BFMTV
Politique

Arnaud Montebourg: "Benoît Hamon est d'abord un ami"

Arnaud Montebourg a déclaré ce mardi matin "Benoît Hamon est d'abord un ami". (Photo d'illustration)

Arnaud Montebourg a déclaré ce mardi matin "Benoît Hamon est d'abord un ami". (Photo d'illustration) - AFP

C'est la dernière ligne droite pour les candidats à la primaire à gauche, dont Arnaud Montebourg, qui a dévoilé son organigramme de campagne lundi. L'ancien ministre de l'Economie est aussi revenu, ce mardi matin, sur les propositions de Benoît Hamon.

"Je suis un candidat proposant plutôt qu'opposant" a affirmé Arnaud Montebourg ce mardi matin, sur l'antenne d'RTL. Le candidat à la primaire de gauche a déclaré "Je suis moi-même dans cette campagne, la vie a fait son oeuvre et a réservé son lot d'épreuves. Je ne suis pas capable d'arrières-pensées stratégiques", a-t-il poursuivi.

Interrogé sur une éventuelle surprise Benoît Hamon aux résultats de la primaire à gauche, l'ancien ministre de l'Economie, adepte du Made in France, s'est exclamé: "Je lui souhaite de réussir! Bonne chance!", avant d'ajouter: "Benoît Hamon est d'abord un ami, nous avons quitté le gouvernement ensemble. Nous avons un point commun: nous sommes opposés à la politique d'austérité du gouvernement Valls". 

Des points communs, mais aussi des divergences, notamment à propos du revenu universel, prôné par Benoît Hamon. A ce sujet, Arnaud Montebourg répond: "Je crois à la société du travail, parce que c'est l'outil de la dignité du citoyen. (Le revenu universel ndlr) est une solution pour après-demain, parce qu'elle est infaisable. Cela me paraît irréalisable", a-t-il ajouté. Il poursuit: "Je comprends parfaitement la proposition de Benoît Hamon, il y a des éléments positifs dans ce qu'il propose, mais ce n'est pas un modèle de société". 

Alexandra Milhat