BFMTV

"Crevée", Le Pen hésite à se présenter aux législatives

Marine Le Pen.

Marine Le Pen. - JOEL SAGET / AFP

Fatiguée par l'élection présidentielle, Marine Le Pen, qui mènera le Front national aux législatives, hésite à se présenter elle-même.

Le flottement continue à la tête du Front national: pendant que Florian Philippot essuie de vives critiques internes et que Marion-Maréchal Le Pen se met en retrait de la vie politique, Marine Le Pen hésite, elle, à se présenter aux élections législatives. Si la candidate défaite au second tour de l'élection présidentielle entend bien "chapeauter la campagne législative du FN" selon le secrétaire général adjoint du parti Jean-Lin Lacapelle (Le Parisien), "rien n'est acté" quant à son cas personnel. 

Certes, Marine Le Pen aurait de bonnes chances à Hénin-Beaumont, dans le Pas-de-Calais. Elle avait failli s'y imposer au second tour lors des législatives en 2012, et a totalisé 58,17% des voix dans cette circonscription au second tour de l'élection présidentielle. Mais une nouvelle défaite serait du plus mauvais effet, à l'heure où un doute sur sa capacité à faire gagner le Front national apparaît au sein même du parti.

Une candidate éreintée

Surtout, la candidate semble exténuée par la présidentielle. "Elle sort à peine d'une campagne de plusieurs mois très éprouvante, elle est crevée", confie un proche. La députée européenne pourrait, selon un élu frontiste, commettre une erreur stratégique en se lançant dans la course au palais Bourbon:

"Elle sera en première ligne pour soutenir de nombreux candidats FN dans toute la France, avec de nombreux déplacements à la clé. Sa propre campagne va en pâtir. Mener les deux de front ne me paraît pas raisonnable, ce serait même une erreur."

Problème: Marine Le Pen ne peut pas donner l'impression aux militants de se défiler. La liste définitive des candidats aux législatives sera rendue publique lundi prochain par le Front national.

Louis Nadau