BFMTV

Netflix réfléchit à des spin-off de House of Cards

Kevin Spacey et Robin Wright dans "House of Cards".

Kevin Spacey et Robin Wright dans "House of Cards". - Netflix

Netflix a annoncé la fin de House of Cards à l'issue de sa sixième saison, mais planche sur des séries dérivées.

House of Cards bouge encore. Quelques heures après l'annonce de l'arrêt de la série-phare de Netflix, le magazine Variety révèle que la plate-forme de streaming planche sur plusieurs spin-off. Netflix emboîterait ainsi le pas à son concurrent HBO, qui prépare une flopée de dérivés à sa série-phare Game of Thrones.

L'un d'entre eux pourrait être centré sur le personnage de Doug Stamper,bras droit de Frank Underwood, campé par l'acteur Michael Kelly. On ignore encore quel pourrait être le rôle de Kevin Spacey dans ces spin-off. Celui qui incarne le président des Etats-Unis est actuellement au coeur d'un scandale, après les révélations de l'acteur Anthony Rapp. L'homme assure que Kevin Spacey a tenté de le séduire lors d'une soirée, en 1986, alors qu'il n'avait que 14 ans. L'acteur de Usual Suspect a aussitôt formulé des excuses et rendue publique son homosexualité.

Stratégie de Netflix

Si les représentants de Netflix se sont dits "profondément troublés", par ces allégations, l'arrêt de House of Cards n'est toutefois pas lié à l'affaire. Kevin Spacey est non seulement le héros de la série, mais aussi le producteur exécutif. Ses regrets n'ont pas été très bien accueillis à Hollywood, toujours secoué par les soubresauts de l'affaire Harvey Weinstein.

L'arrêt de House of Cards s'inscrit dans la stratégie de Netflix, comme le décrypte le Hollywood Reporter. Fer de lance de la plate-forme de streaming en 2013, la série a décliné dans le coeur du public. Le paysage a bien changé depuis les débuts de House of Cards, à l'époque seule de son espèce. L'offre de Netflix en matière de séries maison s'est considérablement étoffée. La plateforme consacre désormais 6 milliards de dollars à produire des contenus. Aujourd'hui, Netflix jongle avec des succès comme Stranger Things, 13 Reasons Why ou The Crown, véritables phénomènes de la po culture et n'hésite plus à annuler des séries, comme elle l'a fait avec Sense8 ou Girlboss.

M. R.