BFMTV

Passer le permis de conduire sur boîte automatique : bonne ou mauvaise idée ?

-

- - -

Le projet du gouvernement « Le permis pour tous » annoncé en Mai a pour objectif principal de réduire le coût du permis de conduire. La troisième mesure concerne l’apprentissage de la conduite sur boîte automatique qui permettrait de réduire la durée de la formation et donc de réaliser des économies.

Ce contenu a été réalisé en partenariat avec Auto-école.net

Si 70 % des voitures neuves immatriculées en 2017 sont encore des véhicules équipés de boîte manuelle selon le CCFA, ce taux était de 91 % en 2010. Ainsi, durant les 10 dernières années, les véhicules à boîte automatique se sont considérablement développés jusqu’à tout de même représenter 30 % des véhicules neufs en 2017. Si la France est loin des USA ou du Japon, pays qui roulent à 95 % sur ce type de véhicule, cette augmentation est significative et le gouvernement veut la prendre en compte avec cette troisième mesure du projet « Le permis pour tous ». Surtout, le gouvernement veut également profiter des avantages de cette formation qui propose un apprentissage plus rapide, ce qui représente une économie de temps mais aussi d’argent.

Mais ces avantages indéniables ne doivent pas faire oublier les inconvénients. Voici tout ce qu’il faut savoir sur cette mesure pour pouvoir la décrypter et ainsi choisir sa formule d’apprentissage en toute connaissance de cause.

Actuellement, la durée minimale obligatoire de l’apprentissage de la conduite sur boîte automatique est de 13 heures contre 20 heures pour un permis sur boîte manuelle. La formation est donc plus rapide et son coût est moins élevé, environ 600 € au lieu de 900 € pour une formation classique.

Une fois obtenu, le conducteur doit ensuite attendre 6 mois puis suivre une formation payante de 7 heures dans une école de conduite agréée pour pouvoir conduire un véhicule traditionnel.

La mesure est simple : le délai d’attente pour conduire une voiture à boîte manuelle après avoir obtenu le permis à boîte automatique passera de 6 à 3 mois à partir de la fin de l’année 2019.

>> Des formations pour le code et pour le permis à des prix attractifs !

Le gouvernement veut par cette mesure réduire le temps d’attente et permettre de conduire plus rapidement un véhicule standard.

L’avantage principal est de pouvoir passer son permis de conduire après 13 heures de conduite au lieu de 20. L’élève gagne ainsi du temps lors de sa formation. Si l’élève appréhende plus vite les compétences de bases de la conduite, il commence également sa formation sans se soucier du passage des vitesses, compétence difficile à acquérir lorsque l’on débute. L’élève peut se concentrer sur l’environnement et travailler le maniement du volant, le freinage, les contrôles visuels… Ainsi, il apprend plus vite ces tâches essentielles et peut ainsi passer l’examen plus rapidement en faisant en moyenne moins d’heures que les élèves qui apprennent sur boîte manuelle.

Ce type de formation correspond très bien aux élèves stressés qui ont peur de conduire. En effet, à l’instar de l’apprentissage sur simulateur, conduire ce type de véhicule permet de diminuer les craintes de l’élève alors qu’il est encore débutant. Il n’est pas perturbé par tout l’aspect mécanique qui demande de la coordination.

De plus, le parc des véhicules équipés de ce système est en constante augmentation et il est probable qu’il se développe encore dans les années à venir.

L’autre grand avantage de cette formation est son prix. Avec 13 heures de conduite, la formation sera donc moins chère. L’élève réalise une économie d’environ 300 € qui n’est pas négligeable. Chez certaines auto-écoles en ligne, le permis boîte automatique passe même sous la barre des 700 €.

Tout d’abord, au niveau financier, si le permis coûte moins cher au départ, il est légitime de se demander si. l’élève réalise des économies à long terme. La formation de 7 heures coûte environ entre 300 et 400 euros selon les formules. Ainsi, à moyen terme, le permis coûtera à peu près le même prix voire plus cher que la formation classique.

L’autre grand inconvénient réside dans le fait que cette formule fait passer le permis en deux temps. On peut alors se demander si le temps gagné au départ n’est pas vite perdu par la suite. Outre la formation de 7 heures, le temps d’attente, même réduit de moitié, reste de 3 mois alors qu’il n’y en pas du tout si l’on a obtenu directement son permis classique.

De plus, la conversion du permis demande des tâches administratives en plus et donc une perte de temps supplémentaire. Le conducteur doit notamment faire des démarches auprès de l’ANTS (Agence Nationale des Titres Sécurisés) pour changer de catégorie de véhicules.

Enfin, les véhicules boîte automatique sont beaucoup plus chers à l’achat et à l’entretien que les voitures traditionnelles. Or, on sait très bien que les premières voitures achetées par les jeunes conducteurs sont des véhicules d’occasion, aux prix attractifs. L’économie réalisée sur la formation peut ensuite coûter très chère lors de l’achat du véhicule.

>> Bénéficiez de 50€ de réduction sur vos packs Conduite avec le code promo BFMPERMIS

Même si ce type de véhicule est en développement, ne pas pouvoir conduire un véhicule standard peut être un problème dans de nombreux cas. Par exemple, les voitures des location ou les véhicules de fonction fournis par les entreprises sont très majoritairement à boîte manuelle.

Pour conclure, le permis boîte automatique peut être utile selon le type de profil (élève stressé), selon le temps et l’argent dont on dispose. Si l’on veut passer rapidement son permis en dépensant moins d’argent dans un premier temps, il peut être une bonne option.

Mais si la mesure du gouvernement permettra de réduire le temps d’attente pour passer en boîte manuelle, on peut douter de ces bénéfices réels à moyen et long terme comme le note M. Colombani, président de l’UNIC :

« Certes, l’automatique nécessite moins de leçons. Mais la formation complémentaire de 7h devra être faite dans la majorité des cas, ce qui ne change pas le prix final du permis. Ce n’est pas une mauvaise mesure mais elle est marginale. »
Contenu rédigé par notre partenaire Auto-école.net