BFMTV

Philippe recadre déjà Bayrou

Edouard Philippe, mardi mardi sur Franceinfo.

Edouard Philippe, mardi mardi sur Franceinfo. - Capture d'écran

Le garde des Sceaux avait appelé un responsable de Franceinfo pour se plaindre des investigations de la radio publique sur son parti, le MoDem.

Invité de Franceinfo ce mardi matin, Edouard Philippe a adressé un message en forme de mise au point à François Bayrou, qui avait téléphoné à la radio publique pour se plaindre d'une enquête de ses journalistes sur son parti.

"Quand on est ministre, on ne peut plus réagir comme quand on est un simple citoyen. Je comprends parfaitement que l'homme François Bayrou ait été peut-être agacé par la façon dont les questions ont été posées (...). Il se trouve que quand on est ministre, on n'est plus simplement un homme animé par ses passions ou par sa mauvaise humeur ou par son indignation. Je pense qu'il a parfaitement conscience de ça", a indiqué le chef du gouvernement.

"Citoyen" ou "ministre" Bayrou?

Pour justifier un coup de fil qui pouvait s'apparenter à une forme de pression d'un ministre sur un média, François Bayrou avait argué qu'il n'avait pas agi en tant que garde des Sceaux mais en tant que "citoyen".

Le MoDem et plusieurs figures du parti centriste sont sous le coup d'une enquête préliminaire sur de supposés emplois fictifs d'assistants parlementaires européens.

Avant le coup de fil, le retweet

Ce n'est pas la première fois que François Bayrou semble s'extraire du devoir de neutralité imposée par sa fonction.

Fin mai, il avait relayé sur les réseaux sociaux un communiqué de Marielle de Sarnez, dans lequel cette très proche du chef du MoDem contestait le bien-fondé d'une enquête diligentée contre elle.

Un syndicat de magistrats s'était ouvertement agacé de l'attitude du garde des Sceaux, assimilée à une atteinte à l'indépendance de la justice.

G. de V.