BFMTV

Bientôt des obsèques pour Maëlys

INFO BFMTV - Plus de trois mois après les aveux de Nordahl Lelandais, et la découverte du corps de Maëlys, son autopsie est terminée. Ses parents vont maintenant pouvoir organiser ses obsèques.

C'est une étape importante pour les proches de Maëlys dans le deuil de la petite fille, enlevée et tuée le 27 août à Pont-de-Beauvoisin, en Isère: selon nos informations, le corps de la fillette de neuf ans va être remis à ses parents, son autopsie s'étant terminée récemment. Ces derniers vont donc pouvoir organiser ses obsèques.

L'autopsie, dont les résultats ne sont pas encore connus, a été conduite par les experts de la gendarmerie et durait depuis la découverte du corps le 14 février dans le massif de la Chartreuse. Ses ossements, dont sa mâchoire fracturée en deux morceaux, y sont retrouvés sur les indications de Nordahl Lelandais. Ce dernier a avoué avoir tué Maëlys, mais assure que le geste était "involontaire": il lui aurait donné une claque alors qu'elle pleurait dans sa voiture, ce qui aurait entraîné sa mort. 

"Ce qu'il y a de plus dur pour les familles, c'est de ne pas avoir connaissance des causes de la mort, ce que réellement a vécu son enfant", explique à BFMTV Marie Grimaud, avocate de l'association Innocence en danger, partie civile dans l'affaire.

"Ne pas savoir, c'est ouvrir un espèce de fantasme assez difficile à vivre. (...) Réduire cet imaginaire, en ayant des causes beaucoup plus certaines sur ce qu'a pu vivre leur enfant, va leur permettre d'avancer avec une histoire et donc se concentrer sur cette histoire", développe-t-elle. 

Six mois de dénégations

Maëlys a disparu lors d'un mariage la nuit du 26 au 27 août dernier. Nordahl Lelandais a été rapidement soupçonné, avant d'être placé en garde à vue la semaine suivante et mis en examen pour "enlèvement". Durant six mois, il a nié toute responsabilité dans la disparition de l'enfant malgré des images de vidéosurveillance, une trace ADN découverte dans sa voiture et un emploi du temps controversé lors de la soirée. Avant d'avouer le 14 février dernier, et de conduire les enquêteurs là où il avait dissimulé le corps de l'enfant. 

Le meurtrier présumé est mis en cause dans une autre affaire de disparition: celle du caporal Arthur Noyer, un jeune homme de 24 ans qui a disparu à Chambéry en avril 2017. Nordahl Lelandais a été mis en examen pour "assassinat" en décembre en raison "d'indices graves et concordants". 

L.N. et L.A., avec Rym Bey