BFMTV
Dossier

Ségolène Royal

Ex-candidate socialiste à la présidentielle de 2007, Ségolène Royal est aujourd’hui à la tête de la Banque Publique d'Investissement (BPI). Battu lors des primaires en 2012 puis à la législative, la présidente de la région Poitou-Charente a publié en 2013 son livre « Cette belle idée du courage ».

Apolline de Malherbe est revenue sur la polémique créée par les déclarations de Ségolène Royal au sujet de la doyenne des centrales françaises. François Hollande s'était engagé à fermer la centrale nucléaire de Fessenheim d'ici 2017. Une promesse contredite par Ségolène Royal, qui a évoqué 2018. Selon Apolline de Malherbe l'Elysée ne dit pas que Ségolène Royale a tort ni que Fessenheim va bel et bien fermer avant le quinquennat. Sur le fond, ils disent la même chose pour maintenir le flou et le suspens. - Politique Première, du mercredi 9 septembre 2015, sur BFMTV.

Climat: Le plan d'Obama est "un très bon signal", juge Royal

Climat: Le plan d'Obama est "un très bon signal", juge Royal

Ségolène Royal a salué mardi sur BFMTV le plan de lutte contre le changement climatique présenté lundi par le président américain Barack Obama, le qualifiant de "signal fort". La ministre de l'Ecologie estime qu'il permet de lever le doute qui persistait jusqu'ici sur la volonté des Etats-Unis de s'engager sur ce dossier. "Sans cet engagement d'autres pays du monde seraient sans doute restés en retrait", juge également la ministre. "C'est un signal fort que donne Barack Obama. Il va à l'encontre de certain nombre d''intérêts économiques et financiers", souligne la ministre, rappelant l'influence du "lobby du charbon très puissant aux Etats-Unis". Interrogée sur l'absence de mesures concerne le transport, elle préfère "déjà féliciter les pays de ce qu'ils font" plutôt que pointer des insuffisances.

Loi sur la transition énergétique: "une des lois les plus en avance de la planète", estime Ségolène Royal

Loi sur la transition énergétique: "une des lois les plus en avance de la planète", estime Ségolène Royal

Interrogée au micro de BFMTV après l’adoption de la loi sur la transition énergétique, Ségolène Royal s'est félicitée du fait que "cette loi est citée en exemple" par l'Union européenne. Le texte prévoit une baisse de la part de l'énergie nucléaire à 50% et augmentation des énergies renouvelables. Il ne traite pas seulement des questions de l'énergie, mais également du recyclage des déchets, de la création d'emplois et de la question des transports propres.

Incendie à Berre-l’Etang: "l’attentat terroriste n’est pas la piste privilégiée", déclare Royal

Incendie à Berre-l’Etang: "l’attentat terroriste n’est pas la piste privilégiée", déclare Royal

Invitée ce jeudi d’Apolline de Malherbe sur BFMTV et RMC, Ségolène Royal est revenue sur la menace contre les sites industriels après l'incendie de la raffinerie de Berre-l'Etang. Interrogée sur la thèse d’un attentat terroriste, la ministre de l’Ecologie a répondu que ce n’était pas "la piste privilégiée". Ségolène Royal ajoute "qu'une vigilance renforcée" a été mise en place sur les 1.200 Seveso et estime que "ces sites sont extrêmement bien protégés".

Attentat déjoué: "Il est important de montrer que les Français sont protégés", estime Royal

Attentat déjoué: "Il est important de montrer que les Français sont protégés", estime Royal

Invitée ce jeudi d’Apolline de Malherbe sur BFMTV et RMC, Ségolène Royal est revenue sur la communication du gouvernement lorsque des attentats sont déjoués. "Nous avons eu ce débat au sein du conseil des ministres et nous avons estimé qu’il est important que le gouvernement puisse faire savoir que les services de renseignement français, la police et la gendarmerie sont efficaces", a déclaré la ministre de l’Ecologie. "Il est important de montrer que les Français sont protégés", a-t-elle ajouté.

Barack Obama et Ségolène Royal se mobilisent pour sauver les abeilles

Barack Obama et Ségolène Royal se mobilisent pour sauver les abeilles

Ils lancent un cri d’alarme. Barack Obama et Ségolène Royal se portent tous deux au secours des abeilles, qui subissent une hécatombe dans de nombreux pays. 42% des colonies ont disparues l’année dernière aux États-Unis et 30% en France. Si cette surmortalité a des causes multiples, les pesticides sont particulièrement montrés du doigt par les apiculteurs. Et avec le Roundup cette semaine, un autre produit se trouve dans le collimateur des autorités françaises: les néonicotinoïdes. Un document "Grand Angle BFMTV" du mercredi 17 juin 2015.

Ségolène Royal "pratique la politique différemment", reconnait Emmanuel Macron

Ségolène Royal "pratique la politique différemment", reconnait Emmanuel Macron

Ségolène Royal a présenté mercredi ses "excuses pour la polémique" provoquée par son appel à cesser de manger du Nutella qu'elle avait accusé de contribuer à la déforestation en raison de son recours massif à l'huile de palme. "Elle pratique la politique différemment Ségolène Royal et depuis longtemps. Beaucoup lui ont souvent reproché parce qu’elle venait les déranger", a estimé Emmanuel Macron mercredi sur BFMTV. "Elle dit les choses de manière très pratique", a poursuivi le ministre de l’Economie, selon qui elle a bien fait de présenter ses excuses après avoir "vu les efforts que la marque Nutella faisait. Je pense que c’est comme ça qu’il faut faire de la politique. Il faut dire les choses et puis parfois on se trompe: il faut le reconnaitre."

Roundup: le fabriquant dénonce l’opération de Ségolène Royal

Roundup: le fabriquant dénonce l’opération de Ségolène Royal

Le fabriquant du Roundup est en colère. La ministre de l’Ecologie Ségolène Royal a retiré des rayons d’une jardinerie ce mardi les herbicides contenant du glyphosate, et elle souhaite les interdire à la vente en libre-service au 1er janvier 2016. Yann Fichet, le directeur des affaires institutionnelles de Monsanto, a réagi en déclarant à BFMTV: "Nous sommes absolument abasourdis par cette opération dont l’objet est finalement de stigmatiser notre produit et notre entreprise." Le glyphosate a été classé comme cancérigène probable par le Centre international de recherche contre le cancer.

Extension de Roland-Garros: "Il y avait d’autres solutions" pour Royal

Extension de Roland-Garros: "Il y avait d’autres solutions" pour Royal

Invitée ce jeudi de Jean-Jacques Bourdin au Muséum national d’Histoire naturelle, Ségolène Royal est revenue sur le feu vert de Manuel Valls pour l’extension de Roland Garros sur les serres d’Auteuil. "Je ne vais pas faire de polémique", a déclaré la ministre de l’Ecologie. "Le Premier ministre a le droit de décider ce qu’il souhaite décider", a-t-elle ajouté. "J’ai fait valoir les arguments que je veux défendre (…) Il y avait d’autres solutions", a estimé la ministre.

Visite du roi d'Espagne: "Ségolène Royal joue les premières dames" - 03/06

Visite du roi d'Espagne: "Ségolène Royal joue les premières dames" - 03/06

Apolline de Malherbe analyse, ce mercredi 3 juin 2015, dans sa chronique quotidienne "Politique Première", la place et l'importance de Ségolène Royal au sein du gouvernement. Hier, après l'annonce du retour de la pastille écolo sur les pare-brises, la ministre de l'Écologie a joué les premières dames en accompagnant François Hollande lors de sa descente des Champs-Elysées pour la visite officielle du roi d'Espagne, Felipe VI. Selon Apolline de Malherbe, Ségolène Royal donne l'image d'une mère de la Nation qui est de tous les combats. Au sein du gouvernement, elle a totalement éclipsé Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères.

Pollution: Royal relance les pastilles écolos sur les voitures

Pollution: Royal relance les pastilles écolos sur les voitures

La ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal, a annoncé dans les colonnes du Parisien de ce mardi la mise en place d’un nouveau dispositif de pastilles écologiques pour lutter contre la pollution. Au total, 7 macarons de couleurs différentes, dont 6 concernent les véhicules à essence ou diesel. Une pastille bleue sera consacrée aux voitures électriques. Ce système, qui ne sera pas obligatoire, permettra aux véhicules les moins polluants de bénéficier d'avantages sur le stationnement ou la circulation.

Ségolène Royal face à Ruth Elkrief

Ségolène Royal face à Ruth Elkrief

Ségolène Royal, ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, a répondu aux questions de Ruth Elkrief, ce mercredi 8 avril 2015, sur le nouveau pic de pollution à Paris. Un indice de 8 sur 10 est annoncé pour mercredi et jeudi dans l'agglomération parisienne. Airparif, l'organisme chargé de la surveillance de la qualité de l'air en Île-de-France a jugé que ce niveau est "élevé". Pour la journée du jeudi 9 avril, la Préfecture de police de Paris a donc décidé d'abaisser de 20 km/h la vitesse maximale autorisée sur les routes d’Île-de-France (dont la vitesse est supérieure ou égale à 90km/h). Entièrement engagée avec la loi de transition énergétique, Ségolène Royal déclare que "c'est toute l'année que l'air doit être respirable parce que la santé publique n'appelle pas des demi-mesures".

Crash A320: "J'ai ressenti beaucoup d'effroi", relate Ségolène Royal

Crash A320: "J'ai ressenti beaucoup d'effroi", relate Ségolène Royal

Ségolène Royal s'est exprimée à la sortie du Conseil des ministres ce mercredi, au sujet du crash de l'A320, qui s'est écrasé dans les Alpes du sud mardi. La ministre de l'Ecologie s'est rendue sur place après le drame et déclare avoir "ressenti beaucoup d'effroi". Interrogé sur le message du président à la suite de l'accident elle répond: "C'est un message de très grande mobilisation de tous les moyens de l'Etat et un message de solidarité à l'égard des familles ", a-t-elle indiqué. Concernant l'étude des boîtes noires elle explique que la France a "des moyens technologiques très performants pour identifier ce qu'il a pu se passer même si les voix sont endommagées".

Circulation alternée: "On ne va pas embêter les gens pour rien", juge Royal

Circulation alternée: "On ne va pas embêter les gens pour rien", juge Royal

Ségolène Royal s'est exprimée vendredi sur BFMTV au sujet du pic de pollution que connaît la ville de Paris depuis quelques jours. Selon la ministre de l'Ecologie, la circulation alternée n'est pas envisageable à cette heure mais pourrait être appliquée lundi si nécessaire. Pour le moment, "on ne va pas embêter les gens pour rien", a-t-elle déclaré, estimant que la pollution n'avait pas eu d'impact connu sur la santé de la population: "il n'y a aucun indicateur d'hospitalisation liée à des infections respiratoires", s'est-elle justifiée.

Nucléaire: la fermeture de Fessenheim "se fera lorsque Flamanville s'ouvrira", assure Royal

Nucléaire: la fermeture de Fessenheim "se fera lorsque Flamanville s'ouvrira", assure Royal

Sur BFMTV et RMC, Ségolène Royal a assuré lundi matin que la centrale nucléaire de Fessenheim fermera, mais pas dans l'immédiat. "Fessenheim se fera lorsque Flamanville s'ouvrira" a-t-elle assuré. "Les Verts sont pour la sortie du nucléaire, ce n'est pas ma position ni celle du gouvernement", a déclaré la ministre de l'Ecologie. "Je considère que l'énergie nucléaire est un atout pour la France, même s'il faut en diminuer la part à 50%", a-t-elle ajouté. La ministre considère également que les énergies renouvelables doivent "monter en puissance", "d’où l'importance de la loi de transition énergique que j'ai fait voter", explique-t-elle.

Sivens: "si les gens s'étaient écoutés plus tôt, on n'en serait pas arrivés là", juge Ségolène Royal

Sivens: "si les gens s'étaient écoutés plus tôt, on n'en serait pas arrivés là", juge Ségolène Royal

Ségolène Royal s'est exprimée lundi sur le barrage de Sivens dont les travaux débuteront "quand les procédures légales seront achevées". "On revient de loin sur Sivens", a déclaré la ministre de l'Ecologie sur BFMTV-RMC. "Il y a un moment ou tout semblait perdu", a-t-elle ajouté. Elle a dénoncé "un ouvrage surdimensionné qui ne respectait pas la loi sur l'eau" ainsi qu'un problème de communication autour de ce projet: " si les gens s'étaient écoutés plus tôt, on n'en serait pas arrivés là", a déclaré la ministre.