BFMTV

Arnaud Montebourg: "Les Français ne veulent pas d'une redite de 2012"

-

- - -

Pour Arnaud Montebourg, l'opposition entre François Hollande et Nicolas Sarkozy "donne le sentiment d'un sur-place pour le pays".

Au micro de BFMTV et RMC, l'ancien ministre de François Hollande et candidat à l'élection présidentielle de 2017 a jugé sévèrement la candidature de Nicolas Sarkozy. Pour Arnaud Montebourg, l'opposition entre François Hollande et Nicolas Sarkozy "donne le sentiment d'un sur-place pour le pays". 

"On a un rejet de la société par rapport à la redite de ce qu’il s’est passé en 2012. Les Français ne veulent pas voir rejouer ce qui s’est passé en 2012. (...) On a perdu beaucoup de temps et nous avons besoin maintenant d’affronter notre avenir et de gagner du temps" estime le candidat de gauche.

Se faisant plus pressant, Arnaud Montebourg a déclaré qu'il se présenterait à la primaire de la gauche si le PS se montrait "neutre", et si 10.000 bureaux de vote étaient installés. L'ancien élu du Parti socialiste a par ailleurs demandé à François Hollande de "ne pas être candidat".

"Le moment est venu d’assurer le renouvellement des projets, des hommes et des femmes. Sinon, nous risquons un 21 avril puissance 20" a estimé l'ancien ministre selon qui "nous ne pouvons pas battre Nicolas Sarkozy avec un bilan aussi négatif".