BFMTV

Attentat déjoué: la Belgique confirme que l'un des suspects faisait l'objet d'une enquête

Les deux suspects louaient un appartement à Marseille depuis le 1er avril.

Les deux suspects louaient un appartement à Marseille depuis le 1er avril. - Boris Horvat - AFP

Clément Baur, le plus jeune des deux suspects interpellés mardi à Marseille, était proche de la cellule de Verviers, le groupe jihadiste dirigé par Abdelhamid Abaaoud, le logisticien des attentats de Paris.

Des suspects connus des services de police et de renseignement. La Belgique a confirmé mercredi que Clément Baur, l'un des deux hommes interpellés mardi à Marseille et soupçonnés d'avoir voulu commettre un attentat pendant la présidentielle, faisait l'objet d'une enquête. Une information déjà révélée lundi soir par le procureur de la République de Paris, François Molins.

"Clément B. était signalé pour audition dans le cadre de ce dossier", écrit le parquet fédéral belge dans un communiqué. "Il n'y avait toutefois plus aucune trace de l'intéressé en Belgique depuis fin 2015."

La conversion du jeune homme de 23 ans remonte à 2007, au contact d'hommes de la communauté tchétchène, alors qu'il vivait à Nice. Adepte des fausses identités, il utilisait notamment l'alias d'un jihadiste tchétchène connu à Verviers, où était basé une cellule islamiste dirigée un temps par Abdelhamid Abaaoud, membres des commandos du 13-Novembre.

Proche de la cellule de Verviers

Clément Baur et Mehiedine Merabet se sont connus à la prison de Lille-Sequedin en 2015 quand ils partageaient la même cellule. Clément Baur, incarcéré pour usurpation d'identité, a été emprisonné, selon nos informations, sous une fausse identité. En 2015, ses proches avaient signalé sa disparition, ses velléités de départ pour la Syrie, ainsi que sa pratique radicale de l'Islam. 

Les deux suspects ont été interpellés mardi matin dans un appartement à Marseille qu'ils louaient depuis le 1er avril. Dans ce logement conspiratif, trois kilos de TATP, des ingrédients pour produire cet explosif, et des armes, notamment, ont été découverts. Les deux individus avaient rejoint la cité phocéenne depuis Nancy à la fin du mois de mars. Selon nos informations, deux vélos, achetés sur Le Bon Coin, ont également été retrouvés. Une découverte qui prouve la capacité de dissimulation des deux hommes.

Justine Chevalier avec Cécile Ollivier