BFMTV

Testament suisse, lettres de Laura et Laeticia: les nouveaux éléments dans l'héritage de Johnny Hallyday

Un précédent testament écrit en Suisse en 2011 et des courriers échangés entre Laura et Laeticia éclairent d'un jour nouveau la polémique autour de l'héritage de Johnny Hallyday.

Alors qu'une première passe d'armes judiciaire doit se jouer cette semaine, entre les premiers enfants de Johnny Hallyday et son épouse, BFMTV a pu avoir accès à un précédent testament, rédigé par le chanteur en 2011. Ce document a été écrit en Suisse selon la loi suisse.

Avant d'écarter ses deux aînés dans son dernier testament datant de juin 2014, Johnny Hallyday avait dans ce précédent testament décidé de leur léguer de l'argent.

"Jean-Philippe Smet dispose qu'en cas de décès les compensations des parts réservataires de ses enfants seront exclusivement d'ordre monétaire". 

Dès 2011, donc, le chanteur avait choisi de faire de Laeticia la légataire de tous les droits sur sa musique.

Relations tendues

Fin janvier, Laura Smet se met en relation avec Laeticia Hallyday, pour régler la succession de son père. Un échange de lettres entre la fille du chanteur et sa femme témoigne de la façon dont les relations se sont tendues en l'espace de très peu de temps.

"Chère Laeticia, voilà près de deux mois que papa est parti et il nous faudrait avancer dans le règlement de sa succession. En plein accord avec David, nous voudrions signer dès que possible l'acte (...) qui fixe les qualités héréditaire", a ainsi écrit Laura dans un premier courrier, envoyé à Marnes-la-Coquette, le 31 janvier 2018. 

Ce à quoi Laeticia a répondu:

"C'est avec beaucoup de surprise que j'accuse réception de votre lettre. (...) Cette requête (...) prend le ton d'une mise en demeure. Je n'entends pas accéder à cette injonction qui n'est pas fondée. L'intégralité des droits d'auteur et d'artiste-interprète de mon époux m'a été dévolue au terme de ses dernières volontés."

C'est à ce moment-là que lorsque David et Laura ont demandé un droit de regard sur l'album posthume de leur père, ce que leur a refusé Laeticia.

"J'ai choisi de me battre"

Le 12 février dernier que Laura Smet a décidé de passer à l'offensive et de rendre sa démarche publique.

"J'ai choisi de me battre", confiait alors la fille de Nathalie Baye dans un courrier adressé à l'AFP, rejoint dans sa démarche par son demi-frère, le fils de Sylvie Vartan, David Hallyday".

Les deux aînés ont déposé une assignation devant la justice française pour contester les modalités de succession de leur père, rédigées en Californie. Ils estiment que son testament les "déshérite", ce qui est impossible en droit français, et demandent "que la succession soit soumise aux règles de dévolution légales" en France, selon des sources proches du dossier.

Si un premier volet de la succession de Johnny, celui de l'album posthume du chanteur, doit être évoqué lors d'une audience au tribunal de grande instance de Nanterre, aucune date n'a pour l'instant été fixée pour l'examen de ce volet de l'affaire, qui pourrait prendre des mois, voire des années.

Magali Rangin avec AFP