BFMTV

Benoît Hamon ira "jusqu'au bout" s'il remporte la primaire à gauche

Benoît Hamon, candidat à la primaire de la gauche, est ce jeudi matin l'invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC, au lendemain du débat de l'entre-deux tours qui l'a opposé à Manuel Valls.

Invité jeudi matin sur BFMTV et RMC, Benoît Hamon revient sur le débat de l'entre-deux tours, mercredi soir face à Manuel Valls: "Tout nous sépare sur la vision du monde" mais "d'abord, l'exercice de la primaire ne facilite pas les convergences". Face aux accusations sur son programme, jugé utopiste, Benoît Hamon se défend en citant Jean Jaurès: "Il disait qu'il faut partir du réel et aller à l'idéal".

S'il gagne dimanche prochain, le candidat à la primaire de la gauche va rechercher le rassemblement: "Je commencerai à m'adresser aux autres dirigeants de la gauche, je ne pense pas uniquement aux candidats, Yannick Jadot, Jean-Luc Mélenchon, je pense aussi à Pierre Laurent". Et pas à Emmanuel Macron? "Il faudra qu'il clarifie sa position", prévient Benoît Hamon. "Il s'appuie aujourd'hui sur des soutiens de droite et de gauche, et lui-même se revendique d'une forme d'identité hybride entre la droite et la gauche".

"J'irai jusqu'au bout"

Malgré son retard important dans les sondages, derrière Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron, Benoît Hamon redit sa détermination: "On n'est pas candidat à l'élection présidentielle pour faire un tour de piste. J'irai jusqu'au bout, il y aura un bulletin de vote Benoît Hamon à l'élection présidentielle. Mon engagement est complet et total, je veux être président de la République, parce que je pense que j'ai le caractère pour accomplir cette tâche dans un moment de crise, et j'ai la capacité à comprendre la France telle qu'elle est et à nous sortir des visions de la France telle qu'elle fut".

En matière de laïcité, Benoît Hamon assure ce jeudi matin qu'il ne reviendra pas sur la loi contre le voile intégral dans l'espace public: "Le point d'équilibre a été trouvé, il ne faut pas aller au-delà. Sauf à dire, pour ceux qui disent que le voile pose problème, il faut qu'ils aillent au bout: veulent-ils proposer une loi qui interdise le voile dans tout l'espace public? La loi de 1905 (sur la séparation de l'Eglise et de l'Etat, Ndlr) serait remise en cause. Attention à ne pas toucher à cet équilibre, parce que c'est l'art de vivre ensemble".

dossier :

Benoît Hamon

A.L.M.