BFMTV

Un sondage donne Montebourg vainqueur de la primaire de la gauche

Arnaud Montebourg, le 21 août 2016 à Frangy-en-Bresse.

Arnaud Montebourg, le 21 août 2016 à Frangy-en-Bresse. - Philippe Desmazes - AFP

L'ancien ministre de l'Économie l'emporterait au second tour contre François Hollande, Manuel Valls, ou encore Emmanuel Macron, selon un sondage dévoilé par Le Point.

Il est toujours incertain, quelques jours après l’annonce de sa candidature à la présidentielle lors de son discours de Frangy-en-Bresse, qu’Arnaud Montebourg participe à la primaire de la gauche. Mais un sondage, réalisé par Ipsos entre le 1er et le 4 juillet dernier et publié ici par Le Point, pourrait lui donner envie de sauter le pas. L’enquête d’opinion le donne en effet gagnant au second tour de la primaire de la gauche, quelque soit son adversaire. Le sondage aurait été commandé par le Parti socialiste et n'a jamais été rendu public, affirme l'hebdomadaire. 

Avant de détailler les chiffres et les enseignements de ce sondage, il convient d’apporter une nuance. Si 15.814 personnes ont été sondées, un panel important, les analyses n’ont retenu que les sympathisants de gauche déclarant être certains d’aller voter, soit 6% de l’échantillon. Cette statistique ramène donc le nombre d’électeurs comptabilisés sous la barre des 1.000 individus. Ce qui, cette fois-ci, est peu.

Montebourg déborde Hollande sur sa gauche

L’institut Ipsos a d’abord proposé à son panel de réfléchir à un premier tour de scrutin avec les six candidats suivants: Benoît Hamon, Marie-Noëlle Lienemann, l’écologiste François de Rugy, François Hollande, la radicale de gauche Sylvia Pinel et Arnaud Montebourg. Dans cette configuration, le président sortant l’emporterait au premier tour (37%) devant Arnaud Montebourg (32%) et Benoît Hamon (13%). Mais au second tour , François Hollande serait vaincu par son ancien ministre de l’Economie (57% contre 43%).

Ce rapport de forces (pour le moment fictif) est surprenant quand on considère que 63% des "sympathisants PS" ont déclaré, lors de cette enquête, vouloir voter pour François Hollande et seulement 20% pour Arnaud Montebourg.

C’est en fait la gauche de la gauche qui l’aiderait à triompher lors de cette primaire ouverte: dans le scénario de premier tour déjà mentionné, Arnaud Montebourg séduit 43% de sympathisants de "la gauche non-gouvernementale" contre 9% pour le chef de l’Etat. Le duel entre les deux hommes au second tour apporte un constat plus flagrant encore: Arnaud Montebourg s’octroie alors 81% du vote des sympathisants de la gauche de la gauche.

Valls et Macron également défaits

Ipsos a aussi imaginé un premier tour de primaire sans François Hollande mais avec Manuel Valls. Le Premier ministre ferait alors la course en tête (35%) devant Arnaud Montebourg (32%), Benoît Hamon plafonnant à nouveau à 13%. Mais lors de la manche suivante, c’est à nouveau le Bourguignon qui passerait devant: 54% contre 46% à Manuel Valls.

L'institut est même allé chercher un autre rival à Arnaud Montebourg: Emmanuel Macron. Là encore, le résultat penche en faveur de l'ancien ministre du Redressement productif. Et Emmanuel Macron serait battu, avec 49% contre 51% pour Arnaud Montebourg. 

R.V