BFMTV
Dossier

Benoît Hamon

Chef de file de l'aile gauche du PS, Benoît Hamon a lancé sa campagne en août 2016 pour la primaire organisée par le PS. Deux ans auparavant, fin août 2014, il avait quitté le gouvernement de Manuel Valls après une série de critiques acide à l'encontre de l'exécutif. Il y avait d'abord exercé en tant que secrétaire d'Etat à la consommation, puis en tant que ministre de l'Education. Après son départ du gouvernement, il redevient député des Yvelines: il s'oppose à la loi Macron ainsi qu'à l'inscription dans la Constitution de la déchéance de nationalité pour les Français bi-nationaux condamnés pour terrorisme. En parallèle, il s'attache à faire reconnaître le burnout comme maladie professionnelle. Benoît Hamon se décrit comme un anti-Manuel Valls. Il promet l'abrogation de la loi El Khomri, et souhaite instaurer un revenu universel. Il veut également introduire une dose de proportionnelle aux législatives, et mettre en place un "plan massif" pour la formation des professeurs. A l'issue de la primaire de la Belle alliance populaire, Benoît Hamon a été désigné comme le candidat de la gauche à la présidentielle, en s'imposant largement face à Manuel Valls.

REVUE DE PRESSE - La victoire de Benoît Hamon est un signe d'une volonté de faire entendre les valeurs de la gauche, estime les éditorialistes.

Primaire à gauche: “Nous espérons que cette participation à la hausse va conforter la dynamique de Benoît Hamon”, Alexis Bachelay

Primaire à gauche: “Nous espérons que cette participation à la hausse va conforter la dynamique de Benoît Hamon”, Alexis Bachelay

Alexis Bachelay est intervenu sur BFMTV à l’occasion du second tour de la primaire de la gauche, qui se tient ce dimanche 29 janvier 2017. À 17h, le scrutin a attiré plus d’1,3 million de votants. Une augmentation de 22,8% par rapport à la semaine passée. Le porte-parole de Benoît Hamon espère “que cette participation à la hausse va conforter la dynamique de Benoît Hamon au premier tour et qu’elle va lui permettre de remporter cette primaire. Mais aussi de donner un nouvel élan à la gauche”.

Second tour de la primaire de la gauche: Manuel Valls a-t-il encore ses chances ?

Second tour de la primaire de la gauche: Manuel Valls a-t-il encore ses chances ?

Jour J pour les socialistes. On saura dès ce soir qui de Benoît Hamon ou de Manuel Valls les représentera à la présidentielle. Depuis le premier débat opposant les deux candidats, on a donné l'avantage au frondeur. Celui-ci a en effet proposé un projet qui reprend les fondamentaux de la gauche, mais qui est à la fois tourné vers l'avenir. Valls, lui, incarne surtout une gauche gouvernementale que les électeurs veulent oublier. Pourra-t-il faire basculer la tendance aujourd'hui ? - On en parle avec : Nathalie Schuck, rédactrice ne chef adjoint au Parisien-Aujourd'hui en France. Laurent Joffrin, directeur de la publication de Libération. Christophe Barbier, éditorialise BFMTV. Et Eric Brunet, éditorialiste BFMTV. - Edition spéciale "Second tour de la primaire de la gauche", du dimanche 29 janvier 2017, présentée par Jean-Baptiste Boursier, sur BFMTV.

Second tour de la primaire de la gauche: Un sursaut de participation espéré

Second tour de la primaire de la gauche: Un sursaut de participation espéré

Si le second tour de la primaire de la gauche doit départager Manuel Valls de Benoît Hamon pour l'investiture PS à l'élection présidentielle, l'enjeu est aussi celui de la participation. Les organisateurs espèrent 2 millions de votants. Sachant que Benoît Hamon est donné favori dans les sondages, Manuel Valls pourra-t-il inverser la tendance aujourd'hui ? Peut-il encore espérer un sursaut de la participation en sa faveur ? - Pour en parler: Virginie Calmels, membre du comité politique des Républicains. Guillaume Tabard, journaliste politique au Figaro. Anne Rosencher, directrice déléguée de la rédaction de l'Express. Henri Vernet, rédacteur en chef adjoint au Parisien-Aujourd'hui en France. Eric Brunet, éditorialiste BFMTV. Et Bruno Jeudy, éditorialiste politique de BFMTV. - Edition spéciale "Second tour de la primaire de la gauche", du dimanche 29 janvier 2017, présentée par Jean-Baptiste Boursier, sur BFMTV.

Primaire à gauche: le rassemblement déjà en question

Primaire à gauche: le rassemblement déjà en question

La campagne de la primaire de la gauche s'achève ce soir à minuit. Dès dimanche, le gagnant aura la lourde de tâche de rassembler un camp divisé. Un rassemblement capital pour avoir une chance de passer au second tour de la présidentielle. Benoît Hamon, qui se voit déjà désigné comme candidat de la gauche, peut compter sur le soutien de Martine Aubry. Quant à Manuel Valls, il a promis qu'il "s'effacerait", si son adversaire remportait la primaire. Mais Benoît Hamon n'est pas au bout de ses peines. Des députés de l'aile droite du PS envisagent un "droit de retrait" s'il gagne au second tour. Il doit également franchir la montagne Jean-Luc Mélenchon. Hier, le favori de la primaire a appelé à aplanir leur différences pour "envisager des formes de gouvernement en commun". Proposition immédiatement retoquée par le candidat de la France Insoumise. - Avec: Alexis Bachelay, porte-parole de Benoît Hamon. - Week-end Direct, du vendredi 27 janvier 2017, présenté par Céline Pitelet, sur BFMTV.

Valls ne défendra pas le programme de Hamon, mais se rangera derrière lui s’il gagne

Valls ne défendra pas le programme de Hamon, mais se rangera derrière lui s’il gagne

Le candidat à la primaire de la gauche qualifié pour le second tour a affirmé qu’il ne pourrait défendre le programme de Benoît Hamon. "Ca me parait difficile de défendre des choses que je n’ai pas porté", a-t-il expliqué ce vendredi sur BFMTV et RMC. Mais cela ne fait pas de doute qu’il se rangera derrière lui s’il remporte dimanche la primaire. "Parce que je suis loyal", poursuit l’ancien Premier ministre. Et d’appeler les électeurs : "Donnez-moi la force pour l’emporter".

L’édito de Christophe Barbier: Primaire de la gauche: Jean-Luc Mélenchon ferme la porte à Benoît Hamon

L’édito de Christophe Barbier: Primaire de la gauche: Jean-Luc Mélenchon ferme la porte à Benoît Hamon

Dans le cas où Benoît Hamon remporterait le second tour de la primaire de la gauche dimanche prochain, il ne pourra pas compter sur le ralliement de Jean-Luc Mélenchon. Il a reçu une fin de non-recevoir. Malgré leurs techniques de chasse identiques, Christophe Barbier estime que ces deux candidats sont irréconciliables. Que doit faire Benoît Hamon pour remporter le second tour de la primaire de la gauche ? - L’édito de Christophe Barbier, du vendredi 27 janvier 2017, sur BFMTV.

Primaire à gauche: Benoît Hamon et Manuel Valls assument leurs divergences

Primaire à gauche: Benoît Hamon et Manuel Valls assument leurs divergences

Benoît Hamon et Manuel Valls ont assumé leurs divergences. A l'occasion du dernier débat de la primaire à gauche, les deux finalistes ont incarné deux lignes bien distinctes. Et, après plus de deux heures de débats, les téléspectateurs jugent que le plus convaincant des deux est Benoît Hamon, selon une étude de l'institut Elabe. Le député des Yvelines devance Manuel Valls avec 60% des téléspectateurs convaincus contre 37% en faveur de l'ancien maire d'Evry. - Pour en parler: Bernard Sananès, président de l'institut de sondages Elabe. Ruth Elkrief, éditorialiste politiquesde BFMTV. Thierry Arnaud, chef du service politique de BFMTV. Mathieu Hanotin, directeur de campagne de Benoît Hamon. Et Philippe Doucet, porte-parole de Manuel Valls. - Édition spéciale autour du débat de l'entre-deux-tours de la primaire de la gauche, présentée par Jean-Baptiste Boursier, ce mercredi 25 janvier 2017, sur BFMTV.

Primaire à gauche: Benoît Hamon jugé le plus convaincant lors du dernier débat

Primaire à gauche: Benoît Hamon jugé le plus convaincant lors du dernier débat

Benoît Hamon et Manuel Valls ont assumé leurs divergences. A l'occasion du dernier débat de la primaire à gauche, les deux finalistes ont incarné deux lignes bien distinctes. Et, après plus de deux heures de débats, les téléspectateurs jugent que le plus convaincant des deux est Benoît Hamon, selon une étude de l'institut Elabe. Le député des Yvelines devance Manuel Valls avec 60% des téléspectateurs convaincus contre 37% en faveur de l'ancien maire d'Evry. Sur les sympathisants de gauche, c'est également Benoît Hamon qui l'emporte, par 61% des téléspectateurs interrogés, contre 36 pour Manuel Valls. - Pour en parler: Bernard Sananès, président de l'institut de sondages Elabe. Thierry Arnaud, chef du service politique de BFMTV. Ainsi que Ruth Elkrief, Anna Cabana et Bruno Jeudy, éditorialistes politiques de BFMTV. - Édition spéciale autour du débat de l'entre-deux-tours de la primaire de la gauche, présentée par Jean-Baptiste Boursier, ce mercredi 25 janvier 2017, sur BFMTV.

L’édito de Christophe Barbier: Benoît Hamon, plus convaincant que Manuel Valls lors du débat

L’édito de Christophe Barbier: Benoît Hamon, plus convaincant que Manuel Valls lors du débat

Benoît Hamon a convaincu à plus de 60% les sympathisants de gauche, contre 37% seulement pour Manuel Valls. Le rapport de force entre les deux candidats continue. Manuel Valls a d'ailleurs tenté de faire peur aux électeurs avec le programme de Benoît Hamon, celui d'augmenter leurs impôts pour payer le revenu universel. En cas de victoire, Benoît Hamon pourra-t-il rassembler la gauche et se qualifier pour le second tour de la présidentielle ? - L’édito de Christophe Barbier, du jeudi 26 janvier 2017, sur BFMTV.

Hamon/Valls: duel à distance

Hamon/Valls: duel à distance

C’est un duel à distance qui a eu lieu sur BFMTV. Les deux candidats finalistes de la primaire de la Belle Alliance populaire, Benoît Hamon et Manuel Valls, étaient les invités de Ruth Elkrief ce soir. Ils ont fait part de leurs propositions pour l'économie et l'emploi. Demain, un échange entre deux visions de la gauche aura lieu. Alors que le ton est vraiment monté ces dernières heures entre les deux camps. - Un document "Grand Angle BFMTV" du mardi 24 janvier 2017.

Primaire à gauche: duel à distance entre Benoît Hamon et Manuel Valls

Primaire à gauche: duel à distance entre Benoît Hamon et Manuel Valls

Benoît Hamon et Manuel Valls s’affronteront dimanche prochain lors du second tour de la primaire à gauche. La presse parle d'une guerre des gauches. Le frondeur propose un tournant radical avec l’instauration d’un revenu universel, la libéralisation du cannabis ou encore l’ouverture de la PMA à toutes les femmes, homosexuelles ou célibataires. L’ancien Premier ministre défend la continuité du quinquennat, avec le maintien de la loi travail ou de l’état d’urgence. Ce mardi, les deux hommes se sont livrés un duel à distance. - L’analyse de: Thierry Arnaud, chef du service politique de BFMTV. Nos éditorialistes politiques Ruth Elkrief et Éric Brunet. - 20h 2017, du mardi 24 janvier 2017, présentée par Thomas Misrachi, sur BFMTV.

Primaire à gauche: le ton monte entre Manuel Valls et Benoît Hamon

Primaire à gauche: le ton monte entre Manuel Valls et Benoît Hamon

Alors que le second tour de la primaire de la gauche aura lieu dimanche, le chiffre exact de la participation au premier tour reste toujours inconnu, ce mardi soir. Par ailleurs, avant le débat télévisé qui va opposer, mercredi soir, Manuel Valls à Benoît Hamon, le ton monte déjà entre les deux candidats. Arrivé en deuxième position dimanche soir au premier tour de la primaire, l'ancien Premier ministre attaque en effet son adversaire sur la laïcité. - Décryptage avec: Christophe Borgel, député PS de Haute-Garonne, président du comité national d'organisation de la primaire de gauche. Guillaume Tabard, rédacteur en chef et éditorialiste politique au Figaro. Et Hervé Gattegno, éditorialiste politique à BFMTV. - BFM Story, du mardi 24 janvier 2017, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

L’édito de Christophe Barbier: Revenu universel : un sujet qui oppose Manuel Valls et Benoît Hamon

L’édito de Christophe Barbier: Revenu universel : un sujet qui oppose Manuel Valls et Benoît Hamon

A quelques jours du second tour de la primaire de la gauche, les deux candidats finalistes font chacun de leur mieux pour convaincre les électeurs. Chaque camp a son programme et ses projets. On constate que Manuel Valls et Benoît Hamon s'opposent sur de nombreux points. Et notamment sur le revenu universel. L'ex-Premier ministre a déclaré en octobre dernier que le revenu universel défendu par l'ancien député européen serait la faillite assurée des finances publiques. Quelles sont ses chances de remporter le deuxième tour de la primaire ? - L’édito de Christophe Barbier, du mardi 24 janvier 2017, sur BFMTV.