BFMTV

Attentats de Bruxelles et Paris: la cellule de Verviers au coeur de l'enquête

Les attentats de Bruxelles ont-ils un lien avec une cellule terroriste démantelée en 2015?

Les attentats de Bruxelles ont-ils un lien avec une cellule terroriste démantelée en 2015? - Dirk Waem - Belga

Le nom de Verviers revient constamment dans les enquêtes sur les attentats de Bruxelles et Paris. Et pour cause, Abdelhamid Abaaoud était le chef présumé de cette  cellule terroriste démantelée en 2015.

Abdelhamid Abaaoud en était "le chef" selon la justice belge. La cellule de Verviers, démantelée par la police en janvier 2015, prévoyait une série d'attentats en Belgique, au nom de l'Etat islamique. Dans ses projets, comme le rappelle Le Monde, l'attaque d'un aéroport en tous points semblable à celle perpétrée le 22 mars à Bruxelles.

Un projet d'attaque dans un aéroport

A la mi-janvier 2015, une semaine après les tueries de Charlie Hebdo et de l'Hyper Casher, 16 personnes sont arrêtées à Verviers, à l'est de Bruxelles, soupçonnées de préparer une série d'actes terroristes. Dans un appartement loué à Athènes, en Grèce, par Abaaoud, qui a échappé au coup de filet, les enquêteurs mettent la main sur un ordinateur utilisé par le jihadiste.

Sur le disque dur de ce dernier, les policiers découvrent des schémas de bombes, mais surtout, un plan d'attaque visant un aéroport belge. Un plan d'action identique à celui mis en place par les kamikazes qui ont frappé Zaventem le 22 mars. Kamikazes que l'on sait désormais avoir joué un rôle dans les attentats de Paris.

Des terroristes dans la nature

Problème pour la police belge: le principal instigateur de cette cellule terroriste est dans la nature. Abdelhamid Abaaoud narguera même la Belgique quelques semaines plus tard en posant en Syrie dans le magazine de l'Etat islamique. Faute de mieux, il est condamné par contumace à 20 ans de réclusion pour une autre affaire: son rôle de recruteur dans une filière de jihadistes belges.

La justice belge ne le condamne pas seul. Reda Kriket est condamné par contumace lui aussi, à 10 ans de prison. Ce Français de 34 ans a été arrêté jeudi soir à Argenteuil, soupçonné de préparer un attentat en France. L'arrestation de Reda Kriket et la mort d'Abaaoud ne mettent pour autant pas fin aux connexions avec Verviers. Selon le journal flamand Het Nieuwsblad, huit membres présumés de ce réseau sont toujours en fuite.

Paul Aveline