BFMTV

Le meeting de Benoît Hamon à Paris sous haute sécurité

Le candidat socialiste tient un grand rassemblement place de la République, à Paris, ce mercredi en fin de journée. Alors qu'un projet d'attentat imminent a été déjoué mardi, les mesures de sécurité ont été drastiquement renforcées autour de l'événement avec, notamment, des blocs en béton et des fouilles approfondies.

Un dispositif de sécurité musclé a investi la place de la République à Paris. Benoît Hamon, le candidat socialiste à la présidentielle, tient un grand meeting ce mercredi à partir de 17 heures. Au programme: forum citoyen et associatif, concerts, prises de parole, le tout dans un espace totalement ouvert - et hautement symbolique - et donc plus difficilement sécurisable. Un véritable défi pour les organisateurs et les autorités, au lendemain de l'interpellation de deux hommes à Marseille suspectés d'un passage à l'acte imminent.

Côté organisation, l'équipe du candidat socialiste mise sur un dispositif de sécurité très important: 200 personnes, issues du Parti socialiste, sont mobilisées pour assurer le service d'ordre. Soit la capacité maximale. La sécurité autour de la scène, sur laquelle vont se jouer des concerts avant que Benoît Hamon ne s'exprime, a aussi été renforcée, avec l'installation de barrières pour protéger l'accès. Des blocs de béton ont également été disposés aux abords de la place de la République pour empêcher, notamment, l'intrusion d'un véhicule lancé sur la foule.

Inspection et barrages filtrants

La préfecture de police de Paris a déployé de nombreux moyens pour assurer la sécurité de ce grand rassemblement populaire. Deux compagnies d'interventions, soit environ 150 policiers, vont être déployées dans les rues adjacentes à la place de la République. Au cœur de la foule, une cinquantaine de policiers, en tenue civile, patrouilleront. Deux escadrons de gendarmerie mobile, environ 200 hommes, pourraient être mobilisés en renfort.

Une inspection de la place de la République est également menée par la préfecture de police de Paris, pour détecter tout matériel explosif qui pourrait avoir été installé. La place sera accessible après le passage de barrages filtrants. Enfin, la circulation pourrait être adaptée en fonction de l'affluence au rassemblement du candidat socialiste. Le 18 mars dernier, Jean-Luc Mélenchon, le candidat de La France insoumise, avait réussi à rassembler 100.000 personnes.

dossier :

Benoît Hamon

J.C.