BFMTV
Dossier

Benoît Hamon

Chef de file de l'aile gauche du PS, Benoît Hamon a lancé sa campagne en août 2016 pour la primaire organisée par le PS. Deux ans auparavant, fin août 2014, il avait quitté le gouvernement de Manuel Valls après une série de critiques acide à l'encontre de l'exécutif. Il y avait d'abord exercé en tant que secrétaire d'Etat à la consommation, puis en tant que ministre de l'Education. Après son départ du gouvernement, il redevient député des Yvelines: il s'oppose à la loi Macron ainsi qu'à l'inscription dans la Constitution de la déchéance de nationalité pour les Français bi-nationaux condamnés pour terrorisme. En parallèle, il s'attache à faire reconnaître le burnout comme maladie professionnelle. Benoît Hamon se décrit comme un anti-Manuel Valls. Il promet l'abrogation de la loi El Khomri, et souhaite instaurer un revenu universel. Il veut également introduire une dose de proportionnelle aux législatives, et mettre en place un "plan massif" pour la formation des professeurs. A l'issue de la primaire de la Belle alliance populaire, Benoît Hamon a été désigné comme le candidat de la gauche à la présidentielle, en s'imposant largement face à Manuel Valls.

Cela fait un mois que Benoît Hamon a été choisi comme candidat du Parti socialiste. Mais sa campagne semble patiner. Certains députés socialistes lui manifestent leur mécontentement, le reprochant de se pencher trop à gauche. Les Vallsistes, eux, se sentent mis à l'écart. Au gouvernement également, le malaise est palpable. La plupart des ministres sont restés en retrait depuis la primaire. Le rassemblement serait ainsi plus compliqué que prévu. Mais pour Benoît Hamon, pas question de changer de ligne politique. Face aux critiques, le candidat socialiste déclare qu'il n'entend pas "abdiquer sa liberté". - 7 jours BFM, du samedi 4 mars 2017, sur BFMTV.

Benoît Hamon, l'inquiétude

Benoît Hamon, l'inquiétude

Cela fait un mois que Benoît Hamon a été choisi comme candidat du Parti socialiste. Mais sa campagne semble patiner. Certains députés socialistes lui manifestent leur mécontentement, le reprochant de pencher trop à gauche. Les Vallsistes, eux, se sentent mis à l'écart. Au gouvernement également, le malaise est palpable. La plupart des ministres sont restés en retrait depuis la primaire. Le rassemblement serait ainsi plus compliqué que prévu. Mais pour Benoît Hamon, pas question de changer de ligne politique. Face aux critiques, le candidat socialiste déclare qu'il n'entend pas "abdiquer sa liberté". - Grand Angle, du mardi 28 février 2017, présenté par Jean-Baptiste Boursier, sur BFMTV.

Présidentielle: Benoît Hamon ne fédère pas le PS

Présidentielle: Benoît Hamon ne fédère pas le PS

Les socialistes sont au bord de la crise de nerfs. Les partisans de Manuel Valls se réunissaient ce soir à l'Assemblée nationale autour de l'ex-Premier ministre. Et pour cause, de nombreux élus du PS manifestent leur mécontentement envers Benoît Hamon et critiquent sa stratégie. Ils lui reprochent d'être "en rupture avec sa famille politique". Jean-Marie Le Guen a ainsi décidé de ne pas donner son parrainage au candidat officiel du PS pour la présidentielle, estimant qu'il doit "rectifier l'orientation de sa campagne". D'autres ont décidé de rejoindre Emmanuel Macron, comme le député Christophe Caresche, ancien soutien de Manuel Valls. - On en parle avec: Jannick Alimi, rédactrice en chef adjointe au service politique du Parisien. Philippe Doucet, député PS du Val-d'Oise, proche de Manuel Valls. Ainsi que nos éditorialistes Bruno Jeudy et Emmanuel Lechypre. - News & Compagnie du mardi 28 février 2017, présenté par Nathalie Levy, sur BFMTV.

Présidentielle: Benoît Hamon rejeté par des élus PS

Présidentielle: Benoît Hamon rejeté par des élus PS

Le parti socialiste semble être au bord de la crise de nerfs. Ce mardi soir, les partisans de Manuel Valls se réunissent autour de l'ancien Premier ministre. Ils reprochent à Benoît Hamon d'être en rupture avec sa famille politique. En cause, ils jugent que le programme du candidat de la gauche à la présidentielle est trop radical. D'après eux, il s'agit "d'une impasse stratégique". - Décryptage avec: Mathieu Hanotin, directeur de campagne de Benoît Hamon. Philippe Moreau-Chevrolet, professeur de communication politique à Sciences-Po, président de MCBG Conseil. Et Hervé Gattegno, éditorialiste politique à BFMTV. - BFM Story, du mardi 28 février 2017, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

Joffrin & Brunet: Hamon/Jadot pour le meilleur ?

Joffrin & Brunet: Hamon/Jadot pour le meilleur ?

Laurent Neumann et Éric Brunet sont revenus sur l'accord conclu entre Benoît Hamon et Yannick Jadot. En effet, le candidat d'Europe écologie-Les Verts a annoncé jeudi dernier qu'il se retirait de la course à la présidentielle au profit du champion PS. Outre un désistement, l'accord entre les deux hommes comporte un volet programmatique, dont de nombreux points sont en rupture avec la doxa socialiste, ainsi qu'un volet électoral, qui sécurise les députés EELV sortants et doit permettre aux Verts de constituer un groupe à l'Assemblée. Rappelons que plus de quinze jours de négociations et un marathon final ont été nécessaires pour faire passer cet accord. À noter que les électeurs de la primaire écologiste l'ont approuvé à près de 80% ce dimanche. - BFM Politique, du dimanche 26 février 2017, présenté par Jean-Baptiste Boursier, sur BFMTV.

Campagne: une rencontre entre Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon ?

Campagne: une rencontre entre Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon ?

Jonathan Bouchet-Petersen, chef du service France de Libération, Mathilde Siraud, journaliste politique au Figaro, Bruno Jeudy, éditorialiste politique à BFMTV, et Christophe Barbier, éditorialiste à BFMTV, auteur de "Deux présidents pour rien" (Ed. Presse de la cite, 23 février 2017) et de "Les derniers jours de la gauche" (Ed. Flammarion, 22 février 2017), sont revenus sur l'alliance Macron-Bayrou, ainsi que sur un probable rapprochement entre Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon. - Grand Angle du jeudi 23 février 2017, présenté par Jean-Baptiste Boursier, sur BFMTV.

Présidentielle 2017: Hamon-Jadot: accord conclu

Présidentielle 2017: Hamon-Jadot: accord conclu

Après deux semaines de négociations, Yannick Jadot et Benoît Hamon ont enfin trouvé un accord pour l'élection présidentielle. Pour officialiser son ralliement au camp des socialistes, l'écologiste a annoncé hier son retrait de la course à l'Elysée. Que génère cet engagement ? Qu'en est-il du vote des militants ? - Pour en parler: Maurice Szafran, éditorialiste à Challenges. Gérard Longuet, sénateur LR de la Meuse et conseiller politique du candidat François Fillon. Mathieu Hanotin, co-directeur de campagne de Benoît Hamon. Et Bruno Jeudy, éditorialiste BFMTV. - News & Compagnie sur BFMTV, du jeudi 23 février 2017, présenté par Nathalie Levy, sur BFMTV.

Benjamin Griveaux face à David Assouline: l'alliance Macron-Bayrou, un coup dur pour Benoît Hamon ?

Benjamin Griveaux face à David Assouline: l'alliance Macron-Bayrou, un coup dur pour Benoît Hamon ?

Le face à face de Ruth Elkrief a opposé Benjamin Griveaux, porte-parole d'Emmanuel Macron, à David Assouline, sénateur PS de Paris en charge de la cellule "arguments et riposte" de la campagne de Benoît Hamon. L'alliance entre François Bayrou et Emmanuel Macron, scellée publiquement ce jeudi, est-elle un coup dur pour Benoît Hamon ? - 19h Ruth Elkrief, du jeudi 23 février 2017, sur BFMTV.

Marine Le Pen au Liban: "Que va-t-elle rechercher auprès de représentants religieux, elle qui prône la laïcité ?", Aurélie Filippetti

Marine Le Pen au Liban: "Que va-t-elle rechercher auprès de représentants religieux, elle qui prône la laïcité ?", Aurélie Filippetti

Ce mardi 21 février 2017, Aurélie Filippetti, porte-parole de Benoît Hamon, députée PS de Moselle et ancienne ministre de la Culture, était l'invitée du 19h Ruth Elkrief. Elle est notamment revenue sur la visite de Marine Le Pen au Liban et son coup d'éclat sur la voile. La candidate d'extrême droite à la présidentielle a, en effet, refusé de se voiler pour rencontrer le grand mufti de Beyrouth. À noter que Marine Le Pen s'est aussi entretenue avec le patriarche maronite Bechara Raï. - 19h Ruth Elkrief, du mardi 21 février 2017, sur BFMTV.

Sondage Elabe: Benoît Hamon à égalité avec Jean-Luc Mélenchon

Sondage Elabe: Benoît Hamon à égalité avec Jean-Luc Mélenchon

D'après un sondage de l'institut Elabe pour BFMTV, le candidat de la droite et du centre pourrait être qualifié au second tour face à Marine Le Pen, qui est en tête des intentions de vote au premier tour de la présidentielle. Il gagne en effet 3 points et devance le candidat d'En Marche, qui perd 5 points. Les candidats de la gauche, quant à eux, sont en difficulté. Benoît Hamon ne profite pas du recul d'Emmanuel Macron. Bien au contraire, il se retrouve à égalité avec Jean-Luc Mélenchon. - Décryptage avec: Jérôme Guedj, porte-parole de Benoît Hamon, conseiller départemental de l'Essonne. Soazig Quéméner, rédactrice en chef politique à Marianne. Bruno Jeudy, éditorialiste politique à BFMTV. Et Bernard Sananès, président de l'institut Elabe. - BFM Story, du mardi 21 février 2017, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

L’édito de Christophe Barbier: Hamon-Mélenchon: c'est mort !

L’édito de Christophe Barbier: Hamon-Mélenchon: c'est mort !

L'hypothèse d'une alliance entre Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon semble s'effondrer. Vendredi soir, le leader de "la France insoumise" avait affirmé qu'il n'avait pas l'intention de s'accrocher à "un corbillard". De son côté, le vainqueur de la primaire de la gauche a déclaré ce week-end qu'il n'allait pas courir après Jean-Luc Mélenchon. Il a rajouté qu'il est le mieux placé pour rassembler la gauche et pour la faire gagner. - L’édito de Christophe Barbier, du lundi 20 février 2017, sur BFMTV.

Présidentielle 2017: Investi par le PS, Hamon appelle au rassemblement

Présidentielle 2017: Investi par le PS, Hamon appelle au rassemblement

Une semaine après sa nette victoire à la primaire du PS et de ses alliés, Benoît Hamon a été investi ce dimanche par le Parti socialiste. Il démarre ainsi officiellement sa campagne pour la présidentielle. Lors de son discours d'investiture, il a appelé au rassemblement des gauches. "Ce qui compte aujourd'hui c'est l'horizon que l'on va dessiner ensemble. [...] C'est le programme que nous voulons conduire ensemble. Cette gauche associative, collaborative, horizontale, c'est celle-là que je veux rassembler", a-t-il lancé. Cependant, Benoît Hamon refuse le costume "d'Homme providentiel". - Pour en parler : Olivier Faure, président du groupe PS à l'Assemblée nationale. Georges Fenech, député LR du Rhône. Ruth Elkrief, notre éditorialiste politique. Maurice Szafran, éditorialiste à Challenges. Eugénie Bastié, journaliste au Figaro. Et Henri Vernet, rédacteur en chef adjoint du Parisien-Aujourd'hui en France. - Édition spéciale présentée par Jean-Baptiste Boursier, ce dimanche 5 février 2017 sur BFMTV.

Présidentielle 2017: Investi par le PS, Hamon appelle au rassemblement

Présidentielle 2017: Investi par le PS, Hamon appelle au rassemblement

Une semaine après sa nette victoire à la primaire du PS et de ses alliés, Benoît Hamon a été investi ce dimanche par le Parti socialiste. Il démarre ainsi officiellement sa campagne pour la présidentielle. Lors de son discours d'investiture, il a appelé au rassemblement des gauches. "Ce qui compte aujourd'hui c'est l'horizon que l'on va dessiner ensemble. [...] C'est le programme que nous voulons conduire ensemble. Cette gauche associative, collaborative, horizontale, c'est celle-là que je veux rassembler", a-t-il lancé. Cependant, Benoît Hamon refuse le costume "d'Homme providentiel". - Pour en parler : Olivier Faure, président du groupe PS à l'Assemblée nationale. Georges Fenech, député LR du Rhône. Ruth Elkrief, notre éditorialiste politique. Maurice Szafran, éditorialiste à Challenges. Eugénie Bastié, journaliste au Figaro. Et Henri Vernet, rédacteur en chef adjoint du Parisien-Aujourd'hui en France. - Édition spéciale présentée par Jean-Baptiste Boursier, ce dimanche 5 février 2017 sur BFMTV.