BFMTV

Album posthume de Johnny: Laeticia refuse un "droit de regard" à Laura Smet et David Hallyday

Laeticia Hallyday, Laura Smet et David Hallyday lors des obsèques de Johnny à Paris, le 9 décembre 2017

Laeticia Hallyday, Laura Smet et David Hallyday lors des obsèques de Johnny à Paris, le 9 décembre 2017 - Yoan Valat - AFP

Seule héritière du patrimoine musical de Johnny, Laeticia Hallyday ne veut pas que les deux premiers enfants du chanteur, déshérités par leur père, s'immiscent dans la sortie du futur album posthume du rockeur.

Le très attendu album posthume de Johnny se retrouve aujourd'hui en plein coeur de la bataille qui fait rage au sein du clan Hallyday, désormais désuni depuis que le testament de Johnny ait fait de Laeticia son unique héritière. Comme le rapporte Le Parisien, Laura Smet et David Hallyday, tous deux déshérités par leur père, ont déposé une assignation en référé ce vendredi à titre conservatoire afin d'obtenir un droit de regard sur le prochain disque de Johnny Hallyday, enregistré quelques temps avant sa mort.

Attendu dans le courant de l'année 2018, cet opus posthume, qui comprendra une dizaine de chansons inédites est aujourd'hui au stade de mastérisation. Laura Smet et David Hallyday ont alors demandé un droit de regard sur cet album, mais Laeticia, à qui le rockeur a légué l'exclusivité de ses droits artistiques, leur a refusé et les deux premiers enfants de Johnny n'ont ainsi pas pu obtenir la maquette de ce disque.

"S'assurer du respect de l'intégrité artistique de leur père"

Les avocats de Laura Smet expliquent que "le respect de l'oeuvre de leur père est primordial aux yeux de Laura Smet et de son frère" et assurent que leur but n'est "en aucun cas pour eux d'interdire la sortie de cet album auquel ils sont très attachés."

"Johnny Hallyday avait d'ailleurs fait écouter les premiers enregistrements bruts de quelques titres à sa fille en octobre dernier, confient-ils. Mais ils veulent pouvoir écouter le produit fini afin de s'assurer du respect de l'intégrité artistique de leur père."

Une première audience le 15 mars

Dans la longue bataille judiciaire engagée par les enfants déshérités de Johnny Hallyday, ces derniers souhaitent également "le blocage de la vente éventuelle des propriétés" du chanteur, ainsi que de "ses droits d'artiste-interprète et de ses droits d'auteurs". Le 15 mars prochain se tiendra une première audience devant le tribunal de grande instance de Nanterre.

Lésés par le testament de leur père, les deux premiers enfants de Johnny Hallyday ont été totalement écartés de la succession, ce dernier justifiant sa décision par le fait de leur avoir "fait des donations par le passé". "La vérité des montages juridiques et la vérité des chiffres seront bientôt établies par la justice", avait alors réagi Laura Smet par le biais d'un communiqué.

Fabien Morin