BFMTV

Héritage de Johnny Hallyday: "On a le mauvais rôle jusqu'à présent" admet-on du côté de Laeticia

Laeticia Hallyday le 9 décembre 2017 à Paris lors de l'hommage populaire à Johnny

Laeticia Hallyday le 9 décembre 2017 à Paris lors de l'hommage populaire à Johnny - Yoan Valat - Pool - AFP

Une première audience doit se tenir concernant le droit de regard des enfants de Johnny Hallyday sur son album posthume. Dans le camp de sa veuve, on reconnaît que la bataille de l'image n'est pas gagnée.

Journée décisive dans la bataille judiciaire qui déchire le clan Hallyday. Ce jeudi, à 14h30, doit se tenir une première audience au tribunal de Nanterre. Elle concerne l'une des requêtes des deux grands enfants de Johnny: obtenir un droit de regard sur l'album posthume de leur père, refusé par Laeticia Hallyday.

Ce premier rendez-vous judiciaire intervient après des semaines d'affrontement entre la veuve du chanteur, mère de leurs filles Jade et Joy, et ses anciens beaux-enfants Laura Smet et David Hallyday. Une bataille d'héritage entrée dans le débat public, souvent au détriment de Laeticia Hallyday. Nombre de célébrités ont témoigné leur soutien aux deux grands enfants du chanteur. Un déséquilibre dont l'entourage de Laeticia est conscient. 

"Les guitares et les motos, ça ne l'intéresse pas"

"On a le mauvais rôle jusqu'à présent. Mais on entre dans la vérité des chiffres, des documents et des faits", explique un membre du camp de Laeticia dans les colonnes du Parisien. Et tout le monde va voir que Laeticia voulait que tout se passe bien et n'a jamais eu d'autres intentions que de protéger l'avenir de ses filles. Toutes les guitares et les motos, ça ne l'intéresse pas". 

Dans le camp adverse, les propos sont un peu plus teintés de reproches. Ainsi, l'un des conseils de Laura Smet estime auprès du quotidien que "Laeticia devrait être plus magnanime face à son ex-belle-fille et son ex-beau-fils."

"On a gagné la bataille de l'image. Il faut tous sortir la tête haute", précise-t-on néanmoins, affirmant ne pas chercher "la guerre pour la guerre". 

Requêtes multiples

Le droit de regard sur l'album posthume de Johnny ne sera pas l'unique question évoquée lors de cette audience. Elle devrait également porter sur la question du gel du patrimoine immobilier du Taulier et la mise sous séquestre de ses droits d'auteur. Le tout en vue d'une autre procédure, dans laquelle Laura Smet et David Hallyday réclament une part de l'héritage. L'un des testaments rédigés par Johnny Hallyday fait de sa veuve son unique héritière. À moins que toute la procédure ne soit retardée; les avocats de David Hallyday comptent demander le renvoi de cette première audience
B.P.