BFMTV

Christine Boutin défend son "vote révolutionnaire" pour Marine Le Pen

Christine Boutin, qui votera Marine Le Pen pour affaiblir Emmanuel Macron en misant sur la victoire du leader d'En Marche!, a défendu sa démarche sur notre antenne.

C'est une tactique risquée: la présidente d'honneur du Parti chrétien démocrate, invitée ce mardi sur notre antenne, a expliqué qu'elle voterait Marine Le Pen pour "affaiblir" Emmanuel Macron, certaine que ce dernier sera malgré tout élu. "Je me trouve dans un choix impossible. J’ai toujours combattu madame Le Pen, je n’adhère en aucune manière aux idées du Front national", a-t-elle expliqué. Elle constate cependant:

"Monsieur Macron incarne pour moi tout ce que j’ai combattu pendant ma vie politique: c’est un libéral libertaire, c’est un mondialiste, c’est un homme qui met la finance avant la personne humaine. Son histoire de La Rotonde, même si c’est une bêtise, montre à quel point il ne se rend pas compte de la souffrance du peuple de France (…)."

Christine Boutin, pour qui le vote blanc ou l'abstention "ne comptent pas", choisit donc le "vote révolutionnaire", qu'elle définit comme "un vote paradoxal qui fait que l’on vote contre son camp". "Mon camp, c’est monsieur Macron en apparence, puisque toute la droite le soutient", croit bon de préciser l'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy, qui votera donc pour Marine Le Pen. 

"Mon vote n’est pas du tout une adhésion, précise-t-elle. C’est un vote contre. Si monsieur Macron gagne, je veux qu’il gagne avec le moins de voix possibles, pour qu’il n’ait pas tous les pouvoirs." Et si Marine Le Pen l'emportait ? "Ce serait un séisme, qui permettrait enfin la reclassification de la droite", affirme Christine Boutin, que cette table rase ne semble pas inquiéter.

Louis Nadau