BFMTV
Dossier

Benoît Hamon

Chef de file de l'aile gauche du PS, Benoît Hamon a lancé sa campagne en août 2016 pour la primaire organisée par le PS. Deux ans auparavant, fin août 2014, il avait quitté le gouvernement de Manuel Valls après une série de critiques acide à l'encontre de l'exécutif. Il y avait d'abord exercé en tant que secrétaire d'Etat à la consommation, puis en tant que ministre de l'Education. Après son départ du gouvernement, il redevient député des Yvelines: il s'oppose à la loi Macron ainsi qu'à l'inscription dans la Constitution de la déchéance de nationalité pour les Français bi-nationaux condamnés pour terrorisme. En parallèle, il s'attache à faire reconnaître le burnout comme maladie professionnelle. Benoît Hamon se décrit comme un anti-Manuel Valls. Il promet l'abrogation de la loi El Khomri, et souhaite instaurer un revenu universel. Il veut également introduire une dose de proportionnelle aux législatives, et mettre en place un "plan massif" pour la formation des professeurs. A l'issue de la primaire de la Belle alliance populaire, Benoît Hamon a été désigné comme le candidat de la gauche à la présidentielle, en s'imposant largement face à Manuel Valls.

Rivé à la quatrième place dans les sondages, Benoît Hamon a plutôt réussi son pari en réunissant environ 20.000 personnes lors de son meeting, ce dimanche à Bercy. Lors de ce rassemblement, le candidat socialiste a prononcé un discours offensif, avec le double objectif de reprendre la main sur son camp et de se démarquer de ses rivaux. En outre, Manuel Valls s’est expliqué sur son refus de parrainer le vainqueur de la primaire du PS. - Le point avec: Mathilde Siraud, journaliste politique au Figaro. Laura Slimani, porte-parole de Benoît Hamon. Ainsi que Marie Le Vern, députée PS de Seine-Maritime et ancienne porte-parole de Manuel Valls pour la primaire. - Week-end Direct, du dimanche 19 mars 2017, présenté par François Gapihan, sur BFMTV

L’édito de Christophe Barbier: Focus sur le projet présidentiel de Benoît Hamon

L’édito de Christophe Barbier: Focus sur le projet présidentiel de Benoît Hamon

Ce matin, Benoît Hamon présentera son projet présidentiel en direct sur BFMTV. D'après Christophe Barbier, le projet de ce candidat à la présidentielle est amendé sur le revenu universel. Celui-ci est économiquement très à gauche et l'est encore plus sur le plan social. Son programme est-il convaincant ? Quels sont les points à éclaircir ? - L’édito de Christophe Barbier, du jeudi 16 mars 2017, sur BFMTV.

Présidentielle: Benoît Hamon est-il de plus en plus isolé ?

Présidentielle: Benoît Hamon est-il de plus en plus isolé ?

Le torchon brûle entre vallsistes et hamonistes. Mardi, Manuel Valls a annoncé qu'il ne parrainera pas le candidat PS à la présidentielle qualifiant au passage sa campagne de "dérive" empreinte de "sectarisme". Le vainqueur de la primaire à gauche perd ainsi un nouveau soutien socialiste. Selon Le Parisien, plusieurs ministres vallsistes pourraient rejoindre le candidat d'En Marche ! Emmanuel Macron. À 39 jours du premier tour de la présidentielle, ils seraient très peu nombreux à croire à la remontée de Benoît Hamon. - Pour en parler: Bernard Sananès, président de l'institut Elabe. Et Bruno Jeudy, éditorialiste politique de BFMTV. - Grand Angle, du mercredi 15 mars 2017, présenté par Jean-Baptiste Boursier, sur BFMTV.

Attaques de Benoît Hamon contre le FN: "C'est le candidat de l'islamo-gauchiste qui essaie de faire oublier ce qu'il est", Nicolas Bay

Attaques de Benoît Hamon contre le FN: "C'est le candidat de l'islamo-gauchiste qui essaie de faire oublier ce qu'il est", Nicolas Bay

Ce mercredi 15 mars 2017, Nicolas Bay, secrétaire national du Front national et député européen, était l'invité de BFMTV. Il est notamment revenu sur les attaques de Benoît Hamon contre le parti d'extrême droite. En meeting, le candidat socialiste à la présidentielle a déclaré que derrière Marine Le Pen "il y a une armée raciste xénophobe antisémite aux portes du pouvoir". - News & Compagnie, du mercredi 15 mars 2017, présenté par Aurélie Casse, sur BFMTV.

Benoît Hamon veut "présider autrement"

Benoît Hamon veut "présider autrement"

Encalminé à la quatrième place dans les sondages à quarante jours du premier tour de l’élection présidentielle, Benoît Hamon n’est pas inquiet. En effet, le candidat du Parti socialiste continue de partir à de nouvelles conquêtes pour rattraper son retard. Il a terminé, ce soir, son déplacement aux Antilles. Tout ce qu'on peut dire est que la visite du candidat ne déchaînait pas les foules pour un département qui a massivement soutenu Manuel Valls. - Un document "Grand Angle BFMTV" du lundi 13 mars 2017.

Elysée 2017: Marine Le Pen, nouvelle cible de Benoît Hamon

Elysée 2017: Marine Le Pen, nouvelle cible de Benoît Hamon

Loin derrière François Fillon, Emmanuel Macron et Marine Le Pen, Benoît Hamon peine à faire décoller sa campagne. Si auparavant il s'attaquait au leader du mouvement "En marche !", il a décidé de changer de stratégie. Il veut se placer comme étant le vote utile de cette campagne pour battre le FN au second tour. En meeting au Havre vendredi dernier, dans une salle à moitié pleine, Benoît Hamon n'a pas manqué de s'en prendre à Marine Le Pen. Sur les réseaux sociaux, l'équipe du socialiste a même dressé une infographie comparant son programme à celui du FN. Cette nouvelle stratégie montre-t-elle la fébrilité de Benoît Hamon ? Relancera-t-elle sa campagne ? - Avec : Mathieu Coache, journaliste politique BFMTV. - Elysée 2017, du dimanche 12 mars 2017, sur BFMTV.

Hamon durcit le ton et constate les départs (2/2)

Hamon durcit le ton et constate les départs (2/2)

Benoît Hamon tente de relancer sa campagne. Le candidat socialiste tient ce vendredi soir un meeting au Havre. Devant une salle à moitié vide, il a présenté son projet pour l'Europe et s'en est pris aux autres candidats, en particulier Emmanuel Macron. - On en parle avec: David Assouline, sénateur PS de Paris, responsable de la communication de Benoît Hamon. Et Jean-Jacques Bridey, député PS du Val-de-Marne, soutien d'Emmanuel Macron. - Week-end Direct, du vendredi 10 mars 2017, présenté par François Gapihan, sur BFMTV.

Fillon "veut la trêve judiciaire pour les candidats à l'élection présidentielle", ironise Hamon

Fillon "veut la trêve judiciaire pour les candidats à l'élection présidentielle", ironise Hamon

Lors de son meeting au Havre ce vendredi soir, le candidat PS à la présidentielle Benoît Hamon a ironisé sur les incohérences de François Fillon qui se présente comme le candidat de l'autorité mais demande un trêve dans l'affaire des emplois fictifs présumés de membres de sa famille. "Lui vous dit qu'il est le candidat de l’autorité, il veut la tolérance zéro, la justice immédiate qui frappe le délinquant, le voyou … Mais la trêve judiciaire pour les candidats à l’élection présidentielle", a-t-il avancé Benoît Hamon. "Celui qui aujourd’hui prétend restaurer l’autorité des institutions se présente à l’élection présidentielle en remettant en cause l’indépendance des juges dont il devra être le garant s’il est élu président de la République".

Hamon: "La politique doit proposer un futur désirable, en face des futurs sinistres"

Hamon: "La politique doit proposer un futur désirable, en face des futurs sinistres"

En meeting au Havre ce vendredi soir, Benoît Hamon a estimé que "la politique doit proposer un futur désirable, en face des futurs sinistres". Cette formule fait écho à l'expression "désir d'avenir " utilisée par Ségolène Royal lors de la campagne pour la présidentielle de 2007. "Je crois que ça fait du bien de dire ce pour quoi on se bat, ce à quoi on aspire, ce que l’on désire", a déclaré le candidat PS à la présidentielle. "Voyez-y un hommage à la campagne de Ségolène qui me disait, quand j’évoquais un futur désirable, ‘mais ça ressemble un peu à Désirs d’avenir !’. Je lui ai dit: en fait oui c’est vrai ça y ressemble. Il y a sans doute là une forme de continuité que j’assume parfaitement".

Présidentielle: Benoît Hamon tient un meeting au Havre

Présidentielle: Benoît Hamon tient un meeting au Havre

À 40 jours du 1er tour des présidentielles, Benoît Hamon tente de relancer sa campagne. Le candidat socialiste tient ce vendredi soir un meeeting au Havre (Seine-Maritime). - On en parle avec: Corinne Lepage, soutien d'Emmanuel Macron, ancienne Ministre de l'environnement et Présidente de CAP21/Le Rassemblement Citoyen. Mathieu Hanotin, directeur de campagne de Benoît Hamon et député PS de Seine-Saint-Denis. Hervé Gattegno, éditorialiste politique de BFMTV. Et Guillaume Tabard, rédacteur en chef et éditorialiste politique au Figaro. - 19h Ruth Elkrief, du vendredi 10 mars 2017, présenté par Thomas Misrachi, sur BFMTV.

Présidentielle: Benoît Hamon tente de relancer sa campagne

Présidentielle: Benoît Hamon tente de relancer sa campagne

À 40 jours du 1er tour des présidentielles, Benoît Hamon tente de relancer sa campagne. Le candidat socialiste tient ce vendredi soir un meeeting au Havre (Seine-Maritime). - On en parle avec: Caroline Fourest, essayiste, journaliste et réalisatrice, auteure de "Génie de la laïcité" (Éd. Grasset). Hervé Gattegno, éditorialiste politique de BFMTV. Guillaume Tabard, rédacteur en chef et éditorialiste politique au Figaro. Et Arnauld Champremier-Trigano, directeur de l'agence Mediascop et ancien directeur de la communication de la campagne de Jean-Luc Mélenchon en 2012. - 19h Ruth Elkrief, du vendredi 10 mars 2017, présenté par Thomas Misrachi, sur BFMTV.

L’édito de Christophe Barbier: Présidentielle: Benoît Hamon s'en est longuement pris à Emmanuel Macron

L’édito de Christophe Barbier: Présidentielle: Benoît Hamon s'en est longuement pris à Emmanuel Macron

Interviewé dans l'Emission politique sur France 2, Benoît Hamon n'a pas hésité une seconde à tacler le programme d'Emmanuel Macron hier soir. Il estime que le projet de ce dernier est le marchepied du Front national. C'était également l'occasion pour lui d'affirmer que l'ancien ministre de l'Economie ne serait pas en position d'affronter les grands défis d'un chef d'Etat. A-t-il bien fait d'avoir réagi comme tel ? - L’édito de Christophe Barbier, du vendredi 10 mars 2017, sur BFMTV.

Présidentielle 2017: Bertrand Delanoë rejoint Emmanuel Macron

Présidentielle 2017: Bertrand Delanoë rejoint Emmanuel Macron

Alors que la campagne présidentielle de Benoît Hamon peine à décoller, celle du candidat du mouvement "En marche" prend de l'ampleur. Il vient de rallier à sa cause Bertrand Delanöe, ancien maire PS de Paris. Que penser de cette alliance ? - On en parle avec : Jean-Marc Germain, directeur de campagne de Benoît Hamon et député PS des Hauts-de-Seine. Benjamin Griveaux, porte-parole d'Emmanuel Macron, Helene Pilichowski, journaliste politique et Serge Raffy, éditorialiste à L'Obs. - 19h Ruth Elkrief, du mercredi 8 mars 2017, sur BFMTV.

Benoît Hamon: une dynamique en panne ?

Benoît Hamon: une dynamique en panne ?

À un mois et demi du premier tour de la présidentielle, Benoît Hamon peine à enclencher une dynamique. Selon le sondage Elabe pour BFMTV et L'Express publié ce mardi après-midi, il arrive en quatrième position avec 13,5% des intentions de vote, loin de se qualifier pour le second tour. Certes, le candidat de la gauche se hisse devant Jean-Luc Mélenchon (12%), mais il doit encore se relancer pour se rapprocher du trio de tête, formé par Emmanuel Macron (25,5%), Marine Le Pen (26%) et François Fillon (19%). - Pour en parler: Jérôme Guedj, porte-parole de Benoît Hamon. Henri Vernet, rédacteur en chef adjoint du Parisien-Aujourd'hui en France. Nathalie Segaunes, journaliste politique à L'Opinion. Et Bruno Jeudy, éditorialiste politique de BFMTV. - News & Compagnie, du mardi 7 mars 2017, présenté par Nathalie Levy, sur BFMTV.

Hamon, le tournant ?

Hamon, le tournant ?

Benoît Hamon tente de rassembler et cela semble compliqué. Le candidat de la gauche à la présidentielle était ce mardi soir dans les Bouches-du-Rhône. Un peu plus tôt dans la journée, il a promis qu'il allait rassurer sur le financement de sa mesure phare. Benoît Hamon doit en effet donner du gage à toutes les sensibilités du PS. Il veut alors proposer une nouvelle version de son revenu universel. Cependant, il ne veut pas dénaturé son programme, qui l'a fait gagner lors de la primaire. Si le candidat PS n'arrive pas à séduire et à convaincre une grande partie de son parti, certains ténors partiront chez Emmanuel Macron. Alors, au cours de ce meeting, il a voulu se montrer loyal. Toutefois, il n'est pas certain que cela suffise à rassembler toute sa famille politique. Les équipes de BFMTV sont revenues sur le début de la campagne de Benoît Hamon en images. - Un document "Grand Angle BFMTV" du mardi 7 mars 2017.

Qu'en sera-t-il du revenu minimum universel de Benoît Hamon ?

Qu'en sera-t-il du revenu minimum universel de Benoît Hamon ?

Benoît Hamon a annoncé qu'un nouveau projet plus ambitieux et moins coûteux remplacera le fameux "revenu minimum universel". Sans donner plus de détails sur ce projet, le candidat socialiste à la présidentielle a donc révisé sa mesure phare à 750 euros par mois, accessible à partir de 18 ans, et le remplacera peut-être par le "revenu décent". Ce dernier est un dispositif concocté par Manuel Valls en complément salarial. - L'édito Eco de Nicolas Doze, du mardi 7 mars 2017, sur BFMTV.