BFMTV
Dossier

Arnaud Montebourg

Ancien ministre de l'Economie et du redressement productif, chantre du "made in France" et candidat malheureux à deux primaires citoyennes de la gauche, Arnaud Montebourg, libéré du parti socialiste, a annoncé le 4 septembre 2021 sa candidature à l'élection présidentielle de 2022.

Alors que Benoît Hamon en a fait un des piliers de son programme, Manuel Valls l'a clairement amendé pour le transformer en "revenu décent". Vincent Peillon et Arnaud Montebourg, eux, s'y opposent vivement.

Primaire de la gauche: Quel candidat pour rassembler la famille politique ?

Primaire de la gauche: Quel candidat pour rassembler la famille politique ?

Après Arnaud Montebourg, Manuel Valls, Marie-Noëlle Lienemann, Gérard Filoche, Pierre Larrouturou, Benoît Hamon, François de Rugy et Jean-Luc Bennahmias, une nouvelle candidature à la primaire de la gauche pourrait intervenir cette semaine. Il s'agit de celle de l'ancien ministre de l'Éducation nationale Vincent Peillon. Mais, sera-t-il le candidat en mesure de rassembler la gauche ? Sinon, qui ? - Décryptage avec: Philippe Baumel, député PS de Saône-et-Loire, porte-parole d'Arnaud Montebourg. Elsa Freyssenet, journaliste au service Enquêtes des Echos, auteur de "Ca n'a aucun sens" (Ed. Plon, 2016). Et Matthieu Croissandeau, directeur de la rédaction de L'Obs. - Grand Angle, du mercredi 7 décembre 2016, présenté par Jean-Baptiste Boursier, sur BFMTV.

Primaire de la gauche: Vincent Peillon doit annoncer son entrée en lice dans la bataille

Primaire de la gauche: Vincent Peillon doit annoncer son entrée en lice dans la bataille

Après Arnaud Montebourg, Manuel Valls, Marie-Noëlle Lienemann, Gérard Filoche, Pierre Larrouturou, Benoît Hamon, François de Rugy et Jean-Luc Bennahmias, une nouvelle candidature à la primaire de la gauche pourrait intervenir cette semaine. Il s'agit de celle de l'ancien ministre de l'Éducation nationale Vincent Peillon. Aujourd'hui âgé de 56 ans, le député européen souhaiterait, lui aussi, participer à ce scrutin pré-présidentiel qui aura lieu les 22 et 29 janvier prochains. - Décryptage avec: Eduardo Rihan Cypel, député PS de Seine-et-Marne. Et Bruno Jeudy, éditorialiste politique à BFMTV. - Grand Angle, du mercredi 7 décembre 2016, présenté par Jean-Baptiste Boursier, sur BFMTV.

Primaire de la gauche: "Manuel Valls n'échappera pas à un débat sur le bilan de la politique qu'il a portée solidairement avec François Hollande", Laurent Baumel

Primaire de la gauche: "Manuel Valls n'échappera pas à un débat sur le bilan de la politique qu'il a portée solidairement avec François Hollande", Laurent Baumel

Les candidats à la primaire de la gauche entrent en campagne. Tandis que Manuel Valls étrenne ses habits de candidat à Audincourt, dans le Doubs, Arnaud Montebourg sera pour sa part en meeting mercredi soir à Dijon. Selon un sondage Elabe publié aujourd'hui, l'ancien Premier ministre creuse l'écart avec ses concurrents déclarés ou potentiels à la primaire de janvier. Un sympathisant de gauche sur deux (50%) estime ainsi probable qu'il vote pour l'ancien locataire de Matignon, soit une hausse de 14 points par rapport à octobre. Il est suivi par Martine Aubry (43%), Jean-Luc Mélenchon (40%), Emmanuel Macron (40%), Christiane Taubira (38%), Ségolène Royal (35%) et Arnaud Montebourg (32%). - Avec: Laurent Baumel, député PS d'Indre-et-Loire, soutien d'Arnaud Montebourg. - BFM Story, du mercredi 7 décembre 2016, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

Manuel Valls se lance dans la course à l'Élysée

Manuel Valls se lance dans la course à l'Élysée

Manuel Valls a déclaré sa candidature à l'élection présidentielle ce lundi depuis son fief d'Evry. Le locataire de Matignon se lance dans la course à l'Élysée, quatre jours après le renoncement de François Hollande à briguer un second mandat. Suite à cette initiative, il va donc démissionner de son poste de Premier ministre mardi. Face à des gauches qu'il avait lui-même décrites comme "irréconciliables", il a décidé de placer sa candidature, d'abord à la primaire de la gauche en janvier, sous le signe du rassemblement, de l'unité et de la réconciliation. - Avec: Brigitte Kuster, porte-parole LR, maire du 17ème arrondissement de Paris et conseillère régionale d'Île-de-France. Gilbert Collard, député Rassemblement Bleu Marine du Gard et membre du bureau national du FN. Philippe Doucet, député PS d'Argenteuil et proche de Manuel Valls. Yann Galut, député PS du Cher et soutien d'Arnaud Montebourg. Et Guillaume Balas, eurodéputé PS et soutien de Benoît Hamon. - Édition spéciale, du lundi 5 décembre 2016, présenté

Hollande renonce à 2017: Les cartes sont-elles rebattues à gauche ?

Hollande renonce à 2017: Les cartes sont-elles rebattues à gauche ?

Après des mois d'interrogations, François Hollande a mis fin au suspense et a décidé de ne pas se présenter à sa propre succession en 2017. Une annonce inédite dans l'histoire de la Vème République, qui ouvre le bal de sa succession à gauche au terme d'un mandat marqué par une persistante impopularité. Désormais, tous les regards sont braqués vers Manuel Valls, dont la candidature à la primaire de la gauche semble imminente. D'autant que le Premier ministre serait le candidat le mieux placé pour remplacer François Hollande. Selon une étude Harris Interactive, 33% des sympathisants de gauche souhaitent une victoire de Manuel Valls, contre 20% pour Arnaud Montebourg et 13% pour Benoît Hamon. - Avec: Bariza Khiari, sénatrice PS de Paris, soutien d'Emmanuel Macron. Michel Wieviorka, sociologue. Et Thierry Solère, député LR des Hauts-de-Seine, porte-parole de François Fillon. - Week-end Direct, du vendredi 2 décembre 2016, présenté par François Gapihan, sur BFMTV.

François Hollande ne briguera pas un second mandat

François Hollande ne briguera pas un second mandat

Ruth Elkrief et ses invités ont réagi au renoncement de François Hollande à briguer un second mandat. Après des mois d'interrogations, le Président a mis fin au suspense et a décidé de ne pas se présenter à sa propre succession en 2017. Une annonce inédite dans l'histoire de la Vème République, qui ouvre le bal de sa succession à gauche au terme d'un mandat marqué par une persistante impopularité. Désormais, tous les regards sont braqués vers Manuel Valls, dont la candidature à la primaire de la gauche semble imminente. - Avec: Christophe Caresche, député PS de Paris et proche de Manuel Valls. Laurent Baumel, député PS d'Indre-et-Loire et soutien d'Arnaud Montebourg. Alexis Corbière, porte-parole de Jean-Luc Mélenchon (La France Insoumise). Benjamin Griveaux, porte-parole du mouvement d’Emmanuel Macron "En Marche !". - 19h Ruth Elkrief, du vendredi 2 décembre 2016, sur BFMTV.

Primaire de la gauche: que va faire François Hollande ?

Primaire de la gauche: que va faire François Hollande ?

Après la primaire de la droite, celle de la gauche commence officiellement aujourd'hui. À l'ouverture de la campagne, Arnaud Montebourg a été le premier à officialiser sa candidature. En effet, l'ancien ministre de l'Économie a déposé ce lundi ses parrainages en vue de sa participation à ce scrutin initié par le Parti socialiste. Pour l'heure, sept candidats sont a priori sur la ligne de départ, en attendant François Hollande. Pour Gérard Filoche, membre du bureau national du PS et candidat à la primaire de la gauche, le chef de l'État ne doit pas se présenter. Alors que va faire François Hollande ? - Décryptage avec: Carole Barjon, journaliste politique à L'Obs. Thierry Arnaud, notre chef du service politique. Et Bruno Jeudy, notre éditorialiste politique. - BFM Story, du jeudi 1er décembre 2016, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

Présidentielle 2017: La gauche lance sa primaire

Présidentielle 2017: La gauche lance sa primaire

Une primaire en chasse une autre. Après la primaire de la droite, la gauche donne ce jeudi le coup d'envoi de sa campagne et ouvre le dépôt des candidatures. Pour l'heure, seul Arnaud Montebourg a déposé officiellement la sienne. Au sein du PS, Benoît Hamon et Marie-Noëlle Lienemann disent également avoir déjà recueilli leurs parrainages, tandis que Gérard Filoche rassemble encore les siens. François de Rugy du parti écologiste et Jean-Luc Bennahmias de l'union des démocrates et écologistes souhaitent également être candidats, tout comme Pierre Larrouturou. François Hollande, lui, entretient le suspense quant à sa candidature. Ses proches de ont évoqué l'éventualité que le Président, une fois candidat, ne se présente pas dans le cadre de la primaire. - Pour en parler: Gérard Filoche, candidat à la primaire de la gauche. Et Hervé Gattegno, éditorialiste politique à BFMTV. - BFM Story, du jeudi 1er décembre 2016, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

Présidentielle 2017: Aura-t-on une gauche rassemblée face à François Fillon ?

Présidentielle 2017: Aura-t-on une gauche rassemblée face à François Fillon ?

Alors que François Fillon est ressorti plus fort de la primaire de la droite, la gauche semble plus divisée que jamais en vue de la présidentielle de 2017. En effet, les candidatures se multiplient. Actuellement, au moins 12 personnes sont officiellement déclarées hors ou au sein de la primaire. Pourtant, le programme du nouvel homme fort des Républicains devait les encourager à s'unir. Alors, aura-t-on une gauche rassemblée face à François Fillon ? - Avec: François Kalfon, directeur de campagne d'Arnaud Montebourg et conseiller régional PS d'Île-de-France. Raquel Garrido, membre de "La France insoumise" et proche de Jean-Luc Mélenchon, auteure du "Guide citoyen de la 6e République" (Éd. Fayard). Benjamin Griveaux, porte-parole d'En Marche ! Et Olivier Faure, député de Seine-et-Marne et porte-parole du PS. - 19h Ruth Elkrief, du mardi 29 novembre 2016, sur BFMTV.