BFMTV
Dossier

Covid-19: vigilance accrue en France

Face la pandémie de Covid-19, l'exécutif a expérimenté plusieurs stratégies en fonction de la situation sanitaire sur le territoire. En France comme dans d'autres pays européens, les chiffres sont surveillés au quotidien pour anticiper les rebonds épidémiques et éviter une catastrophe hospitalière : nombre de cas, taux d'incidence, taux de reproduction (ou R), nombre de morts. La courbe du nombre de personnes en réanimation inquiète chaque fois qu'elle atteint de nouveaux seuils. Après le confinement strict de la première vague, de nouvelles mesures sanitaires ont été prises alternativement : confinements partiels, couvre-feu, restrictions de déplacement, port du masque obligatoire, fermeture des restaurants, commerces, écoles, lieux culturels... La deuxième et la troisième vague seront-elles suivies d'une quatrième ? La vigilance est renforcée tandis que le nombre de contaminations augmente. Les Français, dont la vie quotidienne est bouleversée, suivent chaque allocution du président de la République et chaque conférence de presse du Premier ministre, diffusées en direct sur BFMTV. La maladie Covid-19, provoquée par le coronavirus SARS-CoV-2 (acronyme de severe acute respiratory syndrome coronavirus 2), est à l'origine de la plus importante pandémie mondiale depuis un siècle. Apparu en 2019, ce nouveau virus a d'abord sévi en Chine avant de se propager partout à travers le monde. Provoquant notamment des symptômes respiratoires pouvant être très graves, il a rapidement entraîné une saturation des services de réanimation des hôpitaux. Pour éviter de recourir au tri des patients et freiner le nombre de décès, la plupart des gouvernements ont été contraints de prendre des mesures radicales et de mettre des régions en quarantaine. En France, le confinement a été décrété le 17 mars 2020 par le président Emmanuel Macron, quelques semaines après l'Italie et l'Espagne, également très touchés par l'épidémie. L'OMS a déclaré l'état de pandémie le 11 mars 2020. L'arrivée d'une deuxième vague puis d'une troisième vague en 2021 contraignent régulièrement le gouvernement à prendre de nouvelles mesures. Alors que la vaccination tarde, le virus mute et certains variants semblent plus contagieux ou plus résistants. Une course contre la montre s'engage pour endiguer l'épidémie sans mettre l'économie à l'arrêt.

Face à l'aggravation de l'épidémie de Covid-19, les établissements scolaires seront fermés dans tout le pays pendant trois ou quatre semaines selon les niveaux à partir de ce vendredi, a annoncé Emmanuel Macron ce mercredi soir, lors d'une allocution télévisée.

Covid-19: les trois pistes sur la table pour contrer la 3ème vague - 30/03

Covid-19: les trois pistes sur la table pour contrer la 3ème vague - 30/03

Emmanuel Macron réfléchit au prochain scénario qu'il doit présenter aux Français. Parce que les chiffres de contaminations ne sont pas bons. Il y a plus de 5 000 personnes désormais en réanimation. Quelles sont les trois pistes à l'étude ? On en parle avec Philippe Corbé, chef du service politique de BFMTV. Margaux de Frouville, cheffe du service santé de BFMTV. Pr Olivier Bouchaud, infectiologue et chef du service des maladies infectieuses et tropicales à l'Hôpital Avicenne de Bobigny. Louis Hausalter, journaliste politique à Marianne. Ainsi que Patrick Kanner, sénateur PS du Nord, président du groupe socialiste au Sénat.