs avec cette motorisation à horizon 2025.

Quelles sont ses mesures pour lutter contre la pollution?

Benoît Hamon souhaite accompagner la sortie du diesel par "l'installation de bornes de recharge électrique sur tout le territoire" et "financer la recherche pour augmenter l'autonomie des batteries".

Plus globalement, le candidat met en avant dans les questions liées aux transports, sa volonté de proposer "des alternatives à la voiture individuelle" grâce notamment au développement de l'auto-partage et des transports en commun:

"J’offrirai des alternatives à la voiture individuelle, en soutenant les initiatives d’auto-partage, en développant les transports en communs partout sur le territoire français en maintenant notamment tous les arrêts desservis pour les lignes d’équilibre du territoire, tel que reconnu par le Schéma national des services de transport."

Quelles propositions pour la sécurité routière?

Benoît Hamon a répondu au questionnaire du site securite-sanitaire.org, notamment sur ces questions liées à la sécurité routière. Il se montre favorable à l'abaissement de la vitesse maximale autorisée de 90 à 80 km/h sur les voies sans séparation du sens de circulation et à une expertise technique des infrastructures routières comportant une programmation de la réduction des risques liés aux obstacles verticaux. 

Concernant le permis de conduire, le rapport du CNPA souligne que Benoît Hamon propose "d'enseigner le code au lycée – ce qui est déjà permis par la loi, mais peu pratiqué".

Comment comptez-vous aider l’industrie automobile française?

Plusieurs mesures sont mentionnées dans le rapport du CNPA. Pour lutter contre les pressions économiques des donneurs d’ordre, Benoît Hamon propose que 1/3 des sièges des conseils d’administration de grandes entreprises, soit attribué à ses clients ou fournisseurs.

Sur le terrain du véhicule connecté et face à l'omniprésence des GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon), Benoît Hamon plaide pour "un open data public".

Enfin, pour lutter contre le travail illégal, le candidat propose de renforcer contrôles et sanctions, mais aussi de créer un label des activités liées à l’automobile, afin de permettre au consommateur d’identifier les acteurs les plus sûrs.

Un grand prix de Formule 1 en France en 2018, est-ce une bonne idée?

Le candidat n'a pas répondu à cette question.

Sa voiture au quotidien 

Comme dit un peu plus haut, Benoît Hamon a déclaré une Opel Corsa de 2006 à son patrimoine. Nous n'avons pas eu de précisions concernant sa motorisation ou d'éventuelles modifications apportées au véhicule, même si Benoît Hamon ne paraît pas très fan de tuning.

Quelle voiture l’a particulièrement marqué/fait rêver?

Le candidat n'a pas répondu à cette question.

dossier :

Benoît Hamon

Julien Bonnet