BFMTV

Législatives: les résultats définitifs publiés, En Marche largement en tête

Emmanuel Macron devrait obtenir largement la majorité absolue.

Emmanuel Macron devrait obtenir largement la majorité absolue. - AFP

Le mouvement d'Emmanuel macron et son allié, le Modem, ont enregistré 32,32% des voix. Le plaçant ainsi largement devant ses adversaires.

Une vague, un ras-de-marrée, une déferlante... Les superlatifs ne manquent pas pour commenter les résultats du premier tour de l'élection législative qui a vu La République en marche se placer nettement en tête. Selon les résultats définitifs publiés dans la nuit de dimanche à lundi par le ministère de l'Intérieur, le mouvement d'Emmanuel Macron a enregistré 32,32% des voix au niveau national.

"Pour la troisième fois consécutive, vous avez été des millions à confirmer votre attachement au projet de renouvellement, de rassemblement et de reconquête du président de la République", s'est félicité le Premier ministre, Edouard Philippe. 

Car, en obtenant ce score (auquel ont été additionnés les chiffres du MoDem), La République en marche pourrait disposer de 400 à 455 sièges à l'Assemblée nationale, écartant tout espoir de cohabitation comme le souhaitait la droite. Le parti Les Républicains, associé à l'UDI, est en effet largement devancé alors qu'il a recueilli au premier tour 21,5% des suffrages. Le FN, avec 13,2% de voix, pourrait obtenir 4 sièges à l'Assemblée.

L'abstention, l'autre gagnant

Mais ce premier tour a surtout été le théâtre de la débâcle du Parti socialiste, qui contrôlait la moitié de l'assemblée sortante. Le PS et son allié PRG obtiennent 9,5% et se voient légèrement devancés en voix par La France insoumise (11%) de Jean-Luc Mélenchon. Symbole de cette défaite, qui pourrait être encore plus importante que celle connue en 1993, l'élimination au premier tour de Jean-Christophe Cambadélis, battu par Mounir Mahjoubi, ministre macroniste. Associé au parti communiste, La France insoumise pourrait rafler entre 10 et 23 fauteuils.

-
- © -

L'autre gagnant de ce premier tour est l'abstention. Moins d'un électeur sur deux s'est déplacé pour aller voter établissant un niveau record de 51,29%. Avec cette faible participation, seulement quatre députés (dont deux pro-Macron) ont été élus au premier tour, contre 36 en 2012. Autre effet, il n'y aura qu'une seule triangulaire le 18 juin, dans la 1ère circonscription de l'Aube, contre 34 il y a cinq ans.

Justine Chevalier