BFMTV
Dossier

Arnaud Montebourg

Ancien ministre de l'Economie et du redressement productif, chantre du "made in France" et candidat malheureux à deux primaires citoyennes de la gauche, Arnaud Montebourg, libéré du parti socialiste, a annoncé le 4 septembre 2021 sa candidature à l'élection présidentielle de 2022.

Arnaud Montebourg, candidat à la primaire de la gauche et ancien ministre de l'Économie, du Redressement productif et du Numérique, était l'invité de Ruth Elkrief. - 19h Ruth Elkrief, du mercredi 19 octobre 2016, sur BFMTV.

Primaire du PS: Arnaud Montebourg va-t-il battre François Hollande ?

Primaire du PS: Arnaud Montebourg va-t-il battre François Hollande ?

Arnaud Montebourg serait en situation de battre François Hollande à la primaire du PS, selon un sondage BVA-Salesforce paru ce lundi. L'ex-ministre de l'Économie est donné vainqueur face au chef de l'État, au lendemain de l'annonce de sa participation à la primaire de la Belle Alliance Populaire (BAP). Battu au premier tour du scrutin, il s'imposerait ensuite dans un duel au second tour, avec 58% des voix contre 42%. En revanche, la tendance serait inversée si Arnaud Montebourg devait affronter Manuel Valls: le Premier ministre gagnerait, mais de justesse, avec 51% des voix contre 49% pour l'ancien membre de l'exécutif. Alors Arnaud Montebourg est-il vraiment en capacité de battre le Président sortant ? Et si c'était lui le candidat que la gauche attend pour 2017 ? - Avec: Thierry Arnaud, notre chef du service politique. Ainsi que nos éditorialistes politiques Ruth Elkrief et Laurent Neumann. - 20H 2017, du lundi 3 octobre 2016, présenté par Alain Marschall, sur BFMTV.

L’édito de Christophe Barbier: Arnaud Montebourg sauve la primaire de la gauche

L’édito de Christophe Barbier: Arnaud Montebourg sauve la primaire de la gauche

Ça y est ! Arnaud Montebourg s'est enfin prononcé sur sa candidature. Dimanche soir, il a confirmé qu'il participera à la primaire organisée par le PS. Le "monsieur made in France" s'est en effet rendu compte que pour assurer une campagne présidentielle sérieuse, il lui fallait le soutien d'un parti politique. Sa participation légitime ainsi l'organisation d'une primaire, mais elle la pimente davantage. Un choc Hollande - Montebourg sera loin d'être inintéressant. Toutefois, contrairement à la primaire de la droite et du centre, celle de la gauche très limité au niveau timing. Le débat devra donc être vif, passionné et passionnant. - L’édito de Christophe Barbier, du lundi 3 octobre 2016, sur BFMTV.

Retour sur la candidature d'Arnaud Montebourg à la primaire de la gauche

Retour sur la candidature d'Arnaud Montebourg à la primaire de la gauche

Après des mois de suspense, Arnaud Montebourg a levé le voile sur ses ambitions. Il sera bien candidat à la primaire initiée par le PS "Oui, j'ai décidé d'inscrire mon nom dans le cadre des primaires de la gauche pour l'élection présidentielle", a répondu l'ex-député de la Saone-et-Loire à la question "êtes-vous candidat à la primaire de la gauche?", ce dimanche soir sur TF1. Un peu plus tôt, le conseil national du parti avait approuvé à l'unanimité les modalités de la primaire des 22 et 29 janvier qu'il organise avec ses partenaires de la Belle Alliance populaire (BAP). L'ancien ministre de l'Économie a précisé qu'il se rangera au résultat du vote, quel qu'il soit, même si c'est François Hollande qui l'emporte. - Décryptage avec Soazig Quéméner, rédactrice en chef politique à Marianne. Et Geoffroy Lejeune, directeur de la rédaction à Valeurs Actuelles. - Week-end Direct, du dimanche 2 octobre 2016, présenté par Aurélie Casse, sur BFMTV.

Arnaud Montebourg officialise sa candidature à la primaire socialiste

Arnaud Montebourg officialise sa candidature à la primaire socialiste

Après des mois de suspense, Arnaud Montebourg a levé le voile sur ses ambitions, ce dimanche soir. Il sera bien candidat à la primaire initiée par le PS. Depuis son entrée dans la course à l'Élysée, à Frangy-en-Bresse le 21 août dernier, l'ex-député de la Saone-et-Loire laissait planer le doute sur sa participation à la primaire. "Oui, j'ai décidé d'inscrire mon nom dans le cadre des primaires de la gauche pour l'élection présidentielle", a-t-il déclaré sur TF1. "Je ne serai pas agent de division, mais agent de rassemblement. J'accepterai la règle des primaires", a également expliqué Arnaud Montebourg. Il a aussi précisé qu'il se rangera au résultat du vote, quel qu'il soit, même si c'est François Hollande qui l'emporte. - Avec: François Kalfon, conseiller régional PS d'Île-de-France et porte-parole d'Arnaud Montebourg. - Week-end Direct, du dimanche 2 octobre 2016, présenté par Aurélie Casse, sur BFMTV.

7 jours en campagne: A droite comme à gauche, le combat risque d'être houleux

7 jours en campagne: A droite comme à gauche, le combat risque d'être houleux

L'actualité politique de la semaine en images, vue par Isabelle Pincet: La campagne officielle pour la primaire de la droite et du centre est lancée. Sept candidats vont devoir s'affronter. Et pour ça, certains ne lésinent pas sur les mots et n'hésitent pas à se lancer des piques. A gauche, Arnaud Montebourg, lui, revendique sa contribution à la victoire de François Hollande en 2012. Il estime que c'est à présent le moment de "se rendre la politesse". - 7 jours BFM, du samedi 24 septembre 2016, sur BFMTV.

Fermeture d'Alstom à Belfort: Arnaud Montebourg affirme que "le gouvernement savait tout"

Fermeture d'Alstom à Belfort: Arnaud Montebourg affirme que "le gouvernement savait tout"

Alain Marschall et ses invités ont débattu de l'accusation d'Arnaud Montebourg en l'encontre du gouvernement, dans le cadre de l'annonce de la fermeture programmée du site de Belfort. L'ancien ministre du Redressement productif s'est rendu sur le lieu, ce mercredi, pour discuter avec les salariés de l'usine, quelques jours après la confirmation de l'arrêt de la production. D'après l'ex-ministre, aujourd'hui candidat à la primaire à gauche, le gouvernement a été "dûment informé" des menaces qui pesaient sur le site d'Alstom à Belfort. Cependant, le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, a assuré que l'exécutif n'était pas au courant de la décision du groupe quant à l'avenir de son site belfortain. Alors, qui dit vrai dans ce dossier ? - Décryptage avec: Ruth Elkrief, notre éditorialiste politique. Bernard Sananès, président de l'institut Elabe. Et Thierry Arnaud, notre chef du service politique. - 20H 2017, du mercredi 14 septembre 2016, sur BFMTV.

À La Rochelle, la gauche anti-Hollande divisée sur la stratégie

À La Rochelle, la gauche anti-Hollande divisée sur la stratégie

Les frondeurs du PS sont réunis ce week-end à La Rochelle pour tenter de proposer une alternative à François Hollande. Mais ce n'est pas encore gagné. D'Arnaud Montebourg à BenoÎt Hamon, la dispersion des ambitions fragilise un peu plus encore le projet d'une "grande primaire de toute la gauche". - Analyse de Damien Fleurot, notre rédacteur en chef adjoint politique. - Week-end direct, du dimanche 11 septembre 2016, présenté par François Gapihan, sur BFMTV.

Comptes de campagne: 80% des marchés publics aux PME françaises, la promesse d'Arnaud Montebourg est-elle tenable ?

Comptes de campagne: 80% des marchés publics aux PME françaises, la promesse d'Arnaud Montebourg est-elle tenable ?

C'est la proposition phare d'Arnaud Montebourg dans le cadre de sa candidature à l'élection présidentielle. L'ancien ministre du Redressement productif veut réserver 80% des marchés publics aux PME françaises. Une mesure "pas forcément illégale" selon le candidat alors que la pratique n'est pas autorisée par Bruxelles. Alors, la promesse d'Arnaud Montebourg est-elle tenable ? - Décryptage avec Élisa Bertholomey, journaliste politique à RMC. - BFM Politique, du dimanche 4 septembre 2016, présenté par Apolline de Malherbe, sur BFMTV.