BFMTV

Conseil régional d’Ile-de-France: Benoît Hamon va siéger avec les Verts

Benoît Hamon va siéger avec les Verts

Benoît Hamon va siéger avec les Verts - Martin BUREAU / AFP

Dix élus socialistes, dont l'ex-candidat à l'élection présidentielle, vont constituer un nouveau groupe avec les Verts pour former "une opposition sans concession aux mesures de Valérie Pécresse", présidente de la région Ile-de-France.

Trois mois après son départ du Parti socialiste, Benoît Hamon se tourne vers les Verts. L’ex-candidat à la présidentielle va constituer un nouveau groupe avec les écologistes au sein du conseil régional d’Ile-de-France. Il emmène avec lui neuf autres élus du groupe socialiste qui ont expliqué dans une tribune publiée dans le JDD avoir fait le "choix de (se) regrouper avec d’autres pour être plus forts, pour bâtir en commun autour de valeurs que nous savons partagées".

Ces 10 élus disent préférer "créer les conditions du rassemblement de la gauche et des écologistes […] plutôt que de participer au repli et à la division en restant focalisés sur des batailles d’appareil qui n’intéressent que les initiés". Aux côtés des 13 élus écologistes, ils affirment "pouvoir porter ensemble une opposition sans concession aux mesures de Valérie Pécresse et sa majorité de droite qui affaiblissent et menacent notre Région". 

Nouveau groupe de 23 élus

L’entourage de Benoît Hamon a bien précisé que ce dernier "ne rejoignait pas le groupe écologiste", mais qu’il allait constituer avec eux et d’autres élus "un nouveau groupe", dont le nom devrait mêler les termes "écologiste" et "social". "Benoît Hamon quitte le groupe socialiste pour rejoindre 13 élus écologistes et 10 socialistes au sein d'un groupe écologiste et solidaire", a-t-on précisé de même source.

Le nouveau groupe doit tenir une conférence de presse ce lundi en présence de l'ancien ministre socialiste. Ce dernier a quitté le PS pour créer le "Mouvement du 1er juillet" (M1717). Il siégeait jusqu'à présent au sein du groupe socialiste au conseil régional d'Ile-de-France.

dossier :

Benoît Hamon

P.L avec AFP