BFMTV

SONDAGE BFMTV - Xavier Bertrand devant Marine Le Pen dans le Nord

Xavier Bertrand et Marine Le Pen sur un plateau de télévision le 3 décembre.

Xavier Bertrand et Marine Le Pen sur un plateau de télévision le 3 décembre. - Philippe Huguen - AFP

Avec un score estimé à 52% des voix dimanche soir au second tour des régionales, Xavier Bertrand devrait battre Marine Le Pen dans la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Il profiterait notamment d'un bon report des suffrages de la gauche, qui souhaite faire barrage au FN. 

Après un premier sondage publié mercredi qui donne Marion Maréchal-Le Pen perdante en Paca, c'est Marine Le Pen qui se retrouve écartée par Xavier Bertrand dans le Nord, selon les résultats d'un sondage Odoxa pour BFMTV publié ce jeudi. L'ancien ministre Les Républicains est crédité de 52% des intentions de vote contre 48% pour la présidente du Front national, qui a réaffirmé sur BFMTV qu'elle entendait bien "diriger" la région malgré le front républicain et le retrait de la liste PS pour le second tour des régionales.

Selon les résultats de notre étude, Xavier Bertrand parviendrait donc à doubler son score du premier tour et à combler les 15 points de retard qu'il accusait dimanche dernier. Mais ce retour à la première place, le député-maire de Saint-Quentin le doit en grande partie à la mobilisation d'une partie de l'électorat de la gauche: un électeur PS et EELV sur deux devrait voter pour lui, quand 47% des électeurs Front de gauche feront de même.

Pas d'adhésion au programme de Bertrand

A noter également que les abstentionnistes du premier tour qui se rendront aux urnes pour le second (39% d'entre eux) seront partagés dans le Nord. Là où Christian Estrosi en Paca récupérait les voix de 24% d'entre eux, Xavier Bertrand est limité à 21 contre 18 à Marine Le Pen.

Et, comme cela pouvait se prévoir, c'est bien par rejet du FN (40%) que les électeurs de Xavier Bertrand au second tour acceptent de faire basculer leur vote en faveur du candidat Les Républicains. Ils ne sont que 46% à le faire par adhésion à son programme. Dans le détail, parmi ceux qui lui accordent leur vote en vertu du front républicain, 62% des votants PS au premier tour, 58% du Front de gauche et d'EELV le font avant tout par rejet de Marine Le Pen.

Odoxa relève enfin que comme son collègue de Paca, l'avance de Xavier Bertrand est tellement fragile qu'il redoute un dernier dérapage. Par conséquent, ni l'un ni l'autre n'ont souhaité que Nicolas Sarkozy participe à leur ultime meeting de campagne. 

S.A.