BFMTV

Salah Abdeslam ne coopère plus depuis les attentats de Bruxelles

Une opération antiterroriste a été menée vendredi après-midi à Schaerbeek. Un suspect a été interpellé. Cette opération est en lien avec le projet d'attentat déjoué jeudi soir à Argenteuil. Le bourgmestre de Schaerbeek, a indiqué que le suspect a été légèrement blessé lors de son arrestation.  François Hollande a annoncé que le réseau des attentats de Paris et Bruxelles "en voie d'être anéanti", mais il y a "d'autres réseaux".

>> L'ESSENTIEL 

Un français a été tué lors des attentats de Bruxelles mardi

Le second kamikaze de l'aéroport est Najim Laachraoui. Son ADN a été retrouvé sur du matériel explosif et un "morceau de tissu" utilisés le 13 novembre à Paris

Une nouvelle opération antiterroriste, à Bruxelles, est liée au projet d'attentat déjoué en France jeudi soir. Un suspect a été interpellé

  • Trois personnes en lien avec l'attentat déjoué en France arrêtées à Bruxelles

L'homme interpellé à Argenteuil, où un projet d'attentat a été déjoué jeudi soir, avait été condamné avec Abaaoud en 2015

  • BFMTV a pu consulter les déclarations de Salah Abdeslam lors de sa première audition par le parquet fédéral belge, où il charge Abaaoud. Depuis les attentats de Bruxelles il a cessé de coopérer avec les enquêteurs.

Ce live est terminé. merci de l'avoir suivi.

20h50 - Minute de silence avant le match Pays-Bas-France

Les joueurs de l'équipe de France de football, ainsi que leurs adversaires du soir, l'équipe du Pays-Bas, ont observé une minute de silence en hommage aux victimes des attentats de Bruxelles avant la rencontre qui les opposent sur la pelouse du stade ArenA à Amsterdam.

20h00 - Marc Trévidic décrit Salah Abdeslam comme un personnage "complexe"

Ancien juge du pôle antiterroriste, Marc Trévidic a dû traiter un grand nombre de dossier sur des jihadistes. Il décrit notamment Salah Abdeslam comme un personnage "complexe", différent des autres kamikazes.

19h00 - L'interpellation à Schaerbeek filmée par des témoins

Plusieurs témoins ont filmé les échanges de tirs qui ont retenti avant l'interpellation du suspect arrêté vendredi après-midi à Schaerbeek.

17h30 - Salah Abdeslam ne coopère plus avec les enquêteurs

D'après un ministre belge, Salah Abdeslam ne coopère plus avec les enquêteurs depuis les attentats de Bruxelles. 

"Le procureur fédéral vient de m'informer que Salah Abdeslam ne voulait plus parler depuis les attaques de Zaventem et du métro de Bruxelles", qui ont fait 31 morts et quelque 300 blessés, a déclaré aux députés belges Koen Geens lors d'une réunion d'une commission parlementaire consacrée au terrorisme.

17h20 - Attentats de Bruxelles et Paris: la cellule de Verviers au coeur de l'enquête

Le nom de Verviers revient constamment dans les enquêtes sur les attentats de Bruxelles et Paris. Et pour cause, Abdelhamid Abaaoud était le chef présumé de cette cellule terroriste démantelée en 2015.

17h00 - Le réseau des attentats de Paris et Bruxelles "en voie d'être anéanti"

Selon François Hollande: le réseau des attentats de Paris et Bruxelles "en voie d'être anéanti", mais il y a "d'autres réseaux"qui constituent "une menace".

16h20 - Trois personnes en lien avec l'attentat déjoué en France arrêtées à Bruxelles

Trois personnes en lien avec la perquisition d'Argenteuil ont été interpellées à Schaerbeek, selon le parquet fédéral belge. "Deux perquisitions ont été menées dans un dossier de terrorisme lié à l'arrestation à Argenteuil du nommé Reda K.", a affirmé le parquet dans un communiqué, en précisant que trois personnes avaient été arrêtées dans les communes de Forest, Saint-Gilles et Schaerbeek.

Dans les deux premières, les personnes appréhendées sont dénommées respectivement "Tawfik A." et "Salah A.", précise le parquet sans donner l'identité de la troisième personne.

16h15 - L'ADN de Najim Laachraoui retrouvé sur du matériel explosif et "un morceau de tissu"

L'ADN de Laachraoui a été retrouvé sur du matériel explosif et "un morceau de tissu" utilisés le 13 novembre à Paris.

16h10 - Le second kamikaze de l'aéroport est Najim Laachraoui

Le parquet fédéral belge confirme que le second kamikaze de l'aéroport est Najim Laachraoui. Par ailleurs, trois des six personnes interpellées mercredi ont été remises en liberté

La police a diffuse ces images des caméras de surveillance sur lesquelles on voit les trois suspects des attentats qui ont frappé l'aéroport de Bruxelles ce 22 mars.
La police a diffuse ces images des caméras de surveillance sur lesquelles on voit les trois suspects des attentats qui ont frappé l'aéroport de Bruxelles ce 22 mars. © Police Fédérale belge - AFP

16h00 : Bernard Cazeneuve réaffirme la dangerosité du réseau qui projetait un attentat en France.

"Je peux confirmer que l'arrestation est une arrestation importante qui concerne un réseau extrêmement dangereux. L'enquête permettra de constater quelle était l'ampleur de ce réseau et la dangerosité des acteurs concernés." a affirmé le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve.

Bernard Cazeneuve s'exprime sur le projet d'attentat déjoué jeudi soir à Argenteuil.
Bernard Cazeneuve s'exprime sur le projet d'attentat déjoué jeudi soir à Argenteuil. © Capture d'écran BFMTV

15h50 : le suspect arrêté à Schaerbeek n'est pas Mohamed Abrini

Alors que certains échos faisaient état de l'arrestation "d'un gros poisson" ce vendredi après-midi à Schaerbeek, selon une source judiciaire citée par BFMTV, le suspect arrêté lors de l'opération antiterroriste à Schaerbeek n'est pas Mohamed Abrini.

15h30 - Attentats de Bruxelles: pourquoi la Belgique a-t-elle baissé son niveau d'alerte?

Deux jours après les attentats qui ont frappé sa capitale, la Belgique a décidé d'abaisser son niveau d'alerte, suscitant la surprise et l'incompréhension. Ce comportement, toutefois, ne fait que résulter des spécificités de la lutte antiterroriste belge.

15h10 - Le suspect arrêté à Schaerbeek a été légèrement blessé 

Selon le bourgmestre, le suspect arrêté à Schaerbeek a été légèrement blessé lors de l'opération antiterroriste à Bruxelles. "Une personne a été interceptée lors d'une opération de la police (...) il a été légèrement blessé à la jambe", a déclaré à l'AFP le bourgmestre de la commune bruxelloise de Schaerbeek, Bernard Clerfayt.

14h30 - L'opération antiterroriste à Bruxelles liée au projet d'attentat déjoué jeudi en France

Selon des sources policières, l'opération antiterroriste à Bruxelles est liée au projet d'attentat déjoué jeudi à Argenteuil.

14h10 - Un homme neutralisé à Schaerbeek?

Les unités spéciales de la police fédérale ont "neutralisé" un homme lors de l'opération à Schaerbeek, selon la chaîne publique RTBF. Informations qui n'ont pas été confirmées officiellement.

13h40 - Importante opération anti-terroriste en cours à Schaerbeek

Selon nos informations, une grosse opération policière est en cours à Schaerbeek, en Belgique. La brigade anti-terroriste et une équipe de déminage sont déployées sur place. Des témoins ont rapporté à BFMTV qu'une explosion a retenti au début de l'opération. Une deuxième détonation a été entendue sur place. Les riverains ont reçu l'ordre de rester calfeutrés chez eux, loin des fenêtres.

13h30 - L'avocat de Salah Abdeslam a porté plainte contre le procureur de Paris

Sven Mary, l'avocat du suspect-clé des attentats de Paris Salah Abdeslam, a porté plainte "avec constitution de partie civile" contre le procureur de Paris, François Molins, pour violation du secret de l'instruction selon le parquet de Bruxelles. 

13h20 Deux arrestations en Allemagne liées aux attentats de Bruxelles

La police allemande a arrêté deux hommes qu'elle soupçonne d'être liés aux auteurs des attentats qui ont ensanglanté mardi la capitale belge, rapporte vendredi l'hebdomadaire Der Spiegel sans citer de sources.

Der Spiegel écrit que les deux hommes, arrêtés mercredi près de Francfort, ont reçu des SMS peu de temps après les attaques. Ces messages faisaient référence à Khalid El Bakraoui qui s'est fait exploser à la station de métro Maelbeek, en plein coeur du quartier européen de Bruxelles.

Le ministère de l'Intérieur a refusé de commenter les informations du Spiegel qui précise que les messages contenaient le mot "fin" (en français) et qu'ils ont été reçus trois minutes après l'explosion à la station de Maelbeek. 

13h15 - Un tué et 12 blessés français lors des attentats de Bruxelles

Le bilan des victimes françaises des attentats de Bruxelles mardi s'établit désormais à un mort et douze blessés, dont trois sont dans un état grave, a annoncé vendredi le ministère français des Affaires étrangères sur Twitter.

12h45 - Les frères Laachraoui: la même enfance, des vies opposées

Un parcours "blanc" et un autre "noir", depuis la radicalisation du premier: quand Najim Laachraoui commet un attentat à l'aéroport de Bruxelles après avoir été lié à ceux de Paris, son jeune frère Mourad prépare les Jeux olympiques en Taekwondo. A Rio, il défendra la Belgique.

12h - De l'acétone et de l'eau oxygénée dans l'appartement d'Argenteuil

Selon des sources policières à l'AFP, outre plusieurs fusils d'assaut dont des kalachnikov et une petite quantité de TATP prêt à l'emploi, de l'acétone et de l'eau oxygénée -des ingrédients entrant dans la composition de cet explosif fréquemment utilisé par les jihadistes du groupe Daesh- ont aussi été retrouvées dans l'appartement perquisitionné à Argenteuil. 

11h50 - "Je suis Bruxellois", lance John Kerry

"Je suis Bruxellois", a déclaré le secrétaire d'Etat américain John Kerry, en français et en flamand lors d'une conférence de presse aux côtés du Premier ministre belge Charles Michel à Bruxelles. Outre le chef du gouvernement belge, John Kerry devait rencontrer le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker et Philippe, roi des Belges. Deux Américains ont été tués dans les attentats, selon un responsable américain.

"Les attentats de Bruxelles soulignent le besoin de répliquer à l'extrémisme violent et mettre fin à Daesh", a écrit John Kerry sur Twitter.

11h40 - Ce qu'a dit Abid Aberkan, cousin de Salah Abdeslam, aux enquêteurs

BFMTV vous dévoilait ce vendredi matin les propos de Salah Abdeslam, seul survivant des commandos auteurs des attentats de Paris, lors de sa première audition, le 19 mars, par la police fédérale belge. Selon nos informations, Abid Aberkan, son cousin et logeur, arrêté comme lui le 18 mars dans l'appartement de la rue des Quatre-Vents, à Molenbeek, a pour sa part déclaré que "Salah (Abdslam, Ndlr) expliquait que ce que son frère Brahim (mort en kamikaze au Comptoir Voltaire lors des attentats du 13 novembre à Paris) avait fait était bien car il est mort en martyr".

D'après Le Monde, le jeune homme de 26 ans aurait également indiqué lors de son audition que Salah Abdeslam lui avait dit que sa ceinture "manquait de liquide (explosif)".

11h30 - L'incompréhension d'un ancien camarade de Laachraoui

Sur Facebook, un ancien camarade de Najim Laachraoui, qui s'est fait exploser à l'aéroport de Bruxelles mardi, exprime sa stupéfaction, décrivant un jeune homme qui n'était ni "un tueur" ni "débile". "Comment un homme peut se faire laver le cerveau en si peu de temps ?", interroge Brice Vanhée dans ce message relayé par l'AFP.

"Ce gars, il était avec moi en première année, dans mon groupe de projet. On se voyait toutes les semaines, on s'est vu dans mon appartement. Je n'ai pas eu la sensation qu'il allait me buter, et il ne l'a jamais fait", commente l'ancien étudiant de l'Ecole polytechnique de l'Université libre de Belgique (ULB). Sous son message, il publie une photo montrant un groupe de huit élèves de l'Ecole Polytechnique dont Najim Laachraoui et lui.

11h25 - "Des Américains" parmi les tués à Bruxelles

"Des Américains" comptent "parmi les morts" des attentats de mardi à Bruxelles, indique le Premier ministre belge Charles Michel.

10h50 - A Argenteuil, plusieurs Kalachnikovs et armes de poing 

France Info donne plus de détails sur les armes retrouvées lors de la perquisition de l'appartement d'Argenteuil: d'après la radio, il s'agit de plusieurs kalachnikovs et armes de poing.

10h20 - Il a survécu aux attentats de l'aéroport et du métro

Mardi, un avocat allemand en voyage d’affaires se trouvait à l’aéroport de Zaventem, à Bruxelles, lorsque les premières bombes ont explosé. Il est parvenu à en sortir et s'est fait déposer par un taxi devant la station de Maelbeek, dans le quartier européen, où s'est produit le deuxième attentat. Il en est également sorti indemne. Miraculeusement.

9h45 - Des armes et du TATP retrouvés lors de la perquisition

Des armes et de l’explosif de type TATP ont retrouvés lors de la perquisition de l'appartement d'Argenteuil, selon les informations de BFMTV. 

9h15 - John Kerry à Bruxelles pour apporter le soutien de Washington

Trois jours après les sanglants attentats de Bruxelles, le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, est arrivé dans la capitale belge pour y présenter les condoléances des Etats-Unis et offrir à la Belgique le soutien de Washington dans la lutte contre le terrorisme.

8h30 - Sapin regrette ses propos "déformés" sur la "naïveté belge"

Invité de BFMTV/RMC ce vendredi, Michel Sapin dit "regretter" ses propos sur la Belgique, tout en déclarant qu'ils ont été "déformés", assurant n'avoir jamais parlé de naïveté de la part exclusivement des autorités belges face au communautarisme.

"Je regrette ces propos. D'abord parce qu'ils ont été déformés. Je n'ai évidemment jamais parlé de la naïveté belge", assure le ministre des Finances après les propos qui lui ont attiré les foudres de responsables politiques en France et en Belgique.

8h20 - Le suspect d'Argenteuil était en lien avec Abaaoud

L’homme interpellé jeudi à Argenteuil, Reda K., 34 ans, avait été condamné en son absence, en 2015 en Belgique, dans le cadre de la filière Zerkani, une filière d'acheminement de jihadistes vers la Syrie. Dans le dossier apparaissent aussi les noms de l'organisateur présumé des attaques du 13 novembre, Adelhamid Abaaoud, et de Chakib Akrouh, tous deux tués dans l'assaut de Saint-Denis.

Né le 17 janvier 1982 à Courbevoie (Hauts-de-Seine), Reda K., de nationalité française, résidait à Ixelles, commune de Bruxelles, lorsqu'un mandat d'arrêt international a été émis contre lui en mars 2014. Lors de ce procès, Reda K. avait écopé de dix ans de prison par défaut. Abdelhamid Abaaoud était lui condamné en son absence à 20 ans de réclusion. Au total, 28 personnes avaient été condamnées le 29 juillet 2015 dans cette vaste filière dirigée par un Bruxellois de 41 ans, Khalid Zerkani.

7h45 - Les frères El Bakraoui connus des services antiterroristes américains?

Les noms des deux frères Khalid et Ibrahim El Bakraoui, qui se sont fait sauter dans le métro et à l'aéroport de Bruxelles, figuraient dans les fichiers antiterroristes américains, selon la chaîne de télévision américaine NBC. La chaîne américaine cite deux responsables américains anonymes, qui "n'ont pas précisé dans laquelle des nombreuses" bases de données ou listes américaines figuraient les deux frères.

7h30 - Salah Abdeslam: "Je n'ai pas voulu me faire exploser"

Lors de son audition, le 19 mars, par la police fédérale belge, consultée par BFMTV, Salah Abdeslam a expliqué "avoir loué des voitures et des hôtels à la demande" de son frère Brahim mais a surtout assuré que "le responsable" des attentats de Paris, "c'est Abaaoud".

7h25 - A Bruxelles, le long travail d'identification des victimes se poursuit

A Bruxelles, le pénible travail d'identification des personnes tuées dans les attentats de mardi progresse très lentement: les noms de seulement quatre d'entre elles sont aujourd'hui connus. Certaines dépouilles sont déchiquetées, leurs familles vivent parfois à des milliers de kilomètres de la capitale belge, ce qui complique les comparaisons d'ADN ou les reconnaissances visuelles.

7h15 - Six arrestations jeudi soir à Bruxelles en lien avec les attentats

Six personnes ont été arrêtées jeudi soir à Bruxelles par la police dans le cadre de l'enquête sur les attentats qui ont fait au moins 31 morts mardi dans la capitale belge, a indiqué le parquet fédéral à l'AFP. Trois d'entre elles ont été interpellées en plein centre de Bruxelles, deux autres sur le territoire de la capitale belge, et une personne dans la commune bruxelloise de Jette, selon le porte-parole du parquet, Eric Van Der Sypt, qui n'a fourni aucun détail sur leur identité.

La police belge continuait par ailleurs de traquer au moins deux hommes repérés sur des images de vidéosurveillance avec les trois kamikazes qui ont semé mardi la mort à l'aéroport international de Bruxelles et à la station de métro de Maelbeek, en plein quartier européen, faisant 31 morts et 300 blessés, selon un bilan provisoire. 

7h - Un projet d'attentat a été déjoué à Argenteuil

La police a mené jeudi soir des perquisitions à Argenteuil (Val-d'Oise) après l'interpellation d'un homme suspecté d'être impliqué dans un projet d'attentat en France. Une petite quantité d'explosifs, dont la nature n'a pas été précisée, a été retrouvée à son domicile, où des opérations de déminage se sont poursuivies dans la nuit.

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve ne s'est pas étendu sur ce projet d'attaque "conduit à un stade avancé", mais pour l'instant, "aucun élément tangible ne relie ce projet aux attentats de Paris et de Bruxelles", a-t-il indiqué.

V.R. et C.L.