BFMTV

Edouard Philippe en visite surprise à Notre-Dame-des-Landes

Info BFMTV - Le Premier ministre a préparé cette visite dans le plus grand secret, après une série de consultations avec les parties prenantes à Matignon.

Edouard Philippe s'est rendu ce samedi matin à Notre-Dame-des-Landes. Une visite surprise préparée dans le plus grand secret par l'exécutif, alors que le Premier ministre vient d'achever une série de consultations avec toutes les parties prenantes de ce dossier brûlant, et notamment les élus locaux. D'après nos informations, le chef du gouvernement a rencontré le maire de la commune, Jean-Paul Naud, à la mairie. Il a ensuite partagé la nouvelle sur son compte Twitter, précisant être venu "voir et écouter".

"Il faut voir de ses propres yeux", a insisté le Premier ministre, interrogé sur BFMTV, précisant avoir "beaucoup écouté". 

"Un grand pas en avant"

Le Premier ministre souhaite s'imprégner des lieux, qu'il ne connaissait pas jusque-là, avant de prendre une décision en concertation avec le président de la République et d'autres membres du gouvernement, comme le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot et celui de l'Intérieur Gérard Collomb.

"Il a voulu se rendre compte de la réalité du terrain. Il est venu, non pas sur la ZAD mais à la mairie de Notre-Dame-des-Landes, et donc on a pu discuter un bon moment, redire encore une fois tous nos arguments avant que la décision soit prise", a expliqué Jean-Paul Naud sur BFMTV, précisant que le verdict final n'était pas encore pris.  "La seule certitude, c’est qu’il y aura une décision qui sera prise et qui sera exécutée et c’est un grand pas en avant, parce que ça fait longtemps que les habitants attendent", a ajouté l'édile.

Le site sera évacué, quelle que soit la décision

Outre sa rencontre avec l'élu, ainsi que la maire de Nantes, le chef du gouvernement a précisé avoir visité la plateforme de Nantes Atlantique, qui pourrait être étendue en cas d'abandon du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

"Le maire m'a fait part de ses convictions, j'ai voulu voir aussi Madame la maire de Nantes, avec qui j'ai eu un bon échange, très direct, très courtois, et je crois très utile", a-t-il déclaré sur BFMTV.

Décision d'ici la fin du mois

Quelle que soit la décision finale, le ministère de l'Intérieur a prévu d'évacuer la zone occupée, alors que plane l'ombre de nouvelles violences, après celles qui ont conduit à la mort de Rémi Fraisse à Sivens. La décision sera rendue d'ici la fin du mois, a réaffirmé le Premier ministre. Elle pourrait intervenir dès lundi.

"Vous ne raterez pas le fait que la décision sera prise", a-t-il indiqué. 

Charlie Vandekerkhove avec Damien Fleurot