BFMTV

Pas de proches de Benoît Hamon dans la future direction collégiale du Parti socialiste

L'ex-Premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis, le 17 mars 2017 à la Cité des sciences à Paris.

L'ex-Premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis, le 17 mars 2017 à la Cité des sciences à Paris. - Charles Platiau - pool - AFP

La direction sera composée de 14 membres choisis par l'ex-Premier secrétaire du Parti socialiste.

Le Premier secrétaire démissionnaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis doit présenter ce samedi la direction collégiale provisoire au Conseil national du parti.

Composée de quatorze personnes, cette nouvelle équipe dirigeante ne comprendra aucun proche de Benoît Hamon, annonce au Monde l’ex-Premier secrétaire, qui en choisira les membres "sur une centaine de candidatures reçues".

Au sein de cette direction "extrêmement resserrée", pas de proches de l’ex-candidat à la présidentielle donc, "même si c’était prévu jusqu'au moment où (il) a décidé de quitter le PS".

"Comme on est dans un moment incertain, où quelques-uns ont décidé de le suivre et d'autres pas, je préfère que cette question ne soit pas posée dans la direction", explique-t-il au quotidien.

Pas de sympathisants LREM non plus

Pas de sympathisant du Mouvement du 1er juillet donc, mais pas de "double-appartenance" vis-à-vis de La République en marche non plus, ce qui pourrait inquiéter les proches de Manuel Valls qui a décidé de siéger avec la majorité à l’Assemblée.

Ce qui laisse tout de même un certain nombre de candidats potentiels à cette direction collégiale. Les noms des anciens ministres Matthias Fekl et Najat Vallaud-Belkacem sont régulièrement évoqués, recense Le Lab, comme ceux des députés Olivier Faure, Valérie Rabault, de l'adjoint à la maire de Paris Emmanuel Grégoire, ou encore celui de François Kalfon, directeur de campagne d’Arnaud Montebourg pendant la primaire de la gauche et des écologistes.

dossier :

Benoît Hamon

Liv Audigane