BFMTV

Cambadélis dénonce Macron "chouchou des médias"

Invité de BFM Politique ce dimanche, Jean-Christophe Cambadélis a évoqué la figure d'Emmanuel Macron. Il a critiqué la mainmise du candidat à la présidentielle sur son mouvement "En marche!" mais le voit comme un allié dans l'opposition à la droite.

Si le premier secrétaire du Parti socialiste (PS), Jean-Christophe Cambadélis, était venu ce dimanche au micro de BFM Politique pour parler de la primaire à gauche, il n'a pas manqué d'évoquer une personnalité qui n'y participe pas: Emmanuel Macron.

"Monsieur Macron décide tout seul"

Après avoir déclaré que l'ex-ministre de l'Economie ne pouvait pas rassembler la gauche dans l'optique de la présidentielle, Jean-Christophe Cambadélis a blâmé sa conduite à la tête de son mouvement "En marche!". Emmanuel Macron vient d'annoncer qu'il présenterait des candidats dans toutes les circonscriptions aux élections législatives et qu'il les choisirait personnellement. Le dirigeant socialiste y voit une conception solitaire du pouvoir et une différence majeure avec le PS:

"Comme monsieur Macron est aujourd’hui le chouchou des médias on ne s’offusque pas que monsieur Macron décide tout seul qui seront les 577 candidats dans les circonscriptions. Nous, nous avons nos primaires et ce sont les militants qui choisissent qui seront les candidats aux élections législatives. La manière de faire c’est déjà une indication de la politique qu’on va mener."

Indolore pour la gauche, dangereux écueil pour la droite

Cependant, le premier secrétaire reconnaît une vertu à la tentative présidentielle de l'ancien protégé de François Hollande. Jean-Christophe Cambadélis veut croire que la candidature d'Emmanuel Macron est indolore pour la gauche mais un obstacle de taille sur la route de François Fillon:

"Emmanuel Macron présente aujourd’hui un avantage. Il est en train de défaire Fillon. Aujourd’hui, dans la situation telle que nous la voyons, il ne prend pas énormément à gauche, mais il prend beaucoup à droite."
Robin Verner