BFMTV

Valls à Montebourg, Macron et Hamon : "Qu'est-ce qui nous sépare?"

Face aux multiples candidats déclarés à gauche, Manuel Valls a appelé à l'unité. A Tours, le Premier ministre s'est interrogé sur ce qui sépare le gouvernement, des frondeurs.

En meeting à Tours devant des militants socialistes, Manuel Valls a lancé un appel à ses anciens collègues du gouvernement, aujourd'hui frondeurs. "Qu'est-ce qui nous sépare?", a-t-il lancé à l'attention d'Arnaud Montebourg, Benoît Hamon, Emmanuel Macron et Aurélie Filippetti. 

"Je demande à Arnaud, Emmanuel, Benoît, Aurélie : qu'est ce qui nous sépare?", s'est interrogé Manuel Valls.

Le Premier ministre s'est interrogé sur la présence de la gauche au second tour de l'élection présidentielle de 2017. Selon lui, elle n'est "pas acquise", "nous devons réagir".

Ce qui "nous rapproche"

Avec cet appel aux frondeurs, Manuel Valls nuance sa dernière analyse sur le sujet. Il y a huit mois, le chef du gouvernement parlait des "positions irréconciliables de la gauche". 

"Bien sûr, je connais nos débats et nos désaccords, et il faut les assumer", a-t-il poursuivi. "Mais qu'est-ce qui nous rapproche d'abord ? D'avoir gouverné ensemble dans l'intérêt du pays et de partager des combats pour l'égalité (...) et des valeurs, celles de la République", a-t-il ajouté.
M.L. avec AFP