BFM Pratique
Assurance Auto-moto

Assurance auto : le contrat “jeune conducteur” est-il plus cher ?

Assurance auto : le contrat “jeune conducteur” est-il plus cher ?

Assurance auto : le contrat “jeune conducteur” est-il plus cher ? - Shutterstock - veryulissa

Leur Graal en poche, les détenteurs du permis sont enfin libres de rouler - dans le respect du Code de la route et des limitations de vitesse - comme bon leur semble. Dernière étape avant de prendre la route : la souscription à une assurance automobile. Celle-ci est obligatoire. Vient ensuite la mauvaise surprise pour ces jeunes conducteurs… Un tarif deux fois plus élevé lors de la souscription ! Quelle en est la raison ? Et comment faire baisser le prix de son assurance lorsque l’on est novice au volant ?

Quelle surprime s’applique aux conducteurs novices ?

C’est un fait, les jeunes conducteurs manquent d’expérience au volant. Et si celle-ci s’acquiert avec le temps, les compagnies d’assurance estiment que le risque d’accidents ou d’accrochages est, en attendant, bien plus grand. Conséquence pour les détenteurs d’un permis obtenu il y a moins de 3 ans : une surprime qui s’applique lors de la souscription de leur assurance automobile. Cette majoration du prix atteint en règle générale les 100%.

Pour consulter facilement les tarifs des différents assureurs, il existe heureusement des comparateurs en ligne, à l’instar du site lecomparateurassurance.com, qui permettent aux novices du volant de trouver le contrat le plus adapté à leur situation et à leurs besoins. En effet, certains assureurs spécialisés n’appliquent pas forcément ce supplément “jeune conducteur”. Pour autant, pensez à bien vérifier les garanties du contrat et le tarif initial avant de vous engager !

Une surprime différente en fonction du profil du jeune conducteur

Pour les assureurs, les détenteurs d’un permis à 6 points présentent donc davantage de risques d’être impliqué dans un accident de la route, et d’en être totalement ou partiellement responsable. Ces compagnies font néanmoins la différence entre les assurés ayant bénéficié d’une formation anticipée et ceux qui ont suivi un parcours traditionnel. Celles-ci estiment, à juste titre, que la conduite accompagnée réalisée dans le cadre d’un apprentissage a permis au jeune conducteur de se familiariser avec la route et ses dangers. La majoration n’est donc plus la même.

À titre d’exemple, un novice se verra appliquer une surprime de 100% lors de la souscription de son assurance, puis de 50% au 1er anniversaire du contrat, 25% lors du second, et enfin 0 à l’issue du 3e anniversaire.

Pour ceux qui ont la formation anticipée d'apprentissage de la conduite, le taux de majoration se retrouve divisé par 2 :

  • Souscription du contrat : 50% de surprime (contre 100%)
  • 1er anniversaire du contrat : 25% de surprime (contre 50%)
  • 2e anniversaire du contrat : 12,5 % (contre 25%)
  • 3e anniversaire du contrat : 0%

Enfin, les conducteurs novices ne sont pas exempts du système de bonus-malus. En fonction du comportement de l’assuré au volant et de sa responsabilité lors de sinistres, un coefficient - bonus ou malus - viendra ainsi s’ajouter à la surprime d’assurance.

Ce contenu a été réalisé en partenariat avec lecomparateurassurance.com. La rédaction de BFMTV n'a pas participé à la réalisation de ce contenu.

En partenariat avec lecomparateurassurance.com