BFMTV

Marseille: Gaudin ne se présentera pas aux municipales de 2020

Le maire de Marseille Jean-Claude Gaudin, le 21 septembre 2017 lors d'une visite sur le futur site de Voile Olympique en compagnie d'Emmanuel Macron.

Le maire de Marseille Jean-Claude Gaudin, le 21 septembre 2017 lors d'une visite sur le futur site de Voile Olympique en compagnie d'Emmanuel Macron. - Anne-Christine Poujoulat - AFP

Elu en juin 1995, le maire LR de Marseille Jean-Claude Gaudin a confirmé ce lundi qu'il ne se représenterait ni à la tête de la ville, ni à celle de la métropole.

Il se contentera de quatre mandats. Ce lundi, le maire Les Républicains de Marseille Jean-Claude Gaudin a déclaré sur Twitter qu'il ne se représenterait ni aux prochaines municipales, prévues en 2020, ni à la présidence de la métropole d'Aix-Marseille-Provence qu'il dirige actuellement.

"Au conseil municipal j’ai une majorité unie et soudée, plusieurs hommes ou femmes ont les qualités nécessaires pour être Maire et poursuivre l’œuvre entreprise pour notre ville et la développer dans une nouvelle étape", a-t-il poursuivi.

"Ma majorité sera présente", a assuré l'ancien sénateur qui semble favoriser une candidature à droite pour lui succéder. Les successeurs potentiels ne manquent pas: le sénateur LR des Bouches-du-Rhône Bruno Gilles, la présidente LR du conseil départemental Martine Vassal, le leader de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon, voire même le patron de La République en marche Christophe Castaner.

Il ne soutiendra pas une éventuelle candidature de Castaner

Jean-Claude Gaudin a écarté ce lundi un éventuel soutien à ce dernier. Se disant "reconnaissant" du retrait de l'ancien porte-parole du gouvernement aux élections régionales de 2015 pour faire barrage contre le FN avec la droite, le maire de Marseille a précisé que "pour autant" il ne soutiendrait "ni Christophe Castaner, ni sa liste", mais "le candidat et la liste de (s)es amis".

Jean-Claude Gaudin a en revanche reconnu à Martine Vassal "toutes les qualités nécessaires pour occuper cette fonction difficile". En fin de compte, "ce sont les Marseillais qui choisiront le prochain Maire", assure-t-il.

L.A.