BFMTV

Arnaud Montebourg annonce sa candidature à la présidentielle de 2022

L'ancien ministre de l'Économie a déjà été candidat à deux reprises, en 2012 et 2017, en passant par la primaire du Parti Socialiste.

L'ancien ministre de l'Économie, et actuel président de l'entreprise "Compagnie des Amandes", a annoncé comme prévu, ce samedi, sa candidature à l'élection présidentielle de 2022 depuis Clamecy (Nièvre), sa ville natale. "Si je suis revenu ici 59 ans après ma naissance c'est parce qu’il ne faut jamais oublier d'où on vient qui l’on est et à qui on le doit".

"Il y a urgence à remonter la France. C’est pourquoi je suis venu proposer un projet à partager et réaliser ensemble. (...) J’ai décidé de présenter aujourd’hui aux Françaises et aux Français ma candidature à la présidence de la République" a-t-il annoncé. "C’est plus qu’une candidature c’est un projet collectif".

Pour Arnaud Montebourg "les partis de droite ne savent pas vous protéger contre l’injustice, ceux de gauche ne savent pas vous protéger contre l’insécurité". C'est pourquoi le candidat a précisé être venu "libre et sans parti politique" avec l'ambition "d'éviter à la France la douleur d’un deuxième quinquennat Macron ou le danger d’un premier quinquennat le Pen".

Une "remontada" industrielle, écologique et démocratique

Il a alors proposé une "remontada de la France", "un projet de grande envergure, sérieux et méthodique de reconstruction de notre pays dans tous les secteurs de son effondrement". Une reconstruction industrielle, écologique et démocratique, qui passera notamment par "la revalorisation significative de tous les bas salaires", l'organisation de "la fin du pétrole en France d'ici 20 ans" et des transformations pour mettre fin "au pouvoir d'un seul".

Déjà candidat en 2012 et 2017

Le fondateur du mouvement a déjà été candidat à l'élection présidentielle. En 2012, il avait crée la surprise en arrivant troisième à la primaire du parti socialiste, derrière Martine Aubry et François Hollande. En 2017, il se retrouve de nouveau sur la troisième marche du podium derrière Manuel Valls et Benoît Hamon.

Sa candidature pour 2022 doit, cette fois, se faire sans passer par une primaire.

Selon un sondage Ipsos-Sopra Steria publié vendredi pour franceinfo et "Le Parisien/Aujourd'hui" en France, Arnaud Montebourg - devenu ces dernières années entrepreneur producteur de miel et de glaces - obtiendrait 2% des voix. Un sondage Harris Interactive pour Challenges lui donne à 5%.

Salomé Vincendon et Emilie Roussey