BFMTV

Sondage: la confiance en Emmanuel Macron et Edouard Philippe à la hausse

Edouard Philippe et Emmanuel Macron à Saint-Etienne-du-Rouvray le 26 juillet 2017. -

Edouard Philippe et Emmanuel Macron à Saint-Etienne-du-Rouvray le 26 juillet 2017. - - Image d'illustration - CHARLY TRIBALLEAU / POOL / AFP

Ce regain de confiance est le plus important depuis le début du quinquennat. Le président gagne 5 points et le Premier ministre 3.

La cote de confiance des Français vis-à-vis d'Emmanuel Macron et d'Edouard Philippe est en hausse sensible (+5 et +3%) une dizaine de jours après les européennes, selon un sondage Elabe pour Les Echos et Radio Classique publié ce jeudi.

32% des Français font confiance au Président de la République pour "affronter efficacement les principaux problèmes qui se posent au pays" (25% plutôt, 7% tout à fait), contre 27% il y a un mois. Ce rebond, le plus important depuis le début du quinquennat, permet à Emmanuel Macron de retrouver un niveau qu'il n'avait pas atteint depuis l'été dernier. La cote de confiance du chef de l'Etat augmente particulièrement auprès des électeurs de François Fillon (47%,+9).

Yannick Jadot fait son entrée dans le classement

La cote d'Edouard Philippe s'établit à 30% (25% plutôt, 5% tout à fait), avec là aussi une hausse particulièrement sensible pour les électeurs de François Fillon (51%,+7). Un sondage Harris Interactive publié lundi avait lui aussi constaté une hausse de la cote des deux têtes de l'exécutif (+2 pour Emmanuel Macron, +5 pour Edouard Philippe).

Du côté des personnalités, l'ancien ministre de l'Ecologie Nicolas Hulot reste en tête du palmarès, 52% des sondés ayant de lui une "image positive" (+4). Nicolas Sarkozy (34%,+3) et Jean-Yves Le Drian (32%,+4) complètent le podium. Le gagnant à gauche des européennes, Yannick Jadot, fait son entrée dans le classement à la 7e place, avec 27% d'opinions positives. Et l'ancien Premier ministre socialiste Bernard Cazeneuve connaît la plus forte hausse (26%,+7).

Enquête réalisée les 4 et 5 juin 2019 auprès d'un échantillon de 1.007 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Manon Fossat avec AFP