× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
Mis à jour le
Emmanuel Macron à l'inauguration de l'Institut des mathématiques à Orsay, le 25 octobre 2017.
 

La candidature de Christophe Castaner à la tête de La République en marche a été validée en aval par Emmanuel Macron, qui l'a préféré à Benjamin Griveaux pour le poste. Un procédé qui agace aussi bien les opposants politiques que certains proches de la majorité. 

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

10 opinions
  • mandrake
    mandrake     

    La République en marche n 'est qu' un logo commercial au service d'un chef d 'entreprise.. C'est pour cela qu'il a confié le ministère du travail à une ancienne DRH..

  • gimi
    gimi     

    il n'est pas étonnant qu'il y est une fuite des miltants sur le terrain comme le reconnaissent les élites du LREM pas de démocratie un parti creer a la gloire deMacron le gourou , il y en aura des démissions de ces adhérents considérés comme de simple exécutants

  • beaudolo
    beaudolo     

    Aujourd'hui Macron a remplacé les Sarkozy, Le Pen, Fillon, Trump, il devient la tête de turc des journalistes, tout simplement car ils ne sont plus invités à l'Elysée comme du temps de Pépère, pourtant il y en aurait eu des choses à dire sur Pépère, des choses qui sortent seulement aujourd'hui comme la folie de la taxation des dividendes à 3%, mesure prise en 2012, et qui va coûter au moins 10 milliards aux Français, du moins à ceux qui paient l'impôt etc.....!!!!!

  • bergheim
    bergheim     

    « contrairement à Jean Jaurès pour le PS et Charles de Gaulle pour LR, là le fondateur est vivant ». Et il est président de la République.

  • stef945
    stef945     

    Vous avez voulu voter pour lui, alors qu’il y avait le chois maintenant voilà l’hipers président qu’on ne voulait pas.

    bergheim
    bergheim      (réponse à stef945)

    si si, c'est lui qu'on voulait et qu'on veut.

    fumcapt
    fumcapt      (réponse à bergheim)

    Non, non !!! On en voulait pas et on en veut de moins en moins !!! Sa popularité est comme son mouvement.........sur le déclin !!!!

    kévin CHEVALLIER
    kévin CHEVALLIER      (réponse à fumcapt)

    Oui on veut de lui. Votre opinion reflète la pensée conservatrice sectaire et FN; Oubliez tous vos désirs d'aller tuer ce Président je pense que vous seriez enfermé au goulag de Poutine avec Bref TV RT. Dehors les russes, dehors les racistes, dégagez avec votre mentalité stupide et qui gorge de l'insalubrité nationaliste. Que vous le vouliez ou non c'est le temps de la mondialisation.

    Sly53
    Sly53      (réponse à fumcapt)

    On ne lui demande pas d'être populaire, on demande qu'il change la FRANCE... Aujourd'hui elle retrouve son statut internationale! On lui demande de faire ses réformes (ce qu'il fait n'en déplaise à ceux qui ne peuvent pas lui reprocher de ne pas faire son programme), les réformes que ces prédécesseurs n'ont pas faites de peur d'être impopulaire! La FRANCE passe au XXIe siècle avec 16 ans de retard!!!

    vauban
    vauban      (réponse à fumcapt)

    si si on en veut de plus en plus ....

  • gimi
    gimi     

    le LREM un parti sans démocratie ou les responsables prennent les adhérents et militants pour des baudruches et de simple petits exécutants qui doivent etre a la gloirs de Macron qui se considere comme un gourou ,il n'est pas étonnant qu'il y est une fuite des adhérents sur le le terrain comme le reconnaisse les responsables

  • Proserpine
    Proserpine     

    Validée en Aval par un président en Amont,c'est ce qui s'appelle nager à contre-courant,en principe ça permet de godiller d'un bord à l'autre,sans avancer ni reculer en attendant l'étiage d'été pour tenter de reprendre pied,ou la crue saisonnière pour mieux couler.Dans tous les cas ça reste de la godille musicale à la rame, sur un fond de vagues courtisanes.

  • Proserpine
    Proserpine     

    Validée en Aval par un président en Amont,c'est ce qui s'appelle nager à contre-courant,en principe ça permet de godiller d'un bord à l'autre,sans avancer ni reculer en attendant l'étiage d'été pour tenter de reprendre pied,ou la crue saisonnière pour mieux couler.Dans tous les cas ça reste de la godille musicale à la rame, sur un fond de vagues courtisanes.

  • Wody
    Wody     

    On a enfin un président qui tient la barre, de quoi se plaint-on? Quand on a un président mou comme Hollande ça gueule et quand on a un président trop droit dans ses bottes ça gueule aussi, faut savoir ^^

    gimi
    gimi      (réponse à Wody)

    il faut savoir que les francais ne veulent pas etre dans l'autoritarisme d'une dictature comme on peut le craindre a justes raisons

    vauban
    vauban      (réponse à gimi)

    les français veulent un chef !!!!

    gimi
    gimi      (réponse à vauban)

    un chef , bel exemple pour une dictature en puissance ,la corée du nord - la russie - la turquie - la syrie etc,etc , il y a eu dans le passé d'autre chef comme mao staline etc etc

  • bergheim
    bergheim     

    ça agace les perdants, les disloqués , les éparpillés façon puzzle ......

Votre réponse
Postez un commentaire