BFMTV
Dossier

Ségolène Royal

Ex-candidate socialiste à la présidentielle de 2007, Ségolène Royal est aujourd’hui à la tête de la Banque Publique d'Investissement (BPI). Battu lors des primaires en 2012 puis à la législative, la présidente de la région Poitou-Charente a publié en 2013 son livre « Cette belle idée du courage ».

Ségolène Royal a répondu ce mercredi à Manuel Valls, qui avait affirmé quelques heures plus tôt que sa parole "affaiblissait l'autorité de l'Etat", au sujet de Notre-Dame-des-Landes.

Fonds d'extrême urgence: "ce fonds particulier pourra être débloqué pour ceux qui sont dans le dénuement le plus complet", Ségolène Royal

Fonds d'extrême urgence: "ce fonds particulier pourra être débloqué pour ceux qui sont dans le dénuement le plus complet", Ségolène Royal

Ségolène Royal, ministre de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer, chargée des Relations internationales sur le climat, était invitée sur notre antenne ce lundi soir. Elle est revenue sur les mesures prises par le gouvernement après les crues exceptionnelles qui ont fait 4 morts, 24 blessés et d'énormes dégâts matériels en France. En effet, le Premier ministre Manuel Valls a annoncé ce lundi "un fonds d'extrême urgence" de plusieurs millions d'euros pour venir en aide à ceux "qui ont tout perdu". "Ce fonds particulier pourra être débloqué pour ceux qui sont dans le dénuement le plus complet", a expliqué Ségolène Royal. - BFM Story, du lundi 6 juin 2016, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

"On a retrouvé Ségolène Royal côté image, mais on n'a pas encore le son" – 02/06

"On a retrouvé Ségolène Royal côté image, mais on n'a pas encore le son" – 02/06

La ministre de l'Environnement, Ségolène Royal, s'est rendue hier à Nemours, une ville fortement touchée par les inondations. Après une longue absence, elle a fait un retour très remarqué. Elle a notamment annoncé le placement de la ville de Nemours en état de "catastrophe naturelle" et a promis des aides financières. Mais voilà, Ségolène Royal n'avait pas grand-chose à dire à part être désolée. Elle ne dit rien également concernant la grève des transports. Elle reste en retrait et laisse Alain Vidalies au devant de la scène. C'est comme si le sujet était trop politique et trop polémique pour elle. Bref, la ministre est revenue mais ne se fait pas entendre. - Politique Première, du jeudi 2 juin 2016, présenté par Apolline de Malherbe, sur BFMTV.

Signature de l'accord de la COP21 à l'ONU: "Il a fallu maintenir la pression", Ségolène Royal

Signature de l'accord de la COP21 à l'ONU: "Il a fallu maintenir la pression", Ségolène Royal

Quatre mois après la Conférence de Paris sur le climat, l'officialisation des engagements des pays signataires de la COP21 aura lieu, vendredi 22 avril, au siège de l'ONU. Une soixantaine de dirigeants, dont François Hollande, feront le déplacement à New York. Pour entrer en vigueur, le texte doit avoir été ratifié par 55 États représentant 55% des émissions de gaz à effet de serre. Sa mise en oeuvre implique donc que l'économie mondiale tourne le dos aux énergies fossiles. Jointe par BFMTV, Ségolène Royal, ministre de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer, a affirmé son "optimisme" au sujet de la ratification de l'accord trouvé à Paris. "Il a fallu maintenir la pression", a-t-elle souligné. La présidente de la COP21 a tenu aussi à saluer le courage des pays africains qui se battent pour accéder au développement et à l'électricité. - 19h Ruth Elkrief, du mardi 19 avril 2016, sur BFMTV.

Durée de vie des centrales nucléaires: les propos de Royal "ne pèsent absolument pas"

Durée de vie des centrales nucléaires: les propos de Royal "ne pèsent absolument pas"

La ministre de l'Écologie et de l'Énergie, Ségolène Royal, a indiqué ce dimanche être "prête à donner (le) feu vert" au prolongement de dix ans de la durée de vie des centrales nucléaires françaises, qui passerait ainsi de 40 à 50 ans. "Ça n’a strictement aucune influence sur ce qu’il va se passer. Les paroles de Madame Royal ne pèsent absolument pas", a affirmé sur BFMTV Stéphane Lhomme, le directeur de l’observatoire du nucléaire. "Les vrais critères sont l’état des finances d’EDF et l’état de dégradation des réacteurs nucléaires", a-t-il estimé.

Renault: Royal réagit aux tests de pollution montrant un "dépassement de norme"

Renault: Royal réagit aux tests de pollution montrant un "dépassement de norme"

Ségolène Royal s'est exprimée jeudi au sujet de tests de pollution réalisés par une commission indépendante après le scandale Volkswagen. La ministre de l'Ecologie est revenue sur le "dépassement de norme" trouvé pour le CO2 et les oxydes d'azote chez Renault et plusieurs constructeurs étrangers. "Renault a accepté de venir devant la commission la semaine prochaine pour dire comment il allait remédier à ce dépassement des normes", a précisé la ministre.

Le déploiement de portiques "sera appliqué à tous les trains", selon Ségolène Royal

Le déploiement de portiques "sera appliqué à tous les trains", selon Ségolène Royal

Ségolène Royal s'est rendue jeudi gare du Nord à Paris où des portiques de sécurité étaient en cours d'installation sur les lignes internationales Thalys, qui relient notamment la France à la Belgique et aux Pays-Bas, en vue d'une mise en service le 20 décembre. La ministre de tutelle des Transports, Ségolène Royal, a assuré chercher "une juste conciliation entre la mobilité et la sécurité. Elle veut tester la fluidité pour ensuite généraliser le déploiement à tous les trains.

COP21: "Aucun lieu sur la planète n'est à l'abri des conséquences dramatiques du dérèglement climatique", Ségolène Royal

COP21: "Aucun lieu sur la planète n'est à l'abri des conséquences dramatiques du dérèglement climatique", Ségolène Royal

La COP21, grande conférence mondiale pour le climat, s'est ouverte ce lundi au Bourget. Plus de 150 chefs d'État et de gouvernement sont présents à ce rendez-vous mondial de l'environnement. L'enjeu de cette réunion hors norme est d'aboutir à un accord historique contre le réchauffement planétaire dont les conséquences sont de plus en plus inquiétantes. - Avec: Ségolène Royal, ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie. - BFM Story, du lundi 30 novembre 2015, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

Ségolène Royal: "Cessons de mettre" le FN "au centre du jeu et du débat politique"

Ségolène Royal: "Cessons de mettre" le FN "au centre du jeu et du débat politique"

Ruth Elkrief a demandé lundi soir sur BFMTV à Ségolène Royal si elle partageait l'avis de Valls sur une possible victoire du Front national dans certaines régions. Le Premier ministre a qualifié de "drame" une telle éventualité. L'ancienne présidente de la région Poitou-Charentes ne veut "pas anticiper sur des résultats qui ne sont pas là. Les citoyens ne se sont pas encore exprimés". Elle est d'accord sur le fait qu'il faut tout essayer pour éviter la victoire du FN, "mais à force d'en parler, on leur fait de la publicité. Je n'en dirai pas plus sur ce sujet-là. Cessons de les mettre au centre du jeu et du débat politique", a demandé la ministre de l'Ecologie.

Ségolène Royal: "Il faut un Conseil de sécurité de l'environnement"

Ségolène Royal: "Il faut un Conseil de sécurité de l'environnement"

A moins d'un mois de l'ouverture de la COP 21 à Paris, Ségolène Royal était l'invitée de BFM lundi soir. La ministre de l'Écologie a soutenu l'idée de créer un Conseil de sécurité environnemental. "Il faut en effet, un Conseil de sécurité de l'environnement pour garantir que, une fois l'accord signé à Paris, cet accord soit effectivement appliqué", a-t-elle expliqué. L'ancienne présidente de la région Poitou-Charentes estime que "si un certain nombre de pays émergeants hésitent à s'engager, c'est parce qu'ils se disent: 'comment croire sur parole ceux qui s'engagent à diminuer la pollution'".

Ségolène Royal "choquée"  par l'agression de militants de la Ligue de protection des oiseaux

Ségolène Royal "choquée" par l'agression de militants de la Ligue de protection des oiseaux

Ségolène Royal était l'invitée de Ruth Elkrief lundi soir sur BFMTV. Elle a réagi aux violences dont ont été victimes des militants de l'association de la Ligue de protection des oiseaux (LPO), dont son président Allain Bougrain-Dubourg, dans les Landes. "Cela me choque. C'est inadmissible. L'association fait un travail magnifique sur la protection des espèces protégées. Ce sont des militants de terrain qui sont au service de l'intérêt général. Ils ont déposé plainte et j'appuierai leur dépôt de plainte en tant que ministre l'environnement", a-t-elle déclaré.

Ségolène Royal sur les climato-sceptiques: "Ils veulent faire les malins, qu'on entende parler d'eux"

Ségolène Royal sur les climato-sceptiques: "Ils veulent faire les malins, qu'on entende parler d'eux"

Invitée de Jean-Jacques Bourdin mercredi matin sur BFMTV et RMC, Ségolène Royal s'est montrée optimiste sur la COP21. Pour la ministre de l'Écologie, les climato-sceptiques "veulent faire les malins, qu'on entende parler d'eux, mais je crois que c'est en bonne voie, même si c'est difficile". Une petite phrase qui fait écho aux vives critiques prononcées par l’ancienne ministre Nathalie Kosciusko-Morizet, beaucoup plus dure, qui les qualifiait de "connards".

Air France: Ségolène Royal juge que "cela ne sert à rien de jeter de l'huile sur le feu"

Air France: Ségolène Royal juge que "cela ne sert à rien de jeter de l'huile sur le feu"

Invitée de Jean-Jacques Bourdin mercredi matin sur BFMTV et RMC, Ségolène Royal s'est exprimée sur les tensions entre salariés et dirigeants d'Air France. Interrogée sur les réactions d'Anne Hidalgo et Jean-Luc Mélenchon, elle a jugé que "cela ne sert à rien de jeter de l'huile sur le feu (…) Le poids de ma parole en tant que membre du gouvernement n'est pas le même que celui de celles et ceux que vous venez de citer et qui ne sont pas membres du gouvernement".

Scandale Volkswagen: Royal annonce des "tests aléatoires" sur des voitures en France

Scandale Volkswagen: Royal annonce des "tests aléatoires" sur des voitures en France

En plein scandale Volkswagen, Ségolène Royal a annoncé ce jeudi la mise en place d'une commission indépendante qui mènera des "tests aléatoires" sur une centaine de voitures en France, pour s'assurer qu'elles respectent les normes d'homologation. Les véhicules contrôlés seront de toutes marques, vendues partout dans le pays. La ministre de l’Écologie souhaite également revoir la réforme des procédures de contrôles des véhicules.

Volkswagen: Royal annonce des "tests aléatoires" sur des voitures en France

Volkswagen: Royal annonce des "tests aléatoires" sur des voitures en France

En plein scandale Volkswagen, Ségolène Royal a annoncé ce jeudi la mise en place d'une commission indépendante qui mènera des "tests aléatoires" sur une centaine de voitures en France, pour s'assurer qu'elles respectent les normes d'homologation. "Je crois que c’est très important que les citoyens soient associés à ces contrôles. Il va y avoir un tirage au sort et les propriétaires de voitures seront contactés", a expliqué la ministre de l'Écologie. Dans le même temps, Ségolène Royal a manifesté sa confiance envers les constructeurs français: "Ce n’est pas parce qu’un industriel a triché qu’il faut jeter le discrédit sur les autres".

Ségolène Royal sur Volkswagen: "Il y a un vol de fonds publics"

Ségolène Royal sur Volkswagen: "Il y a un vol de fonds publics"

Ségolène Royal s'est exprimée à la sortie du Conseil des ministres mercredi midi à propos de la fraude de Volkswagen sur les tests antipollution. La ministre de l'Écologie identifie plusieurs victimes, dont l'État qui verse des primes pour l'achat de véhicules propres. Pour elle, c'est "un vol des fonds publics par rapport à cette fraude et c'est la raison pour laquelle nous serons extrêmement sérieux et sévères à l'égard de ces agissements".

"Le processus de fermeture de Fessenheim sera irréversible", assure Ségolène Royal

"Le processus de fermeture de Fessenheim sera irréversible", assure Ségolène Royal

Ségolène Royal a tenté d'éteindre le feu qu'elle a allumé elle-même au sujet de la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim. La ministre de l'Ecologie a expliqué qu'un processus, "long", "s'engagera dès l'année prochaine" dans "le respect des personnes et des territoires". "Une décision irréversible" qui toutefois pas n'entraînera pas la fermture de la centrale avant 2018, contrairement à l'engagement de campagne de François Hollande.