BFMTV

Les grands axes de la prise de parole d'Emmanuel Macron ce dimanche soir

Lors de ce discours d'une quinzaine de minutes, le président de la République dressera un bilan du déconfinement et annoncera les perspectives pour la phase 3, initialement prévue pour le 22 juin.

Pour la quatrième fois depuis le début de la crise sanitaire, Emmanuel Macron s'adressera ce dimanche soir à 20 heures aux Français, lors d'une allocution d'une quinzaine de minutes.

"Ce discours doit servir à tourner la page du Covid-19 et engager la reprise d'activité", indique à BFMTV l'entourage du président.

Selon nos informations, le chef de l'Etat détaillera trois axes de réflexion: le bilan et les perspectives du déconfinement, les contours de la "nouvelle ère" promise par l'Elysée, et enfin les problématiques sociétales actuelles (mouvement contre le racisme et les violences policières).

Axe 1: bilan et perspectives du déconfinement

Emmanuel Macron souhaite d'abord rendre hommage aux Français pour leur comportement durant le confinement et le déconfinement et démontrer que l'Etat a été au rendez-vous de cette crise, en rappelant les mesures économiques d'accompagnement mises en oeuvre par l'exécutif depuis le mois de mars. Il devrait par ailleurs dresser un bilan sur les forces et faiblesses de l'appareil étatique durant cette crise sanitaire.

S'agissant des contours de la phase 3 du déconfinement, annoncée pour le 22 juin, aucune information n'a été pour le moment révélée à la suite du Conseil de défense qui s'est réuni vendredi, hormis l'ouverture des frontières au sein de l'Union européenne à partir du 15 juin et la levée des quatorzaines dans les territoires d'Outre-mer

Contrairement aux précédentes étapes, dévoilées par le Premier ministre Edouard Philippe, Emmanuel Macron souhaite, cette fois-ci, être en première ligne. Il pourrait notamment annoncer le passage de l'Île-de-France en zone verte, donner un calendrier pour l'éventuelle autorisation des regroupements de plus de dix personnes et pour l'allègement du protocole sanitaire dans les écoles.

Sur ce point, l'entourage du président et du ministre de l'Education nationale restent prudents. D'après un membre du gouvernement qui s'est confié à BFMTV, ce sujet, auquel l'opinion publique est particulièrement sensible, est devenu un sujet très "politique". Face à ce fardeau pour l'organisation des parents et des établissements, l'exécutif n'aurait "que des points à marquer à lever les barrières dans les écoles", estime ce ministre.

Axe 2: les contours de la "nouvelle ère"

Si cette allocution ne sera pas celle de "l'après Covid-19", le plan de relance économique et politique devant être présenté lors d'une autre intervention prévue entre le 28 mai et le 14 juillet, "ce sera un discours positif - certes grave sur l'économie - mais qui doit donner de l'espoir, les fameux 'jours heureux'", indique à BFMTV un conseiller ministériel.

Ce dimanche, Emmanuel Macron devrait toutefois donner les grandes lignes de cette "nouvelle ère" promise par l'Elysée. Education, emploi, écologie, et réforme de l'Etat seront les principaux sujets évoqués par le président. Sans toutefois entrer dans le détail des évolutions à venir qui restent actuellement en discussion.

Cette nouvelle ère ne sera toutefois pas "une rupture", précise l'entourage du chef de l'Etat. "Un nouveau cap n'est pas un abandon. On ne renie pas les grandes réformes du quinquennat", estime un proche du président. 

"On ne va pas tout changer. Rien ne serait pire que de dire qu’on s’est trompé depuis 2017", confirme un ministre auprès de BFMTV.

Axe 3: le vivre ensemble 

Dans la dernière partie de son allocution, Emmanuel Macron reviendra sur le climat social actuel, marqué par les manifestations contre le racisme et les violences policières. Ces questions seront bien abordées mais ne seront pas "au centre de son discours", précise son entourage.

Thomas Soulié, avec Mélanie Rostagnat