BFMTV

L'ancienne ministre des droits des femmes, Yvette Roudy, à Benoît Hamon: "Tu as perdu ma voix"

-

- - -

Yvette Roudy, féministe et ancienne ministre des droits des femmes, avait prévu de voter pour Benoît Hamon à la primaire à gauche. Ce ne sera pas le cas. Lui reprochant ses propos sur le voile, elle lui adresse un message cinglant.

Non, Yvette Roudy ne votera pas pour Benoît Hamon finalement ce dimanche. Celle qui se décrit comme une militante féministe "jusqu'au bout" et qui fut la (première) ministre des droits des femmes entre 1981 et 1986 a adressé ce vendredi un message amer à son ancien champion. Ce dernier a notamment été relayé par Yaël Mellul, féministe partisane de Manuel Valls, dans un tweet.

Une déclaration qui ne passe pas

Le verbe est dur dans cette lettre ouverte. "Hier soir, tu as perdu une voix. La mienne. J'ignorais que tu défendais le port du voile... au nom de cette liberté que les pauvres femmes revendiquent sans savoir ce qu'elle cache", commence Yvette Roudy. Cette entrée en matière fait référence aux propos suivants, tenus par Benoît Hamon lors du débat de l'entre-deux tours face à Manuel Valls: "Là où le voile est imposé, je le combattrai de toutes mes forces. Mais là où une femme décide de porter le voile islamique, et il en existe, elle est libre de le faire."

Après avoir mentionné Les soldats d'Allah à l'assaut de l'occident de Djemila Benhabib, l'ancienne élue du Calvados ajoute: "Les hommes qui nous dirigent et font les lois n'ont rien à faire des droits des femmes et ne se méfient pas. Les soldats d'Allah le savent."

"Benoît Hamon n'est pas laïque!"

Ce vendredi, Yvette Roudy a également signé, en compagnie d'autres personnalités, une tribune sur le même sujet publiée par le site de L'Express. Ce texte revient entre autres sur la déclaration faite par le député élu dans les Yvelines après le reportage de France 2 montrant des femmes refoulées d'un café à Sevran (Seine-Saint-Denis). "Historiquement, dans les cafés ouvriers, il n'y avait pas de femmes", avait commenté Benoît Hamon.

La proclamation endossée notamment par Yvette Roudy lui reproche vertement cette sortie: "Non, Monsieur Hamon ne donne pas assez de gages concernant la laïcité, et plus largement l'égalité entre les sexes. (...) Benoît Hamon n'est pas laïque!"

>> Suivez notre direct sur la primaire à gauche

dossier :

Benoît Hamon

R.V.