BFMTV

François Hollande agacé par l'interview d'Emmanuel Macron

L'ancien Président François Hollande à son départ de l'Elysée, le 14 mai 2017, escorté par son successeur Emmanuel Macron.

L'ancien Président François Hollande à son départ de l'Elysée, le 14 mai 2017, escorté par son successeur Emmanuel Macron. - Yoan Valat - pool - AFP

Si l'ancien président de la République reste assez silencieux sur l'action de son successeur, au moins publiquement, l'entourage de François Hollande affirme que les relations entre les deux hommes sont glaciales.

Dimanche dernier, lors de sa première interview présidentielle télévisée, Emmanuel Macron n’a pas été particulièrement tendre avec son prédécesseur. Et François Hollande n’a pas particulièrement apprécié les multiples piques à son encontre, si l’on en croit l’entourage de l’ex-chef de l’Etat.

Taxe de 75% sur les très hauts revenus, la courbe du chômage comme indicateur de réussite, "présidence bavarde"... Emmanuel Macron n’a pas manqué de critiquer celui qu’il a seulement désigné comme "(son) prédécesseur". "Macron ne l’a même pas cité!", s’offusque d’ailleurs un proche de François Hollande dans les colonnes du Parisien de ce mardi.

"Il ne passera rien à Emmanuel"

Occupé à préparer son discours pour le World Knowledge Forum selon le quotidien, l’ancien président socialiste n’a pas regardé l’intervention en direct mais a échangé avec ses proches.

"François va en balancer une un de ces quatre, je ne sais pas quand", confiait l’un d’eux au Parisien lundi.

Déjà, avant l’interview, son entourage le décrivait comme "très en colère". "Entre ces deux-là, il ne faut pas grand chose pour que ça frotte. Il ne passera rien à Emmanuel", affirmait la même source.

Pourtant, pour le moment, François Hollande reste plutôt silencieux. En août, il s’était contenté d’un avertissement prudent vis-à-vis de la politique économique de son successeur: "Il ne faudrait pas demander des sacrifices aux Français qui ne sont pas utiles", avait-il lâché, en déplacement à Angoulême.

L’ambiance semble plutôt glaciale entre les deux hommes politiques. Selon Le Parisien, l’ancien président de la République s’indigne en privé qu’Emmanuel Macron lui ait "fait un croche-pied". Toujours sous couvert d’anonymat, un témoin présent à l’hommage à Nicole Bricq, début octobre, rapporte une rencontre "très, très tendue" entre les deux.

Reste à savoir quand, s’il passe à l’action, l’ancien président critiquera Emmanuel Macron. Lundi soir à Séoul, François Hollande est resté sur une position plutôt clémente face à la ligne de son successeur.

Liv Audigane