BFMTV

CARTE – Les résultats des circonscriptions clés d’Ile-de-France

La bataille des législatives s'est achevée dimanche soir pour des poids lourds de la politique en Ile-de-France.

La bataille des législatives s'est achevée dimanche soir pour des poids lourds de la politique en Ile-de-France. - BFMTV

Jean-Christophe Cambadélis, Benoît Hamon, Cécile Duflot, la bataille des législatives s'est achevée dimanche sur un échec pour des poids lourds de la politique en Ile-de-France. Manuel Valls et Nicolas Dupont-Aignan dans l'Essonne, Nathalie Kosciusko-Morizet à Paris jouent encore leur place. Découvrez les résultats de ces points chauds de la région.

Comme sur le reste du territoire, En marche a raflé la mise dimanche en Ile-de-France. Les candidats du parti d'Emmanuel Macron se sont imposés dans des circonscriptions clé de la région, au détriment de figures politiques de droite ou de gauche. 

Paris

Deux ministres qualifiés au second tour

A Paris, la déroute se trouve aussi bien à gauche qu'à droite. Au PS, elle est symbolisée par la défaite de Jean-Christophe Cambadélis dans le 19e arrondissement. Il arrive 4e avec 8,60% des voix, loin derrière Mounir Mahjoubi avec 38,08% qui joue sa place de ministre dans cette élection. Il affrontera au second tour la candidate de la France insoumise qui a obtenu dimanche 20,84%. 

Dans la 11e circonscription de Paris, un autre membre du gouvernement se qualifie avec 40,58%. Il s'agit de Marielle de Sarnez qui se retrouve au second tour face à Francis Szpiner des Républicains. 

Ca passe pour El Khomri, Duflot éliminée

Le conseiller d'Emmanuel Macron et porte-parole de La République en marche Benjamin Griveaux se qualifie aussi largement pour le second tour dans la 5e circonscription de Paris avec 43,63%. Il devance la socialiste et députée sortante Seybah Dagoma avec 12,47%.

L'ancienne ministre du Travail de François Hollande Myriam El Khomri réussit à se qualifier pour le second tour dans la 18e circonscription avec 20,23%. Elle est toutefois devancée par Pierre-Yves Bournazel avec 31,76%, seul candidat Les Républicains à se placer en tête à Paris. 

  • Ce premier tour marque aussi la défaite de Cécile Duflot, jusqu'alors députée de la 6e circonscription de Paris. Le candidat la République en Marche Pierre Person, âgé de 28 ans, arrive en tête avec 39,42% des voix, devant Danielle Simonnet pour la France insoumise avec 18,86%.

Yvelines: Hamon éliminé, Douillet menacé, Bergé en tête

Dans les Yvelines, la tonalité est la même avec des figures politiques secouées par les candidats du parti d'Emmanuel Macron. 

Autre symbole de la débâcle pour le Parti socialiste, la défaite de Benoît Hamon, évincé dès le premier tour dans la 11e circonscription des Yvelines avec 22,59%, à 165 voix près selon les résultats définitifs. Là encore, la République en marche s'impose, Nadia Haï obtient 32,98% suivie par le candidat Les Républicains Jean-Michel Fourgous, 23,09%.

Dans le département, le député sortant Les Républicains David Douillet est en danger. Il obtient 26,96% dans la 12e circonscription des Yvelines, loin derrière Florence Granjus, candidate REM avec 41,02%.

Dans la 10e circonscription des Yvelines, Aurore Bergé, candidate de La République en marche arrive largement en tête avec 46,63% des voix. Transfuge de la droite et juppéiste, elle affrontera l'ancien candidat à l'élection présidentielle Jean-Frédéric Poisson qui a obtenu dimanche 19,12%.

Essonne: Valls en tête, Dupont-Aignan à la peine

Candidat sans étiquette, Manuel Valls est l'une des seules figures de la gauche à sauver les meubles dimanche. Il parvient à se hisser en tête de la 1ère circonscription de l'Essonne. Le duel du second tour se fera contre Farida Amrani, candidate de la France insoumise qui obtient 17,61%.

Dans son fief de l'Essonne, Nicolas Dupont-Aignan accuse un revers. Il arrive en deuxième position dans la 8e circonscription avec 29,75% des voix. Son concurrent de la République en marche se place en tête avec 35,76%. A l'entre deux tours de l'élection présidentielle, Nicolas Dupont-Aignan avait essuyé les critiques de son électorat après son ralliement à Marine Le Pen. 

Seine-et-Marne: Méadel s'arrête au 1er tour, Jacob qualifié

En Seine-et-Marne, le scrutin se termine sur une élimination de l'ancienne secrétaire d'Etat de François Hollande Juliette Méadel. La candidate, investie par le Parti socialiste dans la 10e circonscription arrive seulement en cinquième position avec 8,31%. Dans cette circonscription, le second tour se fera entre Stéphanie Do de la République en marche (38,12%) et Maxime Laisney pour la France insoumise (15,02).

Christian Jacob défend sa place à l'Assemblée dans la 4e circonscription. Le chef des députés Les Républicains lors de la précédente mandature décroche un ballotage favorable avec 32,42%, devant Emmanuel Marcadet, candidat la République en marche (26,05).

dossier :

Benoît Hamon

Carole Blanchard avec Emeline Gaube