BFMTV
Dossier

Benoît Hamon

Chef de file de l'aile gauche du PS, Benoît Hamon a lancé sa campagne en août 2016 pour la primaire organisée par le PS. Deux ans auparavant, fin août 2014, il avait quitté le gouvernement de Manuel Valls après une série de critiques acide à l'encontre de l'exécutif. Il y avait d'abord exercé en tant que secrétaire d'Etat à la consommation, puis en tant que ministre de l'Education. Après son départ du gouvernement, il redevient député des Yvelines: il s'oppose à la loi Macron ainsi qu'à l'inscription dans la Constitution de la déchéance de nationalité pour les Français bi-nationaux condamnés pour terrorisme. En parallèle, il s'attache à faire reconnaître le burnout comme maladie professionnelle. Benoît Hamon se décrit comme un anti-Manuel Valls. Il promet l'abrogation de la loi El Khomri, et souhaite instaurer un revenu universel. Il veut également introduire une dose de proportionnelle aux législatives, et mettre en place un "plan massif" pour la formation des professeurs. A l'issue de la primaire de la Belle alliance populaire, Benoît Hamon a été désigné comme le candidat de la gauche à la présidentielle, en s'imposant largement face à Manuel Valls.

L'ancien député socialiste de l'Essonne, invité de BFM Politique ce dimanche, a assuré avoir "un petit problème" avec le candidat à la présidentielle 2017.

Hamon: "S'il n'y a rien sur une île, prendre du sucre et de l'eau? Évidemment que je le ferais"

Hamon: "S'il n'y a rien sur une île, prendre du sucre et de l'eau? Évidemment que je le ferais"

Invité ce lundi de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC, Benoît Hamon a réagi aux pillages à Saint-Martin après le passage de l’ouragan Irma mercredi dernier qui a dévasté l’île. "S'il n'y a rien sur une île, prendre du sucre et de l'eau? Évidemment que je le ferais", a rétorqué l’ancien candidat PS à la présidentielle, fustigeant toutefois les vols d’opportunité, comme ceux de télévisions.

Hamon : "Je regarde ce qui a marché à En Marche comme à la France Insoumise"

Hamon : "Je regarde ce qui a marché à En Marche comme à la France Insoumise"

L’ancien candidat à la présidentielle Benoît Hamon est revenu ce dimanche dans BFM Politique sur sa défaite dès le premier tour de l’élection et sur l’avenir de la gauche qui selon lui doit reposer sur "les initiatives citoyennes avec des femmes et des hommes qui n’ont jamais appartenu à aucun parti et qui pourtant ont des idées". De là à créer le En Marche de la gauche, Benoît Hamon ne répond pas totalement. Sans toutefois s’exonérer de regarder "ce qui a marché à En Marche comme à la France Insoumise, comme ailleurs dans le monde"

Hamon : "Je regarde ce qui a marché à En Marche comme à la France Insoumise"

Hamon : "Je regarde ce qui a marché à En Marche comme à la France Insoumise"

L’ancien candidat à la présidentielle Benoît Hamon est revenu ce dimanche dans BFM Politique sur sa défaite dès le premier tour de l’élection et sur l’avenir de la gauche qui selon lui doit reposer sur "les initiatives citoyennes avec des femmes et des hommes qui n’ont jamais appartenu à aucun parti et qui pourtant ont des idées". De là à créer le En Marche de la gauche, Benoît Hamon ne répond pas totalement. Sans toutefois s’exonérer de regarder "ce qui a marché à En Marche comme à la France Insoumise, comme ailleurs dans le monde"

Benoît Hamon quitte le PS: "C'est sa décision personnelle", David Assouline

Benoît Hamon quitte le PS: "C'est sa décision personnelle", David Assouline

David Assouline, sénateur de Paris et Secrétaire national du Parti socialiste, était l'invité de Week-end Direct. Il a réagi à la décision de Benoît Hamon de quitter le Parti socialiste. Une annonce que l'ex-candidat à la présidentielle a faite ce samedi à l'occasion du lancement de son mouvement, sur la pelouse de Reuilly dans le XIIe arrondissement de Paris. "C'est sa décision personnelle", estime David Assouline, évoquant néanmoins la nécessité de reconstruire le parti. - Week-end Direct, du samedi 1er juillet 2017, présenté par François Gapihan, sur BFMTV.

Parti socialiste: Benoît Hamon quitte le navire

Parti socialiste: Benoît Hamon quitte le navire

Estimant que le Parti socialiste arrive aujourd'hui "à la fin d'un cycle", Benoît Hamon a annoncé ce samedi son départ du parti, où il militait depuis 30 ans. Une annonce qu'il a faite à l'occasion du lancement de son mouvement sur la pelouse de Reuilly dans le XIIe arrondissement de Paris. "Je quitte un parti mais je n'abdique pas l'idéal socialiste", a-t-il déclaré, affirmant qu'il veut s'atteler à la reconstruction de la gauche avec son "mouvement du 1er juillet". "Il faut maintenant essayer de se dépasser, être plus libre, sortir de nos enclos, des combinaisons qui nous neutralisent en permanence", a ajouté l'ex-candidat à la présidentielle. Assiste-t-on à l'éclatement du PS ? - On en parle avec: Laurent Baumel, membre du Bureau national du Parti socialiste. Guillaume Perrault, grand reporter au Figaro. Et Denis Demonpion, journaliste politique. - Week-end Direct, du samedi 1er juillet 2017, présenté par François Gapihan, sur BFMTV.

Benoît Hamon quitte le PS: "Le socialisme survivra au PS, je ne suis pas là pour être fidèle à un appareil"

Benoît Hamon quitte le PS: "Le socialisme survivra au PS, je ne suis pas là pour être fidèle à un appareil"

Lucie Nuttin et ses invités ont débattu du départ de Benoît Hamon du Parti socialiste. A l'occasion du lancement de son propre mouvement, l'ancien candidat socialiste à la présidentielle l'a annoncé, ce samedi, à Paris: "aujourd'hui, j'ai décidé de quitter le PS. Je quitte un parti mais je ne quitte ni le socialisme ni le socialiste". Ce soir, il s'est exprimé sur notre antenne, pour évoquer les raisons de son départ. Benoït Hamon quitte le Parti socialiste, où il militait depuis 30 ans, avec "le sentiment" qu'il sera "plus utile ailleurs et plus libre". - On en parle avec: Jannick Alimi, rédactrice en chef adjointe au service Politique du Parisien. Alexis Bachelay, membre du bureau national du Parti socialiste. Et Jérémy Brossard, notre journaliste politique. - 20H 2017, du samedi 1er juillet 2017, sur BFMTV.